Sondages départementales : le FN seul en tête dans 14 enquêtes sur 19

Sondages départementales : le FN seul en tête dans 14 enquêtes sur 19 BILAN - Le FN s'est distingué dans la plupart des sondages liés aux élections départementales (programmées les 22 et 29 mars). Rappel des faits.

Un quasi-sans faute. Sur les 19 sondages nationaux en rapport avec les élections départementales 2015, menés entre décembre et le 20 mars, le FN arrive seul en tête du premier tour à 14 reprises. L'UMP/UDI parvient à récupérer quelques miettes, en arrivant numéro 1 trois fois, tandis que les deux partis sont ex-aequo deux fois. C'est le baromètre d'Odoxa publié le 9 mars dernier qui attribue le meilleur score au FN, toutes consultations confondues : 31 %. En moyenne, le parti frontiste oscille entre 29-30 % dans les sondages des départementales. A mesure que l'échéance approchait, le FN se voyait légèrement rattraper par l'UMP-UDI, devançant le parti d'un ou deux points seulement. Ponctuellement, il a même été devancé, comme l'a révélé un sondage Harris Interactive publié le 15 mars (32 % pour la droite traditionnelle et le centre, contre 29 % pour le FN).

Localement, le score du FN est plus impressionnant encore. Dans l'Aisne, un département susceptible de tomber entre ses mains, il est crédité de 41 % (!) des intentions de vote, si l'on en croit la consultation menée par Odoxa pour Le Parisien, et publiée le 16 mars. Dans le Gard, il triompherait également, avec 33 % des intentions de vote, d'après un sondage Ifop/Midi Libre, publié le jeudi 19 mars. De quoi conforter le FN dans ses certitudes : sauf énorme surprise, il devrait triompher au premier tour des élections départementales. Et même remporter, à l'issue du second, quelques départements, comme l'Aisne et le Gard, voire le Vaucluse, le Var et l'Oise.

En vidéo - Lors de la convention du FN à Paris pour les élections départementales, fin février, Marine le Pen a évoqué les déclarations contre son parti des responsables politiques de droite et de gauche.

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Annonces Google