Sébastien Huyghe appelle l'UDI à participer à la primaire, pas (encore) Bayrou

Sébastien Huyghe appelle l'UDI à participer à la primaire, pas (encore) Bayrou Le porte-parole de l'UMP et député du Nord était l'invité de #DirectPolitique (Linternaute.com, Ouest-France, 20 Minutes). Il a longuement explicité les rapports entretenus entre l’UMP et le centre pour l’avenir de la droite.

Après la nette victoire de l'UMP et de l'UDI, quel est l'avenir de l'alliance entre la droite et le centre ? L’UDI est désormais invitée à "participer à la phase de qualification présidentielle (la primaire UMP, ndlr), qui à notre sens est indispensable si nous voulons être au deuxième tour de l’élection" a expliqué de porte-parole de l’UMP.
Mais si "tous les partenaires de l’UMP" sont conviés, François Bayrou est-il l’un d’entre eux ? A cette  heure, "non, ce n’est pas le cas", dit-il, ajoutant : "Nous espérons qu’il le deviendra". "Quand il dit qu’il n’aurait pas voté la motion de censure, ça veut dire qu’il n’est pas dans l’opposition". Mais "à partir du moment où François Bayrou se positionnera clairement dans l’opposition à la majorité socialiste, il n’y aura plus de problème François Bayrou".

"Nous n'avons aucune valeur commune avec le Front national"

Quant à la porosité crainte par l’UMP entre des élus départementaux de la droite et le FN, Sébastien Huyghe se veut ferme : "Il n'y aura aucun accord que ce soit sur la table ou en dessous de la table" au troisième tour des départementales, mais cependant, "sur le vote des budgets, ce sera à chacun des élus départementaux de prendre ses responsabilités".

"Marine Le Pen est est la première des petites calculatrices politiciennes"

Le FN n’a pas fini de poser des soucis à l’UMP, les frontistes  visent une victoire lors des régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, dans laquelle Sébastien Huygue devrait être candidat derrière Xavier Bertrand. "Marine Le Pen tergiverse pour savoir si elle sera candidate", "elle entre parfaitement dans le système avec ses atermoiements […] elle ne voudrait pas abimer son image avec une défaite".
Voir aussi : "Dans le Nord, une politique de saupoudrage clientéliste"

Loi Renseignement : "Nous voterons ce texte, mais ce texte n'est pas suffisant"

L'UMP va bien voté le texte de loi du gouvernement sur le renseignement. "Il faut trouver un équilibre entre libertés individuelles […] mais la première liberté des citoyens, c'est leur sécurité" assure le député, qui demande aussi à l'exécutif de prendre en compte leurs propositions. "Nous appelons de nos vœux un nouveau texte contre le terrorisme", notamment pour assurer la déchéance de nationalité aux Français partis faire le Jihad. Quid de cette disposition qui créerait des apatrides ? "Nous n'avons aucun frein pour mettre en œuvre cette mesure" dit-il, ajoutant "Les conventions internationales le permettent !".

Réforme pénale : "Il faudra l'abolir"

"La loi Taubira a fait un désarmement pénal de notre pays qui fait qu'on fait tout pour éviter l'incarcération des délinquants" considère le député du Nord. L'UMP déclare désormais clairement que la loi sera abolie une fois la droite de nouveau au responsabilité. Une autre loi, en cours d'examen à l'Assemblée, ne trouve pas grâce aux yeux de l'UMP : la loi Santé, et la généralisation du tiers payant : "Nous mettrons tout notre poids dans la balance pour qu'elle [Marisol Touraine] renonce à cette idée"

Voir aussi : Hollande est en train de comploter avec les écologistes"

Départementales : "C'est la stratégie de Nicolas Sarkozy qui a permis cette belle victoire"

"Nous avions dit que si nous passions à 60 départements à droite et 40 à gauche ce serait une grande victoire" se réjouit le porte-parole de l'UMP. "La victoire, elle est aussi collective. Il y a les candidats qui ont fait une belle campagne, ce sont aussi les dirigeants de l'UMP […] qui ont joué le jeu de l'unité et il y a Nicolas Sarkozy, qui est le chef d'orchestre, qui a fixé la ligne".

Voir aussi : "Nous avons la victoire modeste"
Combien de femmes présidentes de départements ?

REPLAY - Intégralité de l'émission

La séquence des élections départementales, à défaut d'avoir passionné les Français, aura permis à l'UMP de s'offrir une victoire significative tout en se rassurant. Oui, l'UMP, alliée à l'UDI, incarne bien l'opposition, oui, la droite républicaine est bien davantage en mesure de préparer l'alternance que ne l'est le Front national. Député du Nord, département le plus peuplé de France qui a basculé à droite dimanche, Sébastien Huyghe va désormais pouvoir travailler en meilleure intelligence avec les élus locaux pour mettre en ordre de marche le parti pour les régionales. Car le parlementaire est aussi porte-parole de l'UMP, c'est donc au nom de sa formation politique qu'il sera sur notre plateau pour faire le point sur les résultats des élections départementales.
Invité ce mardi 31 mars à partir de 8h30 dans #DirectPolitique, Sébastien Huyghe a eu 40 minutes pour commenter l'actualité face aux journalistes de Linternaute.com, Ouest-France et 20 Minutes. Il a aussi répondu aux questions des internautes.

Retrouvez #DirectPolitique dans 20 Minutes

Sébastien Huyghe appelle l'UDI à participer à la primaire, pas (encore) Bayrou
Sébastien Huyghe appelle l'UDI à participer à la primaire, pas (encore) Bayrou

Après la nette victoire de l'UMP et de l'UDI, quel est l'avenir de l'alliance entre la droite et le centre ? L’UDI est désormais invitée à "participer à la phase de qualification présidentielle (la primaire UMP , ndlr), qui à notre...

Annonces Google