Résultats régionales : score du FN en progression, revers pour le PS

Résultats régionales : score du FN en progression, revers pour le PS REGIONALES 2015 - Le résultat régional du Front national est historique : jamais le parti de Marine Le Pen n'avait recueilli autant de voix pour ce scrutin. De nombreux candidats sont en mesure de se faire élire conseillers régionaux la semaine prochaine.

Les résultats dans votre ville ou région :

Nous y sommes donc : les électeurs se sont rendus aux urnes et les résultats des élections régionales correspondent peu ou prou à ce que les instituts de sondage avaient prévu : Selon l'institut Ipos (France 2), les résultats du premier sont les suivants : Front National : 27,2% des suffrages ; Les Républicains : 27% des suffrages ; Parti socialiste : 24%. La poussée du vote Front national est considérable ce soir. Jamais le parti de Marine Le Pen n'a recueilli aucun de voix pour ce scrutin, ni en 2010, ni précédemment, c'est d'ailleurs le premier enseignement des résultats des élections régionales. Dans 6 régions, le Front national est en tête.

Il faudra bien sûr attendre dimanche prochain pour savoir combien de candidats frontistes seront élus sur l'ensemble de la France, et surtout si le Front national parviendra à diriger une ou plusieurs régions. C'est d'ailleurs désormais un grand défi pour la gauche et la droite républicaine : comment empêcher Marine Le Pen et Marion Maréchal Le Pen de s'imposer au second tour dans une triangulaire ? Les têtes de liste PS et les têtes de listes LR-UDI peuvent-elles s'entendre pour leur faire barrage ? Concrètement, cela signifierait imaginer des fusions de liste ou des désistements : deux scénarios jugés irréalistes jusque-là.

Autre enseignement des résultats : c'est un revers pour le parti socialiste, dont de nombreux candidats sur les 13 régions métropolitaines sont en troisième position. Certes, le PS souffre de la division de la gauche, mais le principal parti de la majorité, qui dirige encore pour quelques semaines la quasi-totalité des régions de France apparaît ce soir en grande difficulté, sauf dans le sud-ouest et en Bretagne. La rue de Solférino devra redoubler d'efforts pour convaincre les électeurs de gauche de reporter leurs votes sur les candidats socialistes, qui vont désormais fusionner leurs listes avec, notamment, ses alliés écologistes.

Article le plus lu - Remaniement : découvrez le nouveau gouvernement › Voir les actualités

Annonces Google