Les sondages de janvier 2015

31 janvier 2015 : DSK meilleur que Hollande pour 8 Français sur 10 (Odoxa)

Après un regain de popularité à la suite des attentats, c'est un nouveau coup dur pour François Hollande. Huit Français sur dix jugent que Dominique Strauss-Kahn aurait fait un meilleur président de la République selon Odoxa. Un camouflet quand on sait à quel point DSK a été rejeté après l'affaire du Sofitel dans l'opinion. Depuis 2011, de l'eau a tout de même coulé sous les ponts. 44 % des sondés déclarent avoir une bonne opinion de l'ancien patron du FMI, un mandat par ailleurs réussi pour 81 % d'entre eux. Lire sur le site d'Odoxa

31 janvier 2015 : le FN incapable de gouverner (Odoxa)

Schizophrènes les Français ? Alors que Marine Le Pen est annoncée par certains sondages en tête des résultats de l'élection présidentielle, d'autres indiquent que les Français ne considèrent pas le FN capable de gouverner. Ainsi, selon Odoxa pour iTélé, sept sondés sur dix pensent que le parti de Marine Le Pen n'est pas en capacité de gérer le pays. Autre donnée saillante et contradictoire avec les précédents sondages, la part de Français estimant que le FN est un parti comme les autres recule. Lire sur le site d'Odoxa

29 janvier 2015 : Marine Le Pen qualifiée au second tour (Ifop)

Marine Le Pen serait qualifiée au second tour de la présidentielle 2017 dans presque tous les cas de figure. C'est l'enseignement d'un sondage de l'Ifop pour Marianne, le premier du genre réalisé après les attentats contre Charlie Hebdo. Les intentions de vote en faveur de la présidente du FN oscillent entre 29 et 31 % selon les adversaires qui lui seraient opposés. Selon l'Ifop, Marine Le Pen, qui avait atteint 17,9 % lors de la présidentielle de 2012, capterait notamment une partie non négligeable de l'électorat de Nicolas Sarkozy. Lire sur le site de l'Ifop

29 janvier 2015 : Marine Le Pen en tête du premier tour dans tous les cas de figure (CSA)

Selon un sondage CSA pour RTL, Marine Le Pen arriverait en tête du premier tour de la présidentielle quels que soient ses adversaires, notamment à l'UMP et au PS. Elle devance ainsi François Hollande, mais aussi Manuel Valls côté gauche ainsi que Nicolas Sarkozy et même Alain Juppé côté droite. Le score de la présidente du Front national serait sans appel si l'élection avait lieu aujourd'hui. Elle obtiendrait entre 29 et 33 % des suffrages. Reste que quelle que soit la configuration, Marine Le Pen serait devancée au second tour, même par François Hollande qui la dépasserait d'une courte tête (51 contre 49 %). Lire sur le site de CSA

28 janvier 2015 : Macron et Maréchal-Le Pen révélations politiques de l'année (OpinionWay)

Elle ne sera très probablement pas candidate à la présidentielle de 2017, mais Marion Maréchal-Le Pen a été élue révélation politique de l'année par les sondés d'OpinionWay. De quoi laisser espérer la petite fille de Jean-Marie Le Pen pour prendre la suite de la saga familiale. Elle est citée ainsi par 32 % des sondés parmi une liste de plusieurs hommes et femmes politiques ayant marqué l'année" 2014. Seul le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, vient la devancer avec 42 % de citations. Les sondés étaient appelés à ne pas tenir compte de leurs opinions politiques. Lire sur le site d'OpinionWay

27 janvier 2015 : Juppé reste en tête (Ifop)

Selon le tableau de bord de l'Ifop pour Paris Match, Sud Radio et Fiducial, Alain Juppé reste, et de loin, la personnalité politique préférée des Français. Les attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes n'auraient fait selon l'institut que conforter les positions des différents leaders présents dans le baromètre. Le maire de Bordeaux s'arroge ainsi  65 % de bonnes opinions (en baisse tout de même de 3 points). Seuls les responsables gouvernementaux tirent leur épingle de la mobilisation. Valls gagne 5 points et passe second du baromètre avec 60 % de bonnes opinions. Hollande gagne 17 points et revient à 37 % (et de très loin). Sarkozy perd quatre points à 38 %. Lire sur le site de l'Ifop

27 janvier 2015 : Sarkozy meilleur président que Hollande, mais de peu (Odoxa)

Si l'exécutif se porte mieux depuis les attentats, Nicolas Sarkozy reste, dans l'opinion, un meilleur président que François Hollande selon le baromètre politique Odoxa pour la presse Régionale, France Inter et L'Express. L'effet de l'union nationale semble par ailleurs terminé pour le chef de l'Etat qui reste très impopulaire. Alain Juppé reste premier du baromètre. Dans la question d'actualité d'Odoxa, les sondés ont considéré que Nicolas Sarkozy serait "un meilleur Président que François Hollande" et, de justesse, "aussi bon que lui pour assurer la cohésion nationale  après les attentats". Lire sur le site d'Odoxa

26 janvier 2015 : Hollande retrouve sa popularité de 2013 (Harris)

François Hollande a retrouvé un niveau de confiance de 31 %, similaire à celui de la mi-2013 selon un sondage Harris. Manuel Valls reste loin devant le chef de l'Etat avec 46 % de bonnes opinions, correspondant au niveau qu'il avait atteint à son arrivée à Matignon. Les attaques terroristes expliquent en grande partie ce regain de popularité selon Jean-Daniel Levy de Harris. La bonne gestion des événements par l'exécutif et le sentiment de ne pas avoir vu le pays céder à la panique ont dominé. Les attentats auront donc eu un impact fort sur le paysage politique sans réellement bouleverser les choses pour autant (cf. infra). Lire sur le site d'Harris

25 janvier 2015 : le Premier ministre (+18) fait mieux que le Président (+12) (Ifop)

Manuel Valls a-t-il plus "profité" des attaques des 7 et 9 janvier que François Hollande ? C'est ce qu'on pourrait penser à la lecture d'un sondage Ifop donnant une remontée plus forte de 6 points au Premier ministre en comparaison du chef de l'Etat. Manuel Valls grimpe de 18 points à 53 % de satisfaits contre 29 % pour François Hollande (+12 donc). L'Ifop explique cette différence par l'image du Premier ministre jugé "pragmatique ", "parfaitement fiable ", "diplomate avec le Président", "ferme" ou encore "charismatique". Lire sur le site de l'Ifop

19 janvier 2015 : Le baromètre politique chamboulé (Ifop)

Selon le tableau de bord politique Paris Match/Sud Radio - Ifop/Fiducial de janvier, les attentats ont bouleversé tout le baromètre politique au niveau national. "Acte lourd" par excellence, les attentats ont, entre guillemets, "bénéficié" à l'exécutif, avec une gestion de crise saluée. François Hollande gagne 21 points de popularité à l'issue de cette séquence, Manuels Valls 17 points. Pour Sud-Ouest, l'Ifop indique par ailleurs que le rôle et l'image du chef de l'Etat ont été positivement commentés par les sondés, notamment sa capacité à " défendre les intérêts de la France " (46%, +22 points). Le chef de l'Etat est aussi jugé "sincère", proche des préoccupations des Français et "sympathique". Lire sur le site d'Ifop

19 janvier 2015 : Un rebond historique pour Hollande (Ipsos)

Un rebond historique selon Ipsos. François Hollande a gagné 20 points, à 38% d'opinions favorables, dans le dernier sondage de l'institut. Son Premier ministre Manuel Valls engrange quant à lui 23 points et atteint les 59% de bonnes opinions selon une enquête réalisée pour Le Point. S'il gagne un point de moins que dans le sondage Ifop, François Hollande confirme ainsi son retour en force avec des une évolution, sur un mois, jamais constatée précédemment. Lire sur le site d'Ipsos

17 janvier 205 : Hollande (vraiment) président (BVA)

Avec l'union nationale suivant les attentats qui ont frappé la France du 7 au 9 janvier, François Hollande s'est (re)présidentialisé selon un sondage BVA avec orange et iTélé. 47% des Français l'estiment capable de prendre les décisions qui s'imposent soit u  bond de 30 points par rapport à la précédente enquête. Ils sont 39% à le juger rassembleur et 37% compétent. Enfin, 36% des personnes interrogées jugent que François Hollande explique bien son action. Dans le même baromètre, le président de la république gagne 10 points en une semaine à 34 % d'opinions favorables et Manuel Valls 9 points. Lire sur le site de BVA

16 janvier 2015 : Valls décolle (Odoxa)

Si François Hollande a énormément progressé dans les jours qui ont suivi les attentats, le chef de l'Etat a tendance à stagner selon le dernier sondage Odoxa pour iTélé et Le parisien. 30 % des sondés jugent qu'il est un "bon Président". Manuel Valls à l'inverse n'a pas connu de coup de mou dans son ascension. Ils sont désormais 58% à considérer qu'il est un " bon Premier ministre ". Alors que l'exécutif connaissait déjà un mieux en décembre, la hausse est en tout cas spectaculaire en janvier (+9 points pour le chef de l'Etat et +13 points pour le Premier ministre). Lire sur le site d'Odoxa

15 janvier 2015 : Déjà du mieux juste après les attentats (YouGov)

Mêmes causes et mêmes conséquences. Après les heures les plus difficiles qu'ait pu connaitre le pays depuis la seconde guerre mondiale, un regain de confiance entoure l'exécutif selon le dernier sondage YouGov. François Hollande dispose en janvier de 16% d'opinions positives, en hausse de 2 points par rapport à décembre. Une hausse qui aurait pu être plus forte encore, YouGov précisant que son sondage a été clôturé le 8 janvier, soit avant les interventions du raid et du GIGN et la marche républicaine. Manuel Valls, lui, se place à  27% d'opinions favorables, avec un gain de 2 points. Lire sur le site de YouGov

14 janvier 2015 : Hollande a bien géré les suites des attentats (CSA)

Dans un sondage CSA pour BFM, une grande majorité des personnes interrogées – près de 9 Français sur 10 - jugent que François Hollande a bien géré les suites des attentats contre Charlie Hebdo, à Montrouge ainsi qu'à la Porte de Vincennes. Pour 31 % des sondés, le chef de l'Etat a même "très bien" géré la situation. Ils sont 57 % à considérer que François Hollande a "plutôt bien" géré alors que seuls 9 et 3 % considèrent qu'il a "plutôt mal" voire "très mal" géré la suite de ces événements tragiques. Lire sur le site de CSA

13 janvier 2015 : Union nationale autour de l'exécutif (TNS)

Le dernier baromètre politique de TNS, réalisé dans les jours qui ont suivi la fusillade de Charlie Hebdo, démontre une _union nationale concrète autour de l'exécutif. L'enquête, qui a été clôturée le 12 janvier, soit au lendemain de la grande marche républicaine à Paris et en province, offre une cote de confiance de 20% à François Hollande, soit une progression de 5 points par rapport au début du mois de décembre. Manuel Valls séduit quant à lui 41% des Français, avec un gain de 7 points par rapport au mois dernier. Bernard Cazeneuve voit sa cote d'avenir progresser considérablement selon le même institut, comme Nicolas Sarkozy et de François Fillon. Marine Le Pen reste stable. Lire sur le site de TNS

11 janvier 2015 : Regain de popularité pour Hollande et Valls (OpinionWay)

Le baromètre Metronews-LCI réalisé par OpinionWay donne 25% de satisfaits à François Hollande,  en hausse de 4 %. Manuel Valls pointe quant à lui à 39 % de satisfaits avec une progression de 6 points. L'embellie est liée à la situation particulière née des attentats contre Charlie Hebdo et un Hyper Casher de Montrouge cette semaine. Reste que François Hollande, à ce stade, est largement en dessous de la cote de confiance de Nicolas Sarkozy à la même période lors du précédent quinquennat (40 % de satisfaits) et que Manuel Valls est lui aussi 7 points en dessous de François Fillon à la même époque (46 %). Lire sur le site d'OpinionWay

Suggestions de contenus