Résultat élection 2015 : les régions qui ont basculé, ce qu'il faut retenir

RESULTAT REGIONALE – Le FN n'a gagné aucune région de France. La gauche conserve 5 régions, la droite et le centre en dirigeront 7, dont l'Ile-de-France. Voici le résultat des votes par région.

Le verdict du second tour : 5 régions à gauche, 7 régions à droite, les indépendantistes en Corse, le FN ne s'est imposé dans aucune région de France. Retrouvez tous les scores par région, département et ville sur notre page spéciale consacrée aux résultats des élections régionales.

[Mis à jour le dimanche 14 décembre à 11h21] Les scores des différents partis au 2e tour sont désormais connus. Mais ce n'est pas seulement une élection qui se jouait ce dimanche, mais 13 élections dans les 13 nouvelles grandes régions de France. Et selon le résultat de ces régionales 2015, plus de la moitié des territoires changent de majorité politique avec ce scrutin. En 2010, c'est une vague rose qui avait recouvert l'Hexagone. Aujourd'hui, plusieurs régions basculent rendant la carte de France beaucoup plus contrastée. Pour commencer, le Front national n'a ravi aucune région à la gauche. Au niveau national, c'est l'union de la droite et du centre qui réalise le score le plus important. En effet, ces listes ont recueilli 40,24% devant celles du FN à 27,10% et celles de la gauche à 28,86%. Si le FN n'est pas parvenu avec ce 2e tour à remporter des régions où à se placer comme le premier parti de France, il réussit toutefois à tripler son nombre d'élus, selon le décompte de FranceTV info. Le parti de Marine Le Pen a en effet remporté 385 sièges lors de ces élections régionales contre 118 en 2010. La droite obtient 818 sièges et la gauche 618.

Les territoires susceptibles de passer dans l'escarcelle du parti frontiste reviennent finalement à la droite : les résultats de l'élection régionale en Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine donnent en effet Florian Philippot perdant avec en peu plus de 36,08% des voix derrière Philippe Richert à 48,40%. La région Nord-Pas-de-Calais, Picardie, vue comme gagnable par le parti frontiste avant le retrait de la liste PS, bascule elle aussi à droite grâce au score du candidat LR-UDI-MoDem, Xavier Bertrand, qui recueille 57,77% des suffrages (contre 42,23% pour Marine Le Pen). La région PACA suit la même dynamique avec la victoire de Christian Estrosi (54,78% des voix). Le pouvoir passe de la gauche à la droite dans encore trois autres régions.

En Normandie, Hervé Morin remporte la région de très peu avec 36,43%, contre 36,08% pour Nicolas Mayer-Rossignol et 27,50% pour Nicolas Bay. Bruno Retailleau dans les Pays-de-la-Loire a gagné avec un score de 42,70% à l'issue de ce 2e tour. En Auvergne, Rhônes-Alpes aussi, Laurent Wauquiez était arrivé premier dimanche dernier et a confirmé ce bon score ce soir. Il l'emporte face au socialiste Jean-Jack Queyranne.

En Centre – Val de Loire, la situation était un peu différente puisque c'était le candidat FN qui avait remporté le 1er tour. Et c'est la gauche qui devrait s'imposer. Enfin, en Corse, les indépendantistes ont réussi à prendre le pouvoir (mais pas la majorité absolue) au sein de l'Assemblée après que la région a basculé à gauche en 2010.

Les régions restantes, à savoir la Bourgogne, Franche-Comté, la Bretagne, l'Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes et le Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées restent dirigées par des majorités de gauche à l'issue de ces élections régionales.

La nouvelle carte politique des régions :

Crédit vignette : JDD/SIPA

Article le plus lu : Black Friday : sélection des meilleures affaires : voir les actualités

Elections régionales

Annonces Google