Elections départementales 2015 : Manuel Valls votera pour un frondeur !

Elections départementales 2015 : Manuel Valls votera pour un frondeur ! C'est presque un scoop. Manuel Valls devrait être contraint de voter pour un frondeur lors des élections départementales 2015 : Jérôme Guedj, le président sortant du conseil général de l'Essonne.

Personne n'avait encore repéré cette contradiction qui pourrait faire ricaner la presse et les adversaires du Premier ministre. Les 22 et 29 mars, pour les élections départementales 2015, Manuel Valls devrait, selon toute vraisemblance, voter pour un frondeur. Jérôme Guedj, président du conseil général sortant dans l'Essonne, est en effet l'une des figures de ce groupe d'élus socialistes opposés au virage social-libéral imprimé par le Premier ministre depuis près d'un an. Et Jérôme Guedj est bel et bien candidat à sa réélection lors des départementales dans l'Essonne. Un département où le chef du gouvernement a l'habitude de voter depuis bien longtemps, puisqu'il est l'ancien maire emblématique d'Evry, sa préfecture.

Lors d'un passage de deux ans à l'Assemblée nationale, entre 2012 et 2014, Jérôme Guedj s'était payé le luxe de s'abstenir sur la réforme des retraites de Jean-Marc Ayrault. Il siégeait alors en tant que suppléant de François Lamy, ministre de la Ville jusqu'aux municipales, qui a récupéré son siège depuis. Jérôme Guedj n'a pour autant jamais quitté sa position de farouche opposant à l'austérité et aux réformes libérales du gouvernement. Début février, il critiquait encore une loi Macron créant des "divisions au sein de la gauche" et figurant des "dispositions qui ne sont pas fondamentales pour l'activité et la croissance".

Certes Jérôme Guedj n'est pas candidat dans le canton d'Evry où votera Manuel Valls mais dans celui voisin de Massy. Il n'en reste pas moins le chef de file de la gauche dans le département, où frondeurs et vallsistes semblent avoir trouvé un terrain d'entente (le proche de Manuel Valls Carlos Da Silva se serait mis en retrait en échange d'une tête de liste aux régionales). Manuel Valls mettra-t-il un des ces "abrutis" frondeurs - selon les termes rapportés par le Canard Enchainé - à la tête de son conseil départemental après l'épisode du 49-3 ? On voit mal comment il pourrait en être autrement.

EN VIDÉO - Pour ses voeux en début d'année, le président du Conseil général d'Essonne, Jérôme Guedj, a revêtu pas moins d'une dizaine de costumes.

Photo : Manuel Valls et Jérôme Guedj lors des universités d'été du PS cet été. ©Solfé communications

Article le plus lu - Tariq Ramadan révèle des SMS chocs › Voir les actualités

Annonces Google