Chantal Jouanno : "Je ne pense pas que j'aurais été capable de m'allier avec Laurent Wauquiez" pour les régionales

Chantal Jouanno : Chantal Jouanno : "Je ne pense pas que j'aurais été capable de m'allier avec Laurent Wauquiez" pour les régionales Chantal Jouanno, sénatrice UDI de Paris ralliée à Valérie Pécresse (LR) pour les élections régionales, était l’invitée de l’émission de Linternaute.com, Ouest-France et 20 Minutes, ce mardi à 8h30.

"C'est surréaliste, ce sont des propos d'un autre temps !". C'est la réaction de Chantal Jouanno, sénatrice UDI de Paris, aux propos tenus par Nadine Morano qui estimait que la France était un pays "de race blanche". Un malaise qui ne remet pas en cause son alliance avec Valérie Pécresse pour les élections régionales de décembre. "Je suis allié avec Valérie (Pécresse) qui ne représente en rien ce courant de pensée", a encore dit Chantal Jouanno. La sénatrice a toutefois reconnu qu'il existait une ligne droitière chez Les Républicains, qui n'était pas la sienne. "Je ne pense pas que j'aurais été capable de m'allier avec Laurent Wauquiez", a-t-elle notamment déclaré. "J'aurais eu le sentiement de beaucoup me trahir". Chantal Jouanno a donc de nouveau affirmé sa proximité avec Valérie Pécresse bien qu'elles ne partagent pas toujours le même avis, comme sur l'accueil des migrants par exemple. "On assume nos orientations et nos différents sur le sujet", avoue-t-elle.

"Je ne pense pas que j'aurais été capable de m'allier avec Laurent Wauquiez"

Chantal Jouanno regrette par contre que le Modem n'ait pas suivi l'UDI pour ces régionales. "On aurait aimé affirmer nos positions, le Modem n'a pas voulu", déclare-t-elle. "En Ile-de-France, ils nous ont fermé la porte. Ils sont allés négocier directement avec Les Républicains". "Ca c'est de l'histoire passé (...), maintenant on est dans l'alliance avec Valérie", ajoute-t-elle. La candidate tenait d'ailleurs dimanche dernier un meeting de campagne réunissant tous les ténors des Républicains et du centre, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Bruno Le Maire, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde et Marielle de Sarnez. Un meeting qui avait des allures de campagne pour la primaire en vue de l'élection présidentielle 2017. De quoi brouiller le message de rassemblement porté par Valérie Pécresse ? "J'aimerais qu'on parle plus des propositions qui ont été faites", regrette Chantal Jouanno.

"En Ile-de-France, le Modem nous a fermé la porte"

 

REPLAY - L'intégralité de l'émission

Après des négociations difficiles, l’UDI Chantal Jouanno s’est finalement ralliée à Valérie Pécresse pour mener une liste commune avec Les Républicains en Ile-de-France pour les élections régionales. La sénatrice de Paris et conseillère régionale d’Ile-de-France est l’invitée de #DirectPolitique, l’émission de Linternaute.com, Ouest-France et 20 Minutes, mardi 29 septembre à 8h30. Chantal Jouanno occupe la deuxième place derrière Thierry Solère sur la liste d’union dans les Hauts-de-Seine. Un renoncement pour celle qui affirmait, il y a quelques mois encore, qu’elle mènerait jusqu’au bout une candidature autonome de l’UDI puis qui posait comme condition sine qua non à une alliance avec Les Républicains sa présence comme tête de liste ? Comment gère-t-elle ses désaccords avec la candidate Les Républicains alors qu’elle disait en mai se différencier de ce parti sur la question du vivre-ensemble notamment ?

Vous pouvez dès à présent poser vos questions à Chantal Jouanno pour qu’elle y réponde lors de l’émission #DirectPolitique du mardi 29 septembre.

Chaque mardi, Linternaute.com, 1er site d'actualités de France, 20 Minutes, 1er quotidien gratuit et Ouest-France, 1er quotidien français payant, reçoivent une personnalité du monde politique pour un entretien de 40 minutes avec les journalistes des rédactions et les internautes.

 Abonnez-vous à nos alertes #DirectPolitique

Retrouvez #DirectPolitique dans 20 Minutes

Annonces Google