Elections départementales : Valls soupçonné par Philippot de faire payer ses meetings par les Français

Elections départementales : Valls soupçonné par Philippot de faire payer ses meetings par les Français Le vice-président du FN, Florian Philippot, soupçonne Manuel Valls d'être entré en campagne pour les départementales sur le dos des contribuables. Et a renvoyé dans les cordes le Premier ministre.

"Un mélange des genres assez grave". Florian Philippot n'a que très peu goûté à l'entrée en campagne de Manuel Valls pour soutenir les candidats PS aux élections départementales. Jeudi soir, le Premier ministre prononçait un discours dans lequel il désignait le FN comme un danger. Non seulement pour le PS mais aussi de la nation toute entière. La réponse du parti frontiste ne s'est pas fait attendre. "Il n'a rien à faire d'autre ?" s'est d'abord interrogé Florian Philippot, au micro de RMC-BFM TV, ce vendredi matin. Non sans ironie, le numéro 2 du FN a conseillé au chef du gouvernement de s'occuper des millions de chômeurs plutôt que de faire campagne pour le Parti socialiste.

Il s'est également interrogé sur le financement de cette entrée en campagne : "C'est payé par qui ?" Le journaliste lui assure alors que le PS dit tout régler. Florian Philippot, sceptique dit, alors, avoir des doutes : "Ce ne serait pas payé par l'Etat, par hasard ?" Et de promettre que le parti frontiste allait vérifier ça. Pour lui, c'est clair : cette entrée en campagne de Manuel Valls traduit "la panique générale" qui règne, selon lui, au sein du parti majoritaire. Selon tous les sondages menés jusqu'alors, le PS arrive systématiquement derrière le FN et l'UMP. Et s'attend à prendre une sévère claque à l'issue de ces départementales. Pas sûr que le soutien de Manuel Valls suffise...

En vidéo - Manuel Valls s'est rendu au Salon de l'agriculture. Le Premier ministre est très apprécié du monde agricole.

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Annonces Google