Gabrielle Guallar : la femme de Benoît Hamon, une compagne mystère

FEMME HAMON - Gabrielle Guallar, cadre chez LVMH, est restée à distance de la campagne de son mari. Mais la compagne de Benoît Hamon a tout de même dû forcer un peu sa nature...

[Mis à jour le 21 avril 2017 à 21h44] Une discrétion rare à l'époque des Brigitte Macron et autres Carla Bruni, omniprésentes aux côtés de leurs conjoints. Gabrielle Guallar, la femme de Benoît Hamon, aura été l'un, si ce n'est "le" personnage mystère de cette campagne présidentielle. Elle n'est apparue en tout et pour tout qu'une poignée de fois dans la campagne de son candidat de mari. "Je ne suis pas à l'aise en apparaissant en public", avouait l'épouse de Benoît Hamon dans un entretien à L'Obs paru à la fin mars, une interview qui n'était pas gagnée d'avance, écrivait l'hebdomadaire en prologue... Refusant de s'associer à la carrière de Benoît Hamon ("Benoît fait de la politique, moi pas"), elle affirmait cependant s'intéresser à "son combat".

Pour ce "combat" justement, Gabrielle Guallar a bien dû forcer un peu sa nature discrète. Elle s'est affichée une première fois à un meeting du candidat, le 19 mars, à Paris, attirant sur elle tous les flashs. "Il y a des moments dans la vie où les choses s'imposent", soufflait-elle à l'Obs, estimant que sa place était parfois "auprès de lui", comme lors de ce temps fort de la campagne. "Cela m'a fait vraiment plaisir de participer à cet élan formidable. Je crois que cela peut se comprendre", assume-t-elle. Benoît Hamon le disait lui-même dans une interview à Elle, parue dans le même temps : sa femme Gabrielle Guallar "a ressenti librement le désir de le faire".

Mais il y a sans doute aussi une autre raison à ces apparitions : "Le simple fait qu'elle travaille chez LVMH génère des fantasmes", avouait le candidat à la présidentielle dans le magazine féminin. "On l'imagine en train de faire des lois… Elle a simplement voulu mettre un peu de clarté dans sa position de retrait par rapport à moi, qui n'avait rien à voir avec de la distance".

Gabrielle Guallar a défendu la loi Macron

Car Gabrielle Guallar travaille en tant que responsable des affaires publiques du groupe de luxe LVMH. Un job qui l'a parfois amenée à prendre des positions que son candidat de mari n'approuverait guère. Sur le travail de nuit par exemple. L'anecdote remonte au 10 mars 2015. Gabrielle Guallar était auditionnée par une commission spéciale du Sénat sur la loi Macron. Une loi pour "la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques" dont elle dira le plus grand bien. Gabrielle Guallar intervenait en tant que chargée de mission pour le secrétaire général, Marc-Antoine Jamet, auprès de la rapporteure du texte au Sénat, Catherine Deroche. Et elle s'exprimait à dessein dans ce dossier : le magasin Sephora des Champs-Élysées, filiale de LVMH, avait été condamné en 2013 à fermer ses portes à 21 heures par cour d'appel de Paris alors qu'il disait réaliser 20% de son chiffre d'affaires après cette heure...

À cette époque, Benoît Hamon ne manquait pas de sévérité à l'égard d'Emmanuel Macron et de son texte, qu'il combattait en tant que député à l'Assemblée. La loi sera finalement adoptée dans le cadre de l'article 49-3. Benoît Hamon déposera par ailleurs plusieurs amendements à la loi sur le dialogue social pour la reconnaissance de troubles psychiques comme maladies professionnelles. On imagine que les discussions au sein du couple ont dû parfois être pimentées pendant la primaire de la gauche. Et on comprend aussi un peu mieux pourquoi le couple rechigne à s'afficher dans la presse...

EN VIDEO - Qui est Gabrielle Guallar, la femme de Benoît Hamon ?

Gabrielle Guallar, entre l'ombre et les projecteurs

Pour cette raison ou pour une autre, Benoît Hamon a toujours voulu préserver la mère de ses deux filles, Liv et Milena, de la violence du monde politique. Pendant la campagne de la primaire de la gauche, il avait néanmoins promis, dans Madame Figaro, qu'il présenterait son épouse s'il "sort[ait] gagnant" de son duel avec Manuel Valls. Avec la campagne de l'élection présidentielle, faire entrer sa compagne dans la lumière devient presque inévitable. Passées les apparitions furtives en meeting et l'interview dans l'Obs, Gabrielle Guallar devrait donc se confier plus en détail dans un livre : "Le Couloir de Madame", de la journaliste Alix Bouilhaguet, à paraître le 5 avril aux éditions de l'Observatoire. 

Aujourd'hui, on sait d'ailleurs très peu de choses sur Gabrielle Guallar, si ce ne sont ses origines catalanes et danoises ainsi que son métier de cadre chez LVMH. "C'est vrai qu'à part mes potes, personne ne la connaît. Elle n'est jamais venue dans ma circonscription, elle n'est jamais venue dans mes meetings", déclarait Benoît Hamon à Madame Figaro il y a quelques mois. Et le favori du second tour ne veut surtout pas brusquer la mère de ses deux filles. "Elle n'a jamais voulu jouer un rôle public en politique et, à vrai dire, je ne lui ai jamais demandé de le faire", expliquait le candidat. "Pour l'instant, on reste tous les quatre, comme d'habitude". Tous juste apprenait-on alors que, Gabrielle Guallar avait un rôle plus personnel auprès du candidat... "Elle me joue souvent du piano, c'est ce qui m'apaise le plus", livrait-il au site d'information.

"Une ambition intime" : la femme de Benoît Hamon au coeur de la polémique

Cette discrétion a déjà joué des tours au couple. En octobre dernier, Benoît Hamon faisait polémique suite à son refus de participer à l'émission "Une ambition intime", de Karine Le Marchand. Il s'était justifié en ces termes sur sa page Facebook : "Verser une larme ou révéler une part choisie de mon intimité ne dirait rien de ma capacité à entendre les préoccupations des Français à y répondre. Ce chemin, celui de la sobriété, n'est pas celui de la facilité, mais il correspond à mes convictions profondes". Il n'en fallait pas plus à Karine Le Marchand, pour préciser les véritables raisons qui selon elle, ont posé problème au député des Yvelines : "C'est quand on lui a parlé de sa femme qu'on a vu qu'il y avait un petit souci...", a déclaré la présentatrice phare de M6 dans des propos rapportés dans le journal Le Parisien.

Refuser de participer à une émission "peopolitique" pour ne pas mettre en avant sa femme et son métier ? Faux, rétorquait le camp Hamon. Mais  le candidat le disait lui-même :  "Je n'ai pas envie que la vie de ma femme soit impactée par la mienne. Le jour où elle est présentée comme Mme Hamon, sa vie n'est plus la même." Une position qu'il a de nouveau affirmé en janvier sur le plateau de Quotidien. "Je trouve incroyable qu'en 2016, une femme puisse dire d'une autre qu'il faille qu'elle se cache derrière son compagnon, en l'occurrence moi. J'ai une grande admiration pour ma femme. Elle souhaite rester discrète sur sa vie, on est au 21e siècle, on a deux carrières différentes et ce n'est pas parce que je fais de la politique que je dois l'imposer à ma femme et à mes filles", a-t-il déclaré.

Gabrielle Guallar assez brillante pour être Première dame

Après avoir obtenu son diplôme à l'Europacollege, à Bruges, en Belgique, Gabrielle Guallar a débuté sa carrière en tant que Conseil en stratégies des affaires européennes. Puis cette polyglotte (elle parle 5 langues) a rejoint le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC), où elle était alors conseillère aux affaires européennes. C'est d'ailleurs à ce titre qu'elle s'exprimait dans une interview que l'on peut retrouver sur Dailymotion. Lors d'une interview diffusée sur D8 au début de la campagne, l'ancien ministre a fait part de son admiration pour ce parcours : "Je suis très fier que ma femme soit cent fois plus diplômée que moi, qu'elle ait un très beau métier, mais ce n'est pas grâce à moi", a-t-il déclaré.

Gabrielle Guallar est-elle brillante au point de se projeter à l'Elysée ? "Etre première dame ? Je ne suis pas programmée pour ça", avoue-t-elle à l'Obs ce 29 mars. "Mais ma place est à ses côtés, toujours", s'empresse-t-elle d'ajouter. "Je m'adapterai tout en restant moi-même, ce n'est pas la première fois et j'en ai les ressources", assure-t-elle finalement avec force. De là à quitter son poste chez LVMH pour éviter tout soupçon, la question reste entière...

Article le plus lu : Macron - Le Pen : le grand comparatif : voir les actualités

Présidentielles / Parti socialiste

Annonces Google