Programme de Mélenchon : impôts, retraite, 6e République... La synthèse

PROGRAMME MELENCHON - Jean-Luc Mélenchon a dévoilé son programme en novembre dernier. Fiscalité, UE, retraite, nouvelle Constitution... Voici un résumé des mesures phares du candidat de la France insoumise.

[Mis à jour le 23 avril 2017 à 16h24] Pour sa deuxième candidature à l’élection présentielle, Jean-Luc Mélenchon a remis les compteurs à zéro. C'est une autre campagne et une autre image que le leader de la France insoumise a voulu offrir aux électeurs pour cette présidentielle 2017. Il l'a récemment dit lui-même à l'Obs :  "J'ai tiré les leçons de la campagne de 2012.". Dans son programme comme dans ses meetings, Jean-Luc Mélenchon a remis les pendules à zéro.

Comme est construit le programme de Jean-Luc Mélenchon version 2017 ? Trois mesures emblématiques sont présentes dans le carnet de bord du candidat : le passage de la Ve à une "VIe République" pendant son mandat, la retraite à 60 ans et une renégociation des traités européens. Un autre de ses nouveaux piliers : la transition énergétique. Avant de connaître les détails du projet du leader de la France insoumise, voici les quatre points phares à retenir :

  • Son ultimatum européen - Jean-Luc Mélenchon prévoit de négocier une "refondation", à Bruxelles, et de faire imprimer des euros par la Banque de France en cas de refus, recontextualise Capital. Mais, alerte Eric Dor dans le magazine spécialisé, en tant qu'économiste à l'Ieseg, ça ne serait pas sans risque : "Nos partenaires risqueraient de nous couper du système de paiement transfrontalier, ce qui bloquerait nos échanges financiers et commerciaux avec le reste de l'union monétaire."
  • L'augmentation du Smic - Le candidat Mélenchon souhaite une augmentation immédiate du Smic de 16 %. De quoi l'établir à 1 326 euros nets mensuels. Son argument ? Cela relancerait la croissance. Problème : une telle mesure induirait une augmentation du coût du travail faiblement qualifié de 10 milliards d'euros pour les entreprises mais aussi l'Etat employeur, selon l'Institut de l'entreprise. Et mènerait sans doute rapidement à la disparition de 40 000 à 70 000 postes, ajoute l'Institut Montaigne.
  • Son plan de relance - Le leader de la France insoumise veut lancer un plan de relance par l'investissement (dans l'écologie et le logement) et la consommation. Le hic : une telle hausse des dépenses pourrait notamment faire s'emballer notre dette. 
  • Sa réforme fiscale - Jean-Luc Mélenchon veut une imposition des ménages à 90% au-dessus de 400 000 euros de revenus à l'année. Y compris de l'autre côté des frontières, si les concernés cherchent à fuir ou frauder à l'étranger. Mais cela nécessiterait une renégociation, une par une, des conventions fiscales déterminées avec les autres Etats. Un travail de longue haleine.

Programme de Mélenchon sur la VIe République

Jean-Luc Mélenchon veut convoquer une assemblée constituante pour refonder le cadre institutionnel du pays, pour instaurer une "République parlementaire, sociale et participative". Le but avoué de la réécriture de la Constitution est de rétablir la primauté de l'Assemblée nationale sur l'exécutif et de limiter le pouvoir du président de la République. Reste que Jean-Luc Mélenchon devra composer avec cette contradiction : laisser une constituante décider de ce que contiendra la Constitution, et mettre en oeuvre ses propres idées, comme le rétablissement de la proportionnelle à toutes les élections, le droit de vote des étrangers extra-communautaires aux élections locales, la suppression ou la réforme profonde du Sénat ou encore l'ouverture de l'initiative des lois ouverte aux citoyens, aux organisations syndicales et aux associations.

Programme économique de Mélenchon

Les mesures macroéconomiques de Jean-Luc Mélenchon sont d'inspiration keynésiennes. Le candidat mise sur un plan de relance de 100 milliards d'euros financés par l'emprunt et 173 milliards d'euros de nouvelles dépenses, injectés dans l'économie pour des investissements écologiquement et socialement utiles. Le patron de la France Insoumise assume le fait que le déficit public atteindra 4,8% du PIB en début de mandat, pour ensuite revenir à 2,5% en 2022. Pour faire une métaphore automobile, il s'agirait de remettre "beaucoup d'essence dans le moteur" pour que la voiture hexagonale puisse repartir, analysent Grégoire Biseau et Luc Peillon, journalistes spécialisés à Libération.

Programme de Mélenchon sur les 35 heures et le travail

Jean-Luc Mélenchon entend "appliquer réellement les 35 heures" en majorant les heures supplémentaires, en revenant sur le forfait jour des cadres (le limitant aux seuls cadres-dirigeants). Il a fait savoir ces derniers mois qu'il souhaitait avoir comme horizon la durée du temps de travail à 32 heures, mais ne s'y engage plus dans son programme. Pour le candidat de la France Insoumise, il faut aussi instaurer une sixième semaine de congés payés. Il veut par ailleurs abroger la loi El Khomri, interdire les "licenciements boursiers", instaurer pour l'Etat français l'obligation de fournir un travail d'intérêt général pour les demandeurs d'emploi ne parvenant pas à sortir du chômage, rediriger l'emploi vers l'agriculture, pour porter le nombre d'actifs dans le secteur primaire à 4 millions. Jean-Luc Mélenchon veut par ailleurs réévaluer le Smic à 1 326 euros net (1 143 euros aujourd'hui). Le candidat souhaite également donner le choix aux artisans, commerçants, indépendants, chefs d'entreprise et auto-entrepreneurs de s'affilier au régime général de la Sécurité sociale s'ils le souhaitent, plutôt qu'au régime social des indépendants (RSI).

Programme de Mélenchon sur la retraite

Pour le leader de la France Insoumise, il faut réintroduire le départ à la retraite à l'âge de 60 ans, avec 40 annuités de cotisation pour bénéficier d'une pension à taux plein. Jean-Luc Mélenchon souhaite par ailleurs revaloriser les pensions de retraite au niveau du smic pour une carrière complète et porter le minimum vieillesse au niveau du smic, soit 1326 euros net. Rappelons qu'en France, la réforme de 2010 a fixé l'âge de départ à la retraite à 62 ans, et que la retraite à taux plein sera progressivement portée à 43 annuités de cotisation d'ici 2035.

Programme de Mélenchon sur les impôts et la fiscalité

Pour Jean-Luc Mélenchon, rien ne justifie qu'une personne gagne plus de 20 fois le revenu médian : il propose donc de taxer à 100 % tous les revenus supérieurs à ce plancher. Le candidat de FI défend l'idée d'un "impôt universel" versé par les Français imposables selon les barèmes français, quel que soit son lieu de résidence dans le monde, et ce, dans le but de lutter contre l'évasion fiscale. Il propose par ailleurs de rendre l'impôt sur le revenu plus progressif, avec un barème de 14 tranches, il veut aussi renforcer l'ISF, augmenter les droits de succession sur les patri­moines les plus importants et créer un seuil maximum pour les héritages issus de grosses fortunes. Enfin, le taux de TVA sur les produits de première nécessité sera abaissé.

Programme de Mélenchon sur l'environnement

C'est aussi l'un des axes forts du programme de Jean-Luc Mélenchon, qui le qualifie parfois de "socio-écologique". Le candidat à la présidentielle souhaite instaurer dans la Constitution une "règle verte" interdisant à l'homme de prélever dans la nature les ressources qui ne peuvent pas se renouveler. Il souhaite également sortir rapidement du nucléaire, "la promotion des initiatives locales visant la sobriété énergétique et la production d'énergies renouvelables". Jean-Luc Mélenchon entend également, entre autres, "soutenir l'agriculture biologique, l'agroforesterie, la permaculture", "intégrer l'écologie aux programmes de l'enseignement secondaire".

Programme de Mélenchon sur la santé

Côté santé, Jean-Luc Mélenchon compte mettre en place le remboursement à 100% par la Sécurité sociale des soins prescrits, y compris pour les soins dentaires, auditifs et optiques. "Si on ne soigne pas ceux qui sont malades, ils rendent malades les autres. Donc il faut soigner tout le monde !", a notamment déclaré le candidat de la France insoumise au Mans, le 11 janvier dernier. Jean-Luc Mélenchon propose également une solution pour remédier au terrible fléau que sont les déserts médicaux. Pour cela, il souhaite créer un corps de médecins généralistes fonctionnaires. Ces derniers seraient rémunérés pendant leurs études. Le candidat parle aussi de protéger les données personnelles de santé "contre leur utilisation mercantile". Pour lutter contre les 12% de décès liés à la pollution de l'air, Jean-Luc Mélenchon évoque la mise en place d'un plan national de prévention des maladies qui y sont liées. Quant à la fin de vie, le candidat est en faveur de la promotion du droit au suicide assisté. "Il y a un lien direct entre le droit à l'avortement et le droit au suicide assisté", a estimé fin janvier le candidat lors d'un entretien au Journal du Dimanche.

Programme de Mélenchon sur l'Europe

Si l'Europe refuse la renégociation des traités, alors Jean-Luc Mélenchon souhaite tout simplement sortir de l'UE. "Au fond, si nous laissons les choses aller comme elles sont et comme elles vont, alors il n'y aura plus qu'une alternative : changer l'Europe ou la quitter", disait-il encore en juin 2016, en réaction au Brexit. Et d'ajouter : "L'idée d'une Union européenne a été tuée par la caste des eurocrates et la politique d'austérité imposée par le gouvernement allemand avec la complicité active des deux présidents français qui, depuis 2005 (et le référendum sur le traité de Constitution européenne ndlr), ont violé le vote de notre peuple".

En vidéo - Le détail de la réforme fiscale qu'entend mener Jean-Luc Mélenchon :

Article le plus lu : Présidentielle 2017 : Macron en danger : voir les actualités

Présidentielles / Union européenne

Annonces Google