Jacques Chirac malade : mémoire, surdité, maigreur... Comment sa santé s'est dégradée

Jacques Chirac malade : mémoire, surdité, maigreur... Comment sa santé s'est dégradée SANTÉ JACQUES CHIRAC - L'ancien chef de l'Etat est toujours hospitalisé pour une infection pulmonaire. Malade depuis plusieurs années, Jacques Chirac a multiplié les ennuis, plus ou moins inquiétants, depuis son AVC en 2005...

[Mis à jour le 23 septembre 2016 à 12h14] Jacques Chirac est hospitalisé depuis dimanche 18 septembre à Paris pour une infection pulmonaire. Son proche entourage n'a pas donné de précisions sur l'évolution de son état de santé, mais a dû démentir les rumeurs de son décès, suite à l'emballement provoqué par les indiscrétions publiées dans les médias et suite à un tweet de Christine Boutin annonçant sa mort, mercredi 21 septembre. L'état de santé de l'ancien président suscite en tout cas une vive préoccupation et beaucoup d'interrogations. Voici ce que l'on sait sur la santé de l'ancien président, qui a décliné ces dernières années.

L'ancien chef de l'Etat ne s'est jamais vraiment remis de l'accident vasculaire cérébral qui l'a touché en 2005, alors qu'il était encore locataire de l'Elysée.

Jacques Chirac, qui reste - malgré sa condamnation en 2011 - l'homme politique le plus populaire de France, est devenu en quelques années l'icône d'une époque, d'une manière de faire de la politique, d'une certaine idée de la droite gaulliste et intransigeante. Mais on dit l'homme aujourd'hui mélancolique et résigné, livrant depuis près d'une dizaine d'années un tout autre combat, contre la maladie et l'affaiblissement physique. Réputé pendant des décennies pour sa santé de fer, l'ancienne bête politique a multiplié ces dernières années les soucis physiques et les hospitalisations inquiétantes. Sa santé est demeurée depuis chancelante, entre difficultés à se déplacer, à entendre, et les sérieux troubles de la mémoire dont se font écho ses proches. Mais difficile d'en savoir vraiment plus. Depuis la fin de son second mandat présidentiel, Jacques Chirac s'est résolu à la plus grande discrétion. Ses commentaires se sont fait rares, sa parole publique s'est peu à peu éteinte.

La dernière hospitalisation de Jacques Chirac, le week-end dernier, à la Pitié-Salpêtrière, laisse pourtant "inquiets" certains membres de sa famille, qui doutent de sa "volonté de se battre" contre la maladie. Craintive de la mort de Jacques Chirac, son épouse Bernadette considérait cependant il y a quelques jours que l'homme était "apaisé".

Jacques Chirac