Les sondages d'août 2015

31 août 2015 : Juppé et Sarkozy face à l’incertitude de la primaire  (Ifop)
Selon un sondage Ifop pour le JDD, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy sont les favoris de la primaire organisée en 2016 chez Les Républicains pour la présidentielle 2017, mais l’incertitude plane en fonction des électeurs qui y participeront. Quand on prend en compte les votants affichant une sensibilité de droite et du centre, il devance Nicolas Sarkozy par 40% des votes contre 35%. Mais chez ceux qui déclarent être certains de voter à ladite primaire, c’est l’ancien chef de l’Etat qui est en pointe. Nicolas Sarkozy obtient 41% de citations, contre 36% pour Alain Juppé. Chez les sympathisants des Républicains, il est même loin devant avec 52% de citations, contre 30%. Lire sur le site de l'Ifop
31 août 2015 : Hollande et Valls (encore) en baisse (Harris)
Selon un sondage Harris Interactive, François Hollande repart à la baisse à la fin de l’été en perdant deux points pour arriver à 27% d’opinions positives. Manuel Valls est lui aussi en baisse pour atteindre 37%. Dans l’exécutif, c’est Laurent Fabius qui tire le mieux son épingle du jeu en atteignant 48% de bonnes opinions. Le ministre des Affaires étrangères est le ministre favori du gouvernement Valls, devant le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, tous les deux à 47%. Alain Juppé est en tête du baromètre avec 49% d'opinions favorables. Lire sur le site d'Harris
30 août 2015 : vers un duel Juppé-Valls en 2017 ? (Ifop)
Selon un sondage Ifop pour le JDD, les sympathisants de gauche choisiraient Manuel Valls parmi les socialistes pour être candidat à la présidentielle. Le Premier ministre devance Martine Aubry par 35% de votes contre 28%, mais aussi François Hollande à 22% et Arnaud Montebourg à 15%. Il est aussi le favori des sympathisants PS (les votants n’ont pas été interrogés sur Cécile Duflot et Jean-Luc Mélenchon). Le même sondage chez les sympathisants de droite donne l’avantage à Alain Juppé qui recueille 40% des suffrages, devant Nicolas Sarkozy (35%), Bruno Le Maire (14%) et François Fillon (11%). Chez les seuls sympathisants des Républicains, Nicolas Sarkozy arrive cependant largement en tête.
Un autre sondage Ifop pointe l’image désastreuse du PS chez les Français un peu plus d’un quart d’entre eux reconnaissant sa proximité avec les préoccupations des Français ou encore qu’il dispose d’un projet pour la France. Lire sur le site de l'Ifop
29 août 2015 : PS, je ne t’aime guère (Odoxa)
Selon un sondage Odoxa le Parisien-Aujourd’hui réalisé à l’occasion de l’université d’été du PS de la Rochelle, le PS jouit d’une mauvaise image chez les trois quarts des Français, tout comme le gouvernement. Dans le détail, l'image du Parti socialiste est également écornée chez les sympathisants de gauche. C’est l’inefficacité du gouvernement qui est principalement pointée (69% des sondés) loin devant le reproche d’un parti qui ne serait "pas assez à gauche" (40% des sondés). Côté personnalités, François Hollande est cité en dernier quand il s’agit "d’incarner la gauche". Le  premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis est largement battu par par Emmanuel Macron dans un "duel d’image". Lire sur le site d'Odoxa
26 août 2015 : Hollande trop optimiste sur le chômage (Elabe)
Selon un sondage Elabe pour BFMTV pas loin de 80% des Français sont pessimistes sur l’objectif affiché d’inversion de la courbe du chômage en 2016. Une inversion qui est pourtant une condition sine qua non d’une candidature de François Hollande en 2017, de la bouche même de l’intéressé. Les sympathisants socialistes sont tout juste 51% à croire en la promesse du chef de l’Etat. Ils sont 86% chez les sympathisants Les Républicains à penser l’inverse et jusqu’à 92% chez les sympathisants du  Front national. Dans l’ensemble des sondés, l’optimisme exagéré du président est pointé (72% des votants). Lire sur le site d'Elabe
25 août 2015 : Ni Hollande ni Valls au second tour (Ifop - INTENTIONS DE VOTE)
C'est une étude qui prend des allures de sérieux avertissement pour l’exécutif : selon le sondage Ifop effectué pour Paris-Match, si le premier tour de la présidentielle 2017 avait eu lieu à la fin du mois d'août, les Français auraient placé en tête Marine Le Pen, puis Nicolas Sarkozy en seconde position, quel que soit le candidat socialiste engagé dans la course. L'institut a ainsi testé l'hypothèse d'une candidature de François Hollande, de Manuel Valls et d'Arnaud Montebourg. Aucun des trois hommes ne passerait le premier tour. A noter que l'enquête n'envisage pas d'autre candidat que Nicolas Sarkozy dans le camp du parti LR. Lire sur le site de l'Ifop
22 août 2015 : peu d'intérêt pour Montebourg (Ipsos)
Selon un sondage Ipsos pour Atlantico, Arnaud Montebourg laisse les Français relativement indifférents un an après avoir claqué la porte du gouvernement et au moment d’organiser sa traditionnelle "fête de la rose" à Frangy-en-Bresse en présence de Varoufakis. Chez les électeurs de gauche, 63% des votants affirment que l’ancien ministre incarne bien leurs valeurs, mais ils sont aussi 69% à se dire totalement indifférents à son éventuel retour en politique. Chez les sympathisants écologistes, ils sont 72% à se désintéresser de ce retour. Au Front de gauche, 51 %. Lire sur le site d'Ipsos

17 août 2015 : les dirigeants d'EELV vus comme incompétents par une majorité de Français (Ifop)

Selon un sondage Ifop pour Dimanche Ouest France, seulement 22% des Français et 43% des sympathisants de ce parti pensent que les dirigeants d'Europe Ecologie-Les Verts sont unis et cohérents dans leur décision. 35% pensent qu'ils sont compétents (81% parmi les sympathisants). Par ailleurs, 80% des sympathisants EELV souhaitent que des membres de ce parti rentrent au gouvernement, tout comme 55% de ceux du Parti socialiste. Lire sur le site d'Ifop

05 août 2015 : Hollande remonte, Juppé reste le préféré (CSA)

Selon le baromètre CSA pour Les Echos-Radio Classique d'août 2015, la cote de confiance de François Hollande prend trois points pour atteindre 27% d'opinions favorables. Le Président réussit notamment à regagner le coeur des socialistes avec 70% de jugements positifs, un niveau jamais atteint depuis sa gestion des attentats de janvier. Manuel Valls garde une cote de confiance stable. Parmi les personnalités politiques testées dans ce baromètre, c'est toujours Alain Juppé qui fait la course en tête avec 59% de jugements positifs. Il devance François Bayrou (45%) et Martine Aubry (44%) qui enregistre la meilleure progression (+5 points). Christiane Taubira est celle qui enregistre la plus forte baisse (-4 points) avec 31% d'opinions positives. Nicolas Sarkozy reste stable (36%) mais a toujours 23 points de retard sur Alain Juppé. Lire sur le site du CSA

05 août 2015 : Valls séduit à droite, Juppé, Sarkozy et Borloo en tête de palmarès (Yougov)

Selon le baromètre YouGov France / Le Huffington Post / I>télé, la cote de popularité de François Hollande se stabilise à 20%. Par contre,  Manuel Valls gagne 3 points avec 29% d'opinions favorables. Le Premier ministre a convaincu Les Républicains (+5 points) et les Frontistes (+8 points). En tête du palmarès des personnalités, Alain Juppé (30%), Nicolas Sarkozy (24%) et Jean-Louis Borloo (24%). Marine Le Pen n'arrive qu'en quatrième position (22%) devant François Bayrou (20%). Les sondés devaient indiquer les personnalités politiques sur lesquelles ils avaient une opinion positive. Lire sur le site de YouGov

Suggestions de contenus