Mélenchon et les impôts : quel impact aurait sa "révolution fiscale" ?

IMPÔTS MELENCHON - Jean-Luc Mélenchon promet une "révolution fiscale", qu'il a expliquée jeudi 20 avril sur France 2. Un simulateur en ligne permet de savoir si cette proposition vous ferait gagner ou perdre de l'argent.

[Mis à jour le 21 avril 2017 à 16h50] Le candidat à la présidentielle 2017 Jean-Luc Mélenchon qui a eu, jeudi 20 avril à partir de 20 heures, 15 minutes pour convaincre les électeurs en direct sur France 2, Franceinfo TV et France Inter alors qu'un attentat terroriste sur les Champs-Elysées (1 mort et 3 blessés) revendiqué par Daesh venait perturber l'émission, a été interrogé par Léa Salamé et David Pujadas sur sa "révolution fiscale". Visiblement très satisfait de pouvoir exposer sa réforme, il a ainsi expliqué qu'il souhaitait augmenter les tranches d'imposition au nombre de 14, "afin de lisser l'effort des classes moyennes", trop sollicitées selon lui, et taxer à 90% les "revenus" des citoyens français classés dans la première tranche d'imposition, reprenant d'ailleurs David Pujadas qui évoquait lui la taxation des gros "salaires".

Il faut dire que le sujet de la fiscalité est cher au candidat de La France Insoumise. Il en a même fait le point central de son clip de campagne diffusé actuellement sur les chaînes du groupe France Télévisions jusqu'au premier tour de l'élection présidentielle 2017, dimanche 23 avril. Il met ainsi en scène deux personnages, un homme et une femme, évoluant dans un même café. L'homme, qui est un client assis à une table de l'établissement, appartient au 1% de la population la plus favorisée en terme de niveau de vie. La voix off explique que ce personnage est "bien né", qu'il a "beaucoup hérité", qu'il s'enrichit grâce à "ses actions en bourse" et qu'il a un travail lui rapportant un très gros salaire (soit plus de 8700 euros par mois selon le programme de Jean-Luc Mélenchon). La femme est une serveuse, en train de travailler, et fait partie, selon la voix off, des 91% de Français qui gagnent moins de 4000 euros par mois. Suite à cette séquence, le candidat à la présidentielle 2017 apparaît à l'écran, et explique ce que sa révolution fiscale changera pour ces deux personnes : elle sera bien moins taxée, lui payera beaucoup plus d'impôts.

Révolution fiscale : calculez le montant de vos impôts avec le simulateur en ligne de Mélenchon 

Pour rendre cette proposition encore plus concrète aux yeux des Français, Jean-Luc Mélenchon, haut dans les sondages - 18% d'intentions de vote selon le dernier Présitrack, sondage quotidien réalisé par OpinionWay et ORPI, pour Les Echos et Radio classique - a également décidé de lancer sur son site de campagne un simulateur (voir ici) qui prend en compte les évolutions qu'il propose en matière d'impôt sur le revenu et de CSG. En clair, cet outil permet de savoir si l'élection de du candidat de La France Insoumise à la présidence de la République vous fera gagner ou perdre de l'argent. Nous avons sélectionné quelques exemples ci-dessous :

Pour un revenu de 10 000 euros net par mois (impôt sur le revenu et CSG confondus) :

  • Les célibataires sans enfant verront leurs impôts augmenter de 3846 euros net par an.
  • Les couples mariés ou pacsés sans enfant verront leurs impôts augmenter de 700 euros net par an.
  • Les couples mariés ou pacsés avec 1 seul enfant verront leurs impôts augmenter de 456 euros net par an.
  • Les couples mariés ou pacsés avec 3 enfants (soit une "famille nombreuse") verront leurs impôts augmenter de 3748 euros net par an.

Pour un revenu de 3770 euros net par mois (impôt sur le revenu et CSG confondus) :

  • Les célibataires sans enfant gagneront 314 euros net de plus par an.
  • Les couples mariés ou pacsés sans enfant gagneront 2006 euros net de plus par an.
  • Les couples mariés ou pacsés avec 1 seul enfant gagneront 3040 euros net de plus par an.
  • Les couples mariés ou pacsés avec 3 enfants gagneront 1829 euros net de plus par an.

Pour un revenu de 1700 euros net par mois (impôt sur le revenu et CSG confondus) :

  • Les célibataires sans enfant gagneront 944 euros net de plus par an.
  • Les couples mariés ou pacsés sans enfant gagneront 1167 euros net de plus par an.
  • Les couples mariés ou pacsés avec 1 seul enfant gagneront 2923 euros net de plus par an.
  • Les couples mariés ou pacsés avec 3 enfants gagneront 4167 euros net de plus par an.

Si Jean-Luc Mélenchon est élu, la note fiscale serait donc fortement alourdie pour les citoyens aux revenus très aisés. Mais plus personne ne sera exonéré d'impôt sur le revenu : "tout le monde doit payer, (…) chacun selon ses moyens réels". On peut donc imaginer que même les contribuables les plus pauvres auraient à verser une petite somme, alors qu'actuellement plus de la moitié (54,4 % en 2015 selon la DGFiP) ne paient pas d'impôt sur le revenu, comme l'indique le site Capital.fr.

En promettant aux classes moyennes et modestes d'arrêter le "matraquage fiscal du gouvernement hollandais", le leader du mouvement La France insoumise peut encore marquer des points et augmenter son résultat à la présidentielle du 23 avril prochain. Encore faut-il que son astucieux simulateur fonctionne correctement. Car les résultats qui sortent de l'outil de calcul ne correspondent pas à ceux publiés sur la page officielle du site du ministère de l'Économie et des Finances. Si on refait le dernier calcul basé sur un salaire mensuel net de 1700 euros, touché par un célibataire sans enfant, les chiffres gouvernementaux (voir capture ci-dessous) indiquent que l'impôt sur le revenu de 2017 de ce foyer fiscal sera de 765 euros net par an. Dans le simulateur de Mélenchon, via l'imposition actuelle, la somme serait de 1116 euros net par an.

Révolution fiscale : Mélenchon lance un jeu vidéo pour lutter contre les fraudeurs 

Jean-Luc Mélenchon alerte aussi régulièrement sur la fraude fiscale, qui grève selon lui chaque année le budget de l'Etat. Pour ce faire, le candidat qui use des hologrammes a lancé un jeu vidéo. Et pas n'importe lequel : baptisé "Fiscal Kombat" (en référence au jeu culte "Mortal Kombat"), ce jeu au graphisme basique des années 1990 est très simple. Le joueur entre dans la peau d'un Jean-Luc Mélenchon d'arcade qui va "secouer" les Pierre Gattaz, Liliane Bettencourt, Jérôme Cahuzac et autres Christine Lagarde pour récupérer de l'argent et financer son programme de 279 milliards d'euros.

Article le plus lu : Attentats de Barcelone et Cambrils : ce que l'on sait : voir les actualités

Présidentielles / Jean-Luc Mélenchon