Julien Dray : "J'aurais voté l'état d'urgence avec la main tremblante"

Julien Dray : Julien Dray : "J'aurais voté l'état d'urgence avec la main tremblante" Le vice-président de la région Ile-de-France était l'invité de #DirectPolitique, l'émission politique de Linternaute.com, 20 Minutes et Ouest-France, ce mardi 24 novembre 2015.

Elu du conseil régional d'Ile-de-France et chef de file des socialistes dans le Val-de-Marne, Julien Dray s'est exprimé ce mardi matin sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme. Il a notamment montré sa méfiance vis-à-vis de l'état d'urgence "à manier avec une extrême prudence". "A chaque fois qu'il y a des états d'exception, il y a forcément après des dérapages", a-t-il indiqué. "Sur les réseaux sociaux, on voit déjà des perquisitions faites n'importe comment", a ajouté l'élu d'Ile-de-France qui a cité en exemple les perquisitions effectuées dans la mosquée des Mureaux. Balayant au passage les critiques pourtant similaires de Jean-Luc Mélenchon il y a quelques jours, Julien Dray a estimé qu'il fallait "toujours faire attention à ce que la victime ne devienne pas elle-même bourreau".

Déchéance de nationalité : "En terme d'efficacité réelle, cette question est marginale, on est dans la symbolique"

Dans une séquence "pour ou contre" consacrée aux mesures annoncées et proposées pour lutter contre le terrorisme, Julien Dray a aussi montré son scepticisme sur la déchéance de nationalité des citoyens français "en cas d'atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ou d'acte terroriste". Il a jugé la mesure plus symbolique qu'efficace. Il s'est aussi positionné sur la complémentarité voire la fusion des fichiers de police, notamment sur le suivi des fichés "S", et sur la révision des règles de circulation dans l'Union européenne. Voir la séquence :

Voir aussi :

L'intégralité de l'émission

Julien Dray est aussi revenu au cours de l'émission sur ses propos de la veille sur l'islam et les "prêches en français dans les mosquées" qu'il appelle de ses vœux. Estimant que "la société française est en train de changer", il a considéré qu'il y avait "un dialogue à avoir avec la religion musulmane" (lire notre article).

Julien Dray invité de #DirectPolitique

A peine 24 heures après les attentats de Paris et de Saint-Denis, qui ont fait au moins 130 morts, Manuel Valls l'annonçait, vite conforté par François Hollande : la démocratie ne recule pas face aux terroristes et les élections régionales 2015 auront bien lieu les 6 et 13 décembre prochains. En Ile-de-France comme dans les autres régions, la campagne reprend progressivement, mais comment refaire de la politique, y compris localement, après un tel drame ? Que vont changer les événements du vendredi 13 novembre à la campagne des régionales ? Sur le fond, que proposer à des Franciliens particulièrement touchés, mais aussi inquiets car en première ligne dans la menace terroriste ? Plus globalement, comment expliquer qu'un commando de djihadistes armés ait pu semer la terreur dans la capitale ? Comment, aussi, faire face à cette menace désormais solidement et durablement installée en France et éviter d'autres carnages ?

Julien Dray, conseiller régional d'Ile-de-France, membre de l'équipe de campagne de Claude Bartolone, tête de liste dans le Val-de-Marne, mais aussi ancien "Monsieur sécurité" du PS, était l'invité de #DirectPolitique, l'émission politique de Linternaute.com, 20 Minutes et Ouest-France, ce mardi 24 novembre 2015 à 8h30.

Chaque mardi, Linternaute.com, 1er site d'actualités de France, 20 Minutes, 1er quotidien gratuit et Ouest-France, 1er quotidien français payant, reçoivent une personnalité du monde politique pour un entretien de 30 minutes avec les journalistes des rédactions et les internautes.

 Abonnez-vous à nos alertes #DirectPolitique

Retrouvez #DirectPolitique dans 20 Minutes

Annonces Google