Les sondages de mai 2016

27 mai 2016 : Sarkozy battu à plate couture (Opinionway)

Selon un sondage Opinionway pour Marianne, Nicolas Sarkozy serait désormais battu dans tous les cas de figure ou presque à la primaire organisée par Les Républicains. Vaincu au premier tour avec 27% des intentions de votes contre 39% pour Alain Juppé, l'ancien chef de l'Etat souffrirait d'une dynamique négative au second tour qui l'empêcherait de s'imposer face à Alain Juppé (63% contre 37%), mais aussi face à François Fillon (53% contre 47%) et même Bruno Le Maire (54% contre 46%). Un véritable camouflet pour le président du parti. Lire sur le site d'Opinionway

27 mai 2016 : les Français ne veulent pas de Nicolas Sarkozy (Odoxa)

Selon un sondage Odoxa pour iTélé, Nicolas Sarkozy fait encore l'objet d'un important rejet de la part des Français. Pour près des deux tiers d'entre eux, soit 60% des personnes interrogées, l'ancien chef de l'Etat, au pouvoir entre 2007 et 2012, ne gérerait pas mieux que François Hollande les débats sur la loi Travail. Pire : 78% des sondés ne souhaitent pas sa candidature à la présidentielle 2017. Un chiffre qui n'a pas évolué à la hausse depuis le mois de décembre 2015 pour Nicolas Sarkozy, malgré la réforme de l'UMP, devenue les Républicains et la primaire LR qui approche. Lire sur le site d'Odoxa

25 mai 2016 : Alain Juppé en baisse (Ifop)

Selon un sondage Ifop pour iTélé, Paris match et Sud Radio, Alain Juppé perdrait des points au premier tour de la primaire de la droite organisée en fin d'année. L'ancien Premier ministre obtient 35% des intentions de vote, en baisse de deux points comparativement au mois dernier et surtout de six points dernier en comparaison de sa cote au début de l'année. Nicolas Sarkozy est crédité de 27% des intentions de vote, en hausse de 5 points, Bruno Le Maire et François Fillon se situent à 13% et 12%. NKM semble distancée avec 4%, juste devant Nadine Morano (3%). Au second tour, c'est Alain Juppé qui l'emporte avec 59% des voix devant Nicolas Sarkozy (41%). Lire sur le site de l'Ifop

23 mai 2016 : Nicolas Sarkozy ? (ViaVoice)

Selon un sondage Viavoice pour Libération, Nicolas Sarkozy semble déjà disqualifié pour le  résultat de la présidentielle, avec 72% des sondés ne souhaitant pas qu'il soit candidat dont 64% des sympathisants de droite et du centre. L'institut, qui mesure régulièrement qui ferait un "bon président", donne Nicolas Sarkozy à 21% sur cet étalon, loin derrière Alain Juppé (45%), mais aussi François Fillon (29%), Emmanuel Macron (34%), Marine Le Pen (25%), François Bayrou (25%) et Bruno Le Maire (23%). Un coup dur de plus puisque Nicolas Sarkozy, contrairement à ces personnalités a déjà l'expérience du pouvoir. Un souvenir qui ne semble pas impérissable pour les sondés. Lire sur le site de ViaVoice

20 mai 2016 : Marine Le Pen s'essouffle (BVA)

Selon un sondage BVA pour Salesforce, Orange et la presse régionale, Alain Juppé obtiendrait un résultat dominant toute concurrence lors de l'élection présidentielle de 2017. Le maire de Bordeaux est crédité de 38% des voix au premier tour, en hausse de 3 points alors que Nicolas Sarkozy ou François Fillon ne sont crédités que de 22 et 21%. C'est Marine Le Pen qui arriverait en seconde position le 23 avril prochain avec un score situé entre 25 et 27% au premier tour. Un score en baisse de deux points. La présidente du FN serait surtout battue dans tous les cas de figure par le candidat de la droite. Lire sur le site de BVA

7 mai 2016 : Hulot pourrait séduire un quart des électeurs (Odoxa)

Selon un sondage Odoxa pour le Parisien et Aujourd'hui en France, Nicolas Hulot, pressé par ses proches et plusieurs alliés à se lancer dans la course à la présidentielle, jouirait d'une popularité exceptionnelle et fait sur ce point jeu quasi-égal avec les stars que sont Alain Juppé et Emmanuel Macron. Le souhait d'une candidature de l'ancien présentateur de TF1 est mesuré à 31% et son potentiel de vote à 24% selon Odoxa. Il reste incontestablement le meilleur représentant des idées écologistes pour les sondés. Lire sur le site d'Odoxa

3 mai 2016 : Alain Juppé toujours favori de la primaire LR (Odoxa)

Selon un sondage Odoxa pour BFMTV et le Parisien / Aujourd'hui, Alain Juppé reste le grand favori de la primaire LR organisée en novembre. Le maire de Bordeaux totalise 47% des intentions de votes chez 1660 sondés comptant voter. Il est très loin devant Nicolas Sarkozy, relégué à 17 points, à 24% d'intentions de vote. Bruno le maire stagne désormais juste derrière l'ancien chef de l'Etat quand François Fillon progresse légèrement. Au second tour, Alain Juppé s'imposerait avec 63 à 72% des suffrages selon qu'il soit opposé à Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et François Fillon. Lire sur le site d'Odoxa

3 mai 2016 : Juppé ultra-dominateur de la primaire (Odoxa)

Selon un sondage Odoxa pour BFMTV et le Parisien, Alain Juppé reste ultra-dominateur dans la course à l'investiture des républicains pour 2017. Le maire de Bordeaux relègue le président du parti Nicolas Sarkozy à 17 points dans les intentions de votes de 7000 Français (dont 1660 certains d'aller voter). Il s'imposerait par 41% des voix contre 24%. Bruno Le Maire résiste, mais semble avoir stoppé sa progression impressionnante des dernières semaines. Malgré un sursaut, François Fillon reste loin quant à lui. Au second tour, Alain Juppé l'emporterait par 63% contre 37% face à Sarkozy, 66% contre 34% face à Le Maire et 72% contre 28% face à Fillon. Lire sur le site d'Odoxa

3 mai 2016 : image forte pour Bruno le Maire (Ifop)

Selon un sondage Ifop pour la Fondation Concorde et Public Sénat, Bruno Le Maire dispose d'une image forte mais contrastée, avec des traits saillants comme le dynamisme (58% des sondés) et le courage (53%). Mais les Français ne sont que 40% à juger qu'il comprend bien les problèmes des Français ou qu'il est capable de tenir ses engagements. L'ancien ministre de l'Agriculture est en tout cas crédité d'une certaine sincérité dans sa course à l'Elysée, 58% des sondés estimant qu'il souhaite servir le pays. Lire sur le site d'Ifop

3 mai 2016 : Hollande fragile chez les jeunes (Ifop)

Selon un sondage Ifop pour l’Anacej, François Hollande subit la défiance des jeunes, priorité affichée en 2012. Ils sont aujourd'hui 48% à indiquer qu'ils participeront à la prochaine présidentielle, dans un an tout juste, la majorité des abstentionnistes affichant un mécontentement vis-à-vis des partis ou regrettant des candidats qui ne défendent pas leurs idées. Côtés intentions de vote, François Hollande ne recueillerait chez les 18-25 ans qu'entre 12 et 15% des intentions de votes. Les candidats les plus appréciés par les jeunes semblent être le candidat des Républicains (21% pour Nicolas Sarkozy et entre 26 et 29% pour Alain Juppé) et surtout Marine Le Pen (27 à 31% selon les scénarios). Lire sur le site de l'Ifop

2 mai 2016 : partis et responsables politiques inintéressants (Harris)

Selon un sondage Harris Interactive, 50% des Français estiment que les partis politiques sont nécessaires, mais jusqu'à 40% affirment au contraire que leur existence est une mauvaise chose. Ils sont jusqu'à 41% à juger leurs propos inintéressants, en particulier pour le PS et les partis de gauche (18 à 12% jugeant leurs propos intéressants). Pour 60% des sondés, leur rôle devrait être de faire émerger des mesures et pour 49% de nouvelles idées. Seuls 31% des sondés jugent les propos des responsables politiques intéressants. Lire sur le site d'Harris

Suggestions de contenus