Présidentielle 2017 : si Hollande n’y va pas, Valls non plus

Présidentielle 2017 : si Hollande n’y va pas, Valls non plus "Si nous avons échoué, Valls ne peut pas gagner", aurait déclaré François Hollande à propos de la présidentielle 2017 et de sa promesse d’inverser la courbe du chômage.

[Mis à jour le 3 septembre à 19h36] François Hollande l’a promis à de multiples reprises : s’il n’arrive pas à inverser la courbe du chômage, il ne se présentera pas devant les Français en 2017 pour l’élection présidentielle. Le 28 juillet dernier, il répétait encore qu’il mènera campagne uniquement en cas de "baisse crédible" du chômage, et ce dans l’année 2016. "S’il n’y a pas de résultats, il ne peut pas y avoir de crédibilité sur une candidature". Mais ce que François Hollande omet de préciser, c’est qu’il n’envisage pas non plus que Manuel Valls se présente en cas d’échec.

Pourtant, selon le dernier baromètre Yougov pour le Huffington Post et iTélé publié ce jeudi, Manuel Valls est plus populaire que le chef de l’Etat. Seulement 19% des sondés ont une opinion positive de François Hollande contre 28% pour le premier ministre. Pour autant, le président entend partager son revers avec Manuel Valls. "Si nous avons échoué, Valls ne peut pas gagner", aurait-il dit. "L’idée qu’on peut gagner en ayant échoué, ce n’est pas possible". Des confidences repérées par le JDD qu’il aurait faites à la journaliste Françoise Fressoz, auteur du livre "Le stage est fini". Et que François Hollande décide d’entrer dans l’arène ou pas, il espère que le PS devra affronter Nicolas Sarkozy. "N’importe quel candidat de gauche qui se présentera face à lui sera élu", aurait-il lâché. 

EN VIDEO - Françoise Fressoz commente les confidences que François Hollande lui a faites sur la TVA sociale

Crédit vignette : NIVIERE/SIPA

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google