Pierre Laurent : "Sans les parrainages du PCF, il n'y aurait pas de candidature de Mélenchon"

Pierre Laurent : "Sans les parrainages du PCF, il n'y aurait pas de candidature de Mélenchon" Dans .pol, le secrétaire national du Parti communiste est revenu sur la collecte des parrainages pour l'élection présidentielle. Et a rappelé à Jean-Luc Mélenchon la force du PCF.

"Il y a un parti politique qui compte dans la vie politique, qui a des élus locaux, sans lesquels il n'y aurait probablement pas de candidature de Jean-Luc Mélenchon, on va le voir avec les parrainages encore cette semaine. Cette force, elle s'est toujours mise au service des projets collectifs utiles". Voilà pour la piqûre de rappel de Pierre Laurent au leader de la France Insoumise. Invité de .pol, la webémission de Linternaute.com, Le Huff, Le Lab Europe 1 et du JDD, le secrétaire national du PCF a insisté sur le poids de son parti dans la course à l'Elysée : "Il y a plusieurs centaines d'élus communistes qui vont parrainer Jean-Luc Mélenchon et ça sera une contribution essentielle à sa candidature à la présidentielle".

L'extrait vidéo

Le PCF "disponible" pour une rencontre avec le PS, la France insoumise et EELV

Pierre Laurent avait répondu favorablement à l'idée d'une réunion entre le PCF, EELV, le PS et la France Insoumise en vue de la présidentielle. "Le fait que cette rencontre à quatre n'ait pas eu lieu a été une occasion manquée terrible. Si elle n'a pas lieu, elle nous mettra dans des conditions difficiles pour mener cette campagne". Pourtant, le sénateur de Paris croit encore en la nécessité de tout faire pour que la gauche se rassemble : "Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se sont vus pour se dire que les choses allaient rester en état. Ça n'est pas raisonnable. Nous devons continuer à faire ce travail d'unité, qui doit se faire sur un programme et des engagements clairs. [...] La discussion pour cela se poursuit dans le pays. Les gens nous demandent de poursuivre cet effort".

Et d'ajouter, à propos de l'éventualité d'un rendez-vous politique entre toutes les formations de gauche : "Je suis disponible pour cette rencontre à tout moment. Mais je ne veux pas rester l'arme au pied, je suis moi-même engagé, j'ai en tête les législatives qui vont suivre".

L'extrait vidéo

Présidentielles / Pierre Laurent