Nathalie Arthaud : programme et biographie de la candidate (LO)

PROGRAMME & BIOGRAPHIE - Mariée ou célibataire ?... Plus ou moins d'Europe ?... Découvrez le programme et la biographie de Nathalie Arthaud, candidate à l'élection présidentielle de 2017 sous la bannière de Lutte Ouvrière.

[Mis à jour le 21 avril 2017 à 18h06] La candidate communiste Nathalie Arthaud, qui a eu 15 minutes pour convaincre les électeurs jeudi 20 avril en direct sur France 2, Franceinfo TV et France Inter alors qu'un attentat terroriste sur les Champs-Elysées (1 mort et 3 blessés) revendiqué par Daesh venait perturber l'émission, propose un programme pour la présidentielle qui défend essentiellement ce qu'elle considère être les intérêts des travailleurs. Une de ses propositions phares est de relever le niveau des salaires. Elle souhaite une augmentation de 300 euros de tous les revenus des citoyens français, qui seraient alors indexés sur le coût de la vie. "Il faut un minimum de 1 800 euros net par mois pour les salaires et les pensions", écrit-elle dans son programme.

Pour assurer ces augmentations de salaires, l'héritière d'Arlette Laguiller souhaite "prendre" [de l'argent] sur "les fortunes d'une minorité de riches bourgeois" français, comme le propriétaire du groupe de luxe LVMH Bernard Arnault ou Liliane Bettencourt, première actionnaire du groupe L'Oréal. La candidate de Lutte Ouvrière ne précise pas comment s'y prendre concrètement pour ponctionner ces grandes fortunes, dont les propriétaires se plaignent déjà de payer trop d'impôts. 

Programme de Nathalie Arthaud : les principales propositions

  • Fixer le Smic à 1800 euros. 
  • Augmenter les salaires de 300 euros. 
  • Interdire les licenciements et les suppressions d'emplois. 
  • Diminuer le temps de travail hebdomadaire. 
  • Permettre aux salariés d'accéder aux comptes de leur entreprise. 
  • Rétablir la retraite à 60 ans avec 37,5 années de cotisations, en fixant le seuil minimal des pensions de retraite à 1800 euros. 
  • Supprimer la TVA et restreindre l'impôt sur le revenu aux "capitalistes sur les profits tirés de l'exploitation"
  • Créer des États-Unis socialistes d'Europe. 
  • Permettre la liberté de circulation et d'installation à tous les migrants, en supprimant les frontières.
  • Arrêter les opérations militaires françaises en Afrique et au Moyen-Orient. 
  • Renverser le capitalisme pour lutter contre le terrorisme. 
  • Sortir de l'état d'urgence décrété depuis le 13 novembre 2015 suite aux attentats terroristes qui ont frappé la France. 
  • Organiser une politique environnementale à l'échelle de la planète.
  • Garantir la gratuité des soins prescrits par un médecin. 
  • Embaucher des enseignants. 

Pour lire l'intégralité du programme de la candidate de Lutte Ouvrière, cliquez ici.

La lutte contre le terrorisme n'est pas le point fort du programme de Nathalie Arthaud

Comme le démontre sa réaction - ou plutôt son manque de réaction- sur le plateau de l'émission télévisée "C à vous" du 18 avril, la lutte contre le terrorisme n'est pas le point central du programme de la candidate à l'élection présidentielle 2017 Nathalie Arthaud. Désarçonnée par la question d'un journaliste, la leader du parti Lutte Ouvrière n'a en effet pas souhaité exprimer sa solidarité envers son concurrent François Fillon (LR), susceptible d'avoir été la cible privilégiée d'un attentat terroriste déjoué le jour même, comme l'a fait Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise). Ce dernier a effet envoyé un texto à François Fillon et à Emmanuel Macron pour leur exprimer son "émotion et [sa] complète solidarité personnelle", ajoutant : "Que notre campagne et notre opposition républicaine soient la démonstration de l'échec du projet des violents."

En matière de lutte contre le terrorisme, la candidate propose donc peu de mesures concrètes, même si elle souhaite l'arrêt des "interventions impérialistes" menées pour "les grands groupes". Les principaux facteurs déclenchant du terrorisme sont en effet, selon elle, les guerres aux Moyen et Proche-Orient "pour le pétrole", "pour le profit et jamais dans l'intérêt des peuples". Pour le reste, Nathalie Arthaud dit avoir "des solutions pour changer cette société malade", sans donner plus de précisions. A noter tout de même qu'elle n'établit pas de lien direct, comme sa concurrente Marine Le Pen, entre terrorisme et immigration. Elle considère en effet que son programme est aux antipodes de celui de la patronne du Front National, et estime qu'il est prioritaire de lui barrer l'accès à l'Elysée. 

Faire barrage à Marine Le Pen (Front National) : une priorité pour Nathalie Arthaud

Concernant les résultats du premier tour de l'élection présidentielle 2017, la candidate de Lutte Ouvrière Nathalie Arthaud a affirmé qu'elle prendrait position pour l'un de ses concurrents en fonction des rapports de force, contrairement à 2002, où le parti avait appelé à ne voter pour aucun des deux finalistes du deuxième tour - Jacques Chirac face à Jean-Marie Le Pen -, le premier étant taxé par les trotskistes d'être "l'homme du patronat" et le second "le pire ennemi des travailleurs". La candidate de Lutte Ouvrière a justifié ce changement de position en expliquant que la situation n'était plus du tout la même en 2007 en qu'en 2002, car la candidate du Front National Marine Le Pen risquait réellement d'accéder à l'Elysée cette année, contrairement à son père qui ne devait sa qualification au deuxième tour qu'à l'effondrement du nombre d'électeurs en faveur du Parti socialiste et de son candidat de l'époque, Lionel Jospin. 

La candidate à l'élection présidentielle 2017 Nathalie Arthaud fait ainsi du barrage au Front national l'une de ses priorités. "Si le Front national accède au pouvoir, nous connaîtrons le régime le plus autoritaire que nous n'aurons jamais connu au cours de l'Histoire de la Ve République", a-t-elle déclaré sur France Inter mardi 18 avril, rappelant que pour elle, Marine Le Pen ne cherchait pas à aider les travailleurs, mais seulement à les "diviser pour mieux régner". 

Biographie de Nathalie Arthaud

Cheveux courts et bruns souvent coiffés sur le côté, style décontracté assorti de temps à autres de petites lunettes de vue, Nathalie Arthaud, 47 ans, est une femme politique d'extrême gauche discrète et intransigeante. Cette fille de garagiste originaire de la Drôme en est à sa deuxième campagne présidentielle, qu'elle mène sous les couleurs du parti Lutte Ouvrière. Fidèle parmi les fidèles de l'idéologie communiste, elle adhère au parti trotskiste dès ses 18 ans. Elle poursuit en parallèle ses études, décrochant un Capes et une agrégation d'économie et de gestion, puis enseigne dans divers quartiers difficiles en banlieue parisienne et lyonnaise, avant de se fixer au lycée Le Corbusier d'Aubervilliers (93), où elle donne ses cours en tout en faisant actuellement campagne. La candidate a fait le choix de ne rien révéler sur sa vie personnelle au cours des diverses interviews qu'elle a données. Nathalie Arthaud a simplement dévoilé qu'elle partageait son appartement de 48m2 en Seine Saint Denis, sans dire avec qui. En 2002, elle expliquait aussi à Gala pourquoi elle n'avait pas d'enfant  : "je n'en ai pas parce que je n'ai jamais cessé de militer".

Côté politique, Nathalie Arthaud a obtenu 0,56% des voix lors du résultat de l'élection présidentielle de 2012, loin derrière les 5,7% d'Arlette Laguiller en 2007, date à laquelle la figure emblématique du parti Lutte Ouvrière depuis plus de trente ans a décidé de passer le flambeau. Avant cela, Nathalie Arthaud est nommée en 2008 poste de porte-parole d'Arlette Laguiller lors de la présidentielle de 2007. Entre 2008 et 2014, elle est conseillère municipale chargée de la jeunesse à Vaulx-en-Velin, élue sur une liste conduite par le Parti communiste français. En tant que porte-parole nationale de Lutte ouvrière, c'est aussi elle qui conduit la campagne du parti en vue des élections européennes de juin 2009. Elle est tête de liste en France dans la circonscription Sud-Est où elle obtient 24 727 voix, soit 0,84 % des suffrages. Lors de l'élection régionale de 2010 en Rhône-Alpes, la liste qu'elle conduit obtient 1,42 % des suffrages exprimés.

Article le plus lu : Présidentielle 2017 : Macron en danger : voir les actualités

Présidentielles / Lutte ouvrière

Annonces Google