François Hollande et ses résidences secondaires : un mensonge plutôt que la démagogie ?

François Hollande et ses résidences secondaires : un mensonge plutôt que la démagogie ? Le président français serait-il prêt à accueillir des migrants chez lui ? La question lui a été très sérieusement posée ce lundi en conférence de presse. Le chef de l'Etat a semblé gêné.

François Hollande a sans soute été surpris par la question ce lundi matin. A la fin de sa conférence de presse, un journaliste lui a rappelé que le Premier ministre finlandais allait recueillir des réfugiés dans sa maison secondaire. "Il donne ainsi l'exemple aux chefs d'Etat européens" estime d'ailleurs ce dernier, ajoutant : "Seriez-vous prêt, à titre personnel, à accueillir des réfugiés chez vous ?". François Hollande semble alors agacé, hésitant visiblement entre un bon mot ("C'est ici, si je puis dire..." commence-t-il par répondre) et un propos plus grave. Et le chef de l'Etat de se décider pour la retenue et le sérieux : "Je n'ai pas de résidence secondaire aujourd'hui disponible. Je comprends ce geste. Mais vous pensez que c'est ce qu'on attend du chef de l'Etat, des ministres ? Vous pensez que c'est simplement annoncer ce qu'on peut faire à titre personnel ? [...] Il faut faire en sorte que tous ceux qui veulent accueillir puissent le faire, mais ce sera organisé, et ça passera essentiellement par les communes, parce que ce sont les maires, les communes, avec les préfets, qui coordonneront ces efforts".

Le choix personnel du président de la République est de ne pas accueillir de réfugiés sous son toit. Soit, personne ne lui en tiendra rigueur. Mais pourquoi affirmer qu'il ne dispose pas de résidence secondaire disponible ? Rappelons que le chef de l'Etat français a, à sa disposition, des appartements privés au fort de Brégançon, résidence de villégiature située dans le Var, et le Pavillon de la Lanterne, situé près de Versailles. Par ailleurs, François Hollande a déclaré en mai 2012, de manière officielle, sa situation patrimoniale (voir la déclaration ici-même), révélant qu'il possédait une maison et deux appartements. Lui réside au Palais de l'Elysée. Sa réponse ce lundi 7 septembre ressemble donc fort à un petit mensonge.

François Hollande annonçant qu'il met à disposition l'une de ses résidences aurait très probablement été interprété - à raison sans doute - comme un coup de com' mal placé, entre le m'as-tu-vu et la satisfaction démagogique, et le président le sait très bien. Mais, semble-t-il, l'admettre publiquement est trop difficile. Plus difficile en tout cas que de répondre par un petit mensonge.

EN VIDEO - François Hollande a aussi fait quelques annonces : une réforme du code du Travail, une baisse des impôts :

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google