Elections départementales : une bise entre Valls et Aubry pour la bonne cause

Elections départementales : une bise entre Valls et Aubry pour la bonne cause Martine Aubry et Manuel Valls devraient s'afficher ensemble, ce mercredi soir, lors d'un meeting commun. Ou le symbole de la gauche qui prône l'union sacrée à quelques jours des élections départementales.

Ils représentent les courants les plus opposés du PS. Entre ces deux-là, a priori, ce n'est pas l'amour fou. Et pourtant, ils s'apprêtent à s'afficher ensemble, main dans la main. Le Premier ministre Manuel Valls et la maire de Lille, Martine Aubry, vont effectuer un meeting commun ce mercredi soir. Le but : montrer que la famille socialiste est plus unie que jamais alors que l'échéance des élections départementales approche (la date du premier tour est fixée au 22mars, le second tour aura lieu une semaine plus tard). Ou comment la gauche, qui devrait prendre une déculottée au regard des sondages, jette ses dernières forces dans la bataille.

L'union sacrée semble être le credo du PS. Ce mercredi soir, le président de la République va recevoir en personne les députés frondeurs autour d'un apéritif, histoire de ressouder les troupes. Autre symbole de cette volonté d'unité : le meeting commun, lundi soir à Evry (Essonne), entre le premier Ministre Manuel Valls et l'une des figures emblématiques des frondeurs : Jérôme Guedj, président du conseil général de l'Essonne, qui pourrait bien perdre le département. Mardi soir, c'est un autre duo qui s'affichait : l'ex-ministre du logement ELLV, Cécile Duflot, très critique à l'égard du gouvernement, et le socialiste Claude Bartolone. Tous deux étaient réunis pour un discours en Seine-Saint-Denis afin de soutenir le président PS sortant, Stéphane Troussel, candidat à sa propre succession. 

En vidéo - Manuel Valls se montre très offensif alors que les départementales approchent. Il n'a pas hésité à répondre avec vigueur à la députée FN, Marion Maréchal-Le Pen, le 10 mars dernier à l'Assemblée nationale.

Article le plus lu - Tariq Ramadan révèle des SMS chocs › Voir les actualités

Annonces Google