Résultats des départementales : les scores prévus ce dimanche

Résultats des départementales : les scores prévus ce dimanche Les résultats des départementales prévus par les sondages ne laissent guère de place au doute : le FN est talonné par l'UMP-UDI, tandis que le PS est largué. Les chiffres.

[Mis à jour le 19 mars 2015 à 22h40] L'échéance approche. La tension monte. Les partis attendent fébrilement le premier tour des départementales qui aura lieu ce dimanche 22mars. Le FN est annoncé, si l'on en croit les nombreux sondages menés depuis décembre, comme le grand gagnant à l'issue des premiers résultats des départementales, en attendant en tout cas le second tour, le 29 mars. Selon les différentes enquêtes, le score du parti de Marine Le Pen oscille entre 28 et 33 %. Pourtant, au Front national, on préfère jouer la carte de la prudence. Jamais Marine Le Pen, la chef frontiste, n'a accepté de fournir des objectifs chiffrés. Comme si on redoutait une mauvaise surprise et des résultats décevants. Seule la députée du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, s'est risquée au petit jeu des pronostics, tablant, fin févier, sur "une petite centaine, au minimum" de conseillers départementaux FN élus, et sur "2, 3, 4 départements" gagnables. Selon les observateurs, le FN pourrait remporter quelques départements, à l'instar de l'Aisne, du Vaucluse, de l'Oise et du Var.

L'UMP-UDI, lui, devrait talonner le FN au soir du 22 mars selon les derniers sondages des départementales. L'alliance est créditée de 28-30 % des intentions de vote et a même, par moment, dépassé le parti lepéniste. Mais c'est surtout au second tour qu'il devrait tirer son épingle du jeu. Alors que de nombreux duels FN-UMP/UDI se profilent, le combo devrait bénéficier d'un rapport de voix massif des électeurs de gauche, au nom du "front républicain". Selon ElectionScope.fr, un site de conseil et décryptage du monde politico-économique, l'attelage UMP-UDI pourrait remporter jusqu'à 80 % des départements ! Pour rappel, la gauche dirige 60 % des assemblées départementales (61 sur 101).

Des résultats aux départementales catastrophiques pour la gauche

La gauche, justement, s'attend à prendre une belle claque. Largué dans les sondages (18-20 %), le PS pourrait, selon les estimations les plus haute, tirer une croix sur 40 départements... Récemment, le patron socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, déclarait ambitionner conserver "entre 800 et 1 000 conseillers". Les chiffres qui circuleraient dans l'état major socialiste seraient plus pessimistes. On craint en effet que le PS soit éliminé de la moitié des 2000 cantons dès le premier tour. Ce qui lui laisserait peu de marges de manoeuvre au second tour du scrutin.

Pour rappel, les Français sont appelés à désigner 4 108 conseillers départementaux dans 2 054 cantons. les candidats se présentent ainsi en binômes composés à obligatoirement d'un homme et d'une femme pour forcer les partis à respecter une parité parfaite. Précision utile : une fois élus les deux candidats du binôme sont indépendants et deviennent conseillers départementaux à part entière. Dans le cas de binômes composés d'un candidat (ou une candidate) UMP et d'un autre (ou une autre) UDI, chacun reprendra ainsi son indépendance en cas d'éventuel litige dans l'assemblée élue. Ce qui rend les sondages comptabilisant les votes de ces binômes incertains.

EN VIDEO - L'Aisne, future terre promise du FN ?

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google