Thomas Guénolé demande l'annulation des élections régionales (et donne les vraies raisons de sa démarche)

Thomas Guénolé demande l'annulation des élections régionales (et donne les vraies raisons de sa démarche) Le politologue et enseignant (Sciences Po-CEVIPOF) était l'invité de l'émission de Linternaute.com, Ouest-France et 20 Minutes ce mardi, pour parler des élections régionales.

Invité de l'émission #DirectPolitique (Linternaute.com, Ouest-France, 20 Minutes), le politologue Thomas Guénolé s'est longuement exprimé sur la demande d'annulation des élections régionales qu'il a adressée au Conseil d'Etat. Cette requête "part d'un principe simple : "soit l'état d'urgence a été mis en place pour une menace terroriste réellement urgente et alors il faut reporter les élections, soit les régionales peuvent se tenir et l'état d'urgence n'est pas justifié", explique-t-il. "Le motif fondamental, c'est la menace révélée par les attentats" poursuit-il, conscient qu'il est peu probable que les membres du Conseil d'Etat lui donnent raison : D'un point de vue pratique – sans parler de complot - cela me semble difficile d'imaginer qu'ils le fassent". "Si on maintient les élections régionales, ça veut dire qu'il n'y a pas matière à état d'urgence, il faut être cohérent".

Dans Libération, Thomas Guénolé avait d'abord justifié sa démarche autrement, invoquant frontalement une "atteinte au principe de sûreté", considérant que "convoquer les électeurs en autant de rassemblements publics dans des bureaux de vote trop nombreux pour être tous sécurisés constitue, objectivement, une mise en danger physique des millions de Français appelés aux urnes". 

"On voulait souligner à quel point c'est grave et absurde"

"C'est une idée d'un ami qui est avocat et militant des droits civiques Jérémy Afane-Jacquart", explique Thomas Guénolé, qui admet que la démarche est avant tout d'alerter l'opinion publique sur ce qu'implique la prolongation de l'état d'urgence. Par ailleurs, "cela permet de pointer qu'il n'y a pas que les terroristes qui sont responsables des menaces sur notre sécurité, il y a aussi le fonctionnement de la sécurité intérieure".

Mise à jour à 18h14 - Le juge des référés du Conseil d'État a rejeté la demande de Thomas Guénolé, considérant que la période des élections n'était pas marquée par des "circonstances qui rendraient nécessaire un report des élections régionales", ajoutant que les "exigences de la sûreté" étaient respectées. L'avocat du politologue, maître Afane-Jacquar estime que cette décision devrait remettre en question les motivations qui ont poussé les parlementaires à voter la prolongation de l'état d'urgence : "Dès lors que la plus haute juridiction administrative elle-même dénie la gravité de la menace actuelle, on doit désormais s'interroger sur les raisons du maintien de l'état d'urgence".

REPLAY (Intégralité de l'émission) :

Thomas Guénolé dans #DirectPolitique

A quelques jours du premier tour des élections régionales, #DirectPolitique a reçu le politologue Thomas Guénolé, qui a décrypté durant l'émission avec nous les enjeux du scrutin. Quels seront les impacts des attentats du 13 novembre sur le vote des Français ? Faut-il s'attendre à un sursaut de mobilisation citoyenne et donc à un niveau d'abstention plus faible que prévu par les instituts de sondage ? La gauche peut-elle sortir renforcée de cette séquence ? Alors que les derniers sondages ne révèlent pas de réel changement de rapports de force politique depuis les événéments meurtriers de Paris, se dirige-t-on vers une victoire du Front national ? Du parti de Nicolas Sarkozy ? 

Thomas Guénolé a répondu aux questions des journalistes de Linternaute.com, Ouest-France et 20 Minutes, mais aussi à celles des internautes.

Chaque mardi, Linternaute.com, 1er site d'actualités de France, 20 Minutes, 1er quotidien gratuit et Ouest-France, 1er quotidien français payant, reçoivent une personnalité du monde politique pour un entretien de 30 minutes avec les journalistes des rédactions et les internautes.

 Abonnez-vous à nos alertes #DirectPolitique

Retrouvez #DirectPolitique dans 20 Minutes

Annonces Google