Résultats des départementales - Hauts-de-Seine : Devedjian veut rempiler en sarkozie

Résultats des départementales - Hauts-de-Seine : Devedjian veut rempiler en sarkozie Patrick Devedjan profite d'un relatif rassemblement de la droite dans les Hauts-de-Seine. Il pourrait être réélu pour 6 ans président du conseil départemental à l'issue de l'élection de dimanche prochain.

Les Hauts-de-Seine sont traditionnellement un département de droite. Ces dernières semaines, aucune données n'a permis de mettre en doute une victoire de l'UMP et l'incapacité du FN a jouer les troubles-fête. Le parti frontiste ne devrait même pas parvenir à faire élire le moindre conseiller départemental. Le président sortant, Patrick Devedjan, a profité de la défection du fils de Nicolas Sarkozy, Jean Sarkozy, mais doit faire face à une rivalité de droite "dissidente" dans le canton d'Asnières-sur-Seine pour ces élections départementales 2015. A noter que, à midi, le taux de participation dans les Hauts-de-Seine était de 12 % (contre 18 % à l'échelle nationale).

Au fond, Patrick Devedjan a réussi à faire en sorte que sa famille politique ne s'entre-déchire pas, ce qui aurait constitué le principal obstacle à sa réélection. Dans les Hauts-de-Seine, le département le plus riche de France, les électeurs doivent au total élire 46 conseillers départementaux. Pour prendre connaissance des résultats de chaque canton et sur l'ensemble du département des Hauts-de-Seine, il est possible de consulter les pages consacrées sur Linternaute.com, qui a mis en place un dispositif spécial pour cette soirée électorale.

EN VIDEO - Les infos clés de l'élection.

Article le plus lu - Gilets jaunes : Macron en danger ? Dernières infos › Voir les actualités

Résultats des départementales - Hauts-de-Seine : Devedjian veut rempiler en sarkozie
Résultats des départementales - Hauts-de-Seine : Devedjian veut rempiler en sarkozie

Les Hauts-de-Seine sont traditionnellement un département de droite. Ces dernières semaines, aucune données n'a permis de mettre en doute une victoire de l'UMP et l'incapacité du FN a jouer les troubles-fête. Le parti frontiste ne devrait...

Annonces Google