Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine : une victoire du FN "quasiment acquise" si Masseret reste en lice

Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine : une victoire du FN "quasiment acquise" si Masseret reste en lice Yves-Marie Cann, directeur des études politiques à Elabe, a fait un tour de France des régions sur le plateau de #DirectPolitique. Selon lui, la situation en Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine laisse peu de place au doute quant à la victoire de Florian Philippot au 2e tour des élections régionales.

[Mis à jour le 8 décembre 2015 à 12h17] L'un des premiers constats à tirer de ce 1er tour des élections régionales est le score du FN, 27,73%. Le parti de Marine Le Pen continue de monter élection après élection et s'installe comme une force d'opposition. "En termes de voix, le FN est effectivement le 1er parti de France", affirme Yves-Marie Cann, directeur des études politique à Elabe. "Mais il faut prendre en compte d'autres indicateurs comme le nombre d'élus, de militants… De ce point de vue, le FN a encore beaucoup de chemin à parcourir", tempère-t-il sur le plateau de #DirectPolitique (Linternaute.com, Ouest-France, 20 Minutes), mardi matin. Selon lui, le parti frontiste est toutefois en passe de l'emporter dans au moins trois régions.

EN VIDEO - "Le FN est effectivement le 1er parti de France"

En Nord-Pas-de-Calais, Picardie comme en PACA, "il y a une vraie incertitude", admet Yves-Marie Cann. "Le retrait de la gauche ne garantit pas le barrage au FN". "Compte tenu des personnalités en lice, comme Estrosi en PACA, il est fort probable que les reports de voix venant de la gauche soient d'assez mauvaise qualité", explique le sondeur. En Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine aussi le flou demeure. Jean-Pierre Masseret, tête de liste du PS aux élections régionales, a décidé de maintenir sa candidature contre la consigne de son parti. Il a d'ailleurs déposé ses listes en préfecture dès lundi. "S'il y a maintien de la liste socialiste, il est quasiment acquis que Florian Philippot sera en mesure d'emporter une majorité des sièges", a affirmé Yves-Marie Cann. "Jean-Pierre Masseret n'a aucune chance de l'emporter". "Si on y ajoute les consignes du PS et le contexte, il est possible qu'il y ait même une déperdition de voix", ajoute le sondeur. Et Yves-Marie Cann de conclure sur le sort du Grand Est : "s'il y a une région qui peut être facilement gagnée par le FN dimanche soir, c'est Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, dans l'hypothèse où Jean-Pierre Masseret ne retirerait pas sa candidature".

EN VIDEO - "Il est quasiment acquis que Florien Philippot sera en mesure d'emporter une majorité de sièges"

Yves-Marie Cann parle aussi d'"incertitude" concernant l'issue de l'élection en Bourgogne, Franche Comté, région où le FN est arrivé en tête. "La victoire est possible pour chacun des camps en présence", prévoit-il. En Auvergne, Rhônes-Alpes, "il y a un léger suspens" pour le sondeur mais "l'avantage est quand même en faveur de Laurent Wauquiez". En Ile-de-France par contre, Yves-Marie Cann apparaît moins tranché. "On a un rapport de force plus serré qu'attendu", admet-il. "Une victoire de Claude Bartolone est possible à condition que les reports de voix soient bons", explique le sondeur. Mais d'un autre côté "si on se réfère à ce qui s'est passé lors de précédents scrutins, une partie des électeurs du FN pourraient décider de voter utile et de se reporter sur Valérie Pécresse". Une chose est sûre : "Le FN n'a aucune change de l'emporter" en Ile-de-France pour Yves-Marie Cann. Enfin en Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées où le parti frontiste est en tête devant la gauche, "Carole Delga devrait emporter cette élection au second tour".

EN VIDEO - Les pronostics d'Yves-Marie Cann dans les régions clés :

REPLAY - Revoir l'intégralité de l'émission :

Yves-Marie Cann dans #DirectPolitique

Deux jours après le 1er tour des élections régionales, Yves-Marie Cann, directeur des études politiques à l'institut de sondages Elabe, tirera les premiers enseignements de ce scrutin. Des enseignements importants et précieux pour les différents partis à moins de deux ans de l'élection présidentielle. Combien de régions le Front national peut-il prétendre gagner au second tour ? Les attentats du 13 novembre ont-ils finalement eu une influence sur le vote des Français ? Qui sortira gagnant de ces élections aux résultats encore incertains dans plusieurs territoires ?

Yves-Marie Cann a eu trente minutes sur le plateau de #DirectPolitique pour décrypter les enjeux de cet entre-deux-tours. Il a répondu en direct aux questions des internautes mais aussi des journalistes de Linternaute.com, 20 Minutes et Ouest-France lors de l'émission du 8 décembre à 8h30. 

Chaque mardi, Linternaute.com, 1er site d'actualités de France, 20 Minutes, 1er quotidien gratuit et Ouest-France, 1er quotidien français payant, reçoivent une personnalité du monde politique pour un entretien de 30 minutes avec les journalistes des rédactions et les internautes.

 Abonnez-vous à nos alertes #DirectPolitique

Retrouvez #DirectPolitique dans 20 Minutes

Annonces Google