Jacques Cheminade : programme et biographie du candidat

PROGRAMME & BIOGRAPHIE - Avec ou sans enfant ?... Plus ou moins d'Europe ?... Découvrez le programme et la biographie de Jacques Cheminade (Solidarité et progrès), candidat à l'élection présidentielle de 2017.

[Mis à jour le 21 avril 2017 à 18h15]  Le slogan de campagne de Jacques Cheminade est clair : "Libérons-nous de l'occupation financière". Dans son programme, Jacques Cheminade veut que la France redevienne complètement indépendante dans la gestion de ses affaires. Même s'il souhaite toujours coloniser la Lune et Mars, le candidat veut principalement convaincre cette année sur son programme économique, qu'il détaille dans une infographie très complète mise en ligne sur son site de campagne. Il souhaite ainsi, en résumé : 

  • "Instaurer un crédit national pour l'équipement de l'homme et de la nature"; 
  • "Exiger un nouveau Bretton Woods";
  • "Une vraie séparation bancaire";
  • "Sortir de L'UE et de l'euro pour une Europe des patries et des projets".

Pour lire l'intégralité du programme de Jacques Cheminade, cliquez ici

Lutte contre le terrorisme : Jacques Cheminade veut créer un "ministère de l'intégration"

Alors qu'un attentat mortel sur les Champs-Elysées a été perpétré jeudi 20 avril au nom de Daesh (1 mort et 3 blessés) et qu'un autre attentat visant les candidats de la présidentielle 2017, et plus probablement François Fillon (LR), a été déjoué mardi 18 avril, Jacques Cheminade a développé ses positions concernant la lutte contre le terrorisme. Il a ainsi salué le travail des "forces de police et de gendarmerie", ajoutant sur France Info que c'était "la politique de veille, d'infiltration, qui est essentielle" et qu'il voyait avec satisfaction que "les sûretés intérieures et extérieures commencent à collaborer à cet effort".

Le leader du mouvement Solidarité et progrès propose également, pour lutter contre la menace terroriste qui pèse sur la France, de mettre en place une "politique de développement économique dans les régions" et de créer un "ministère de la Coopération, du co-développement et de l'intégration". Plus classiquement (encore que...), le candidat à la présidentielle de 2017 souhaite également améliorer le renseignement, 10 000 places de prison supplémentaires, la restauration d'un service militaire ou civil de 6 mois, l'interdiction des jeux vidéo violents et enfin pénaliser plus lourdement la consultation répétitive de sites jihadistes. 

Jacques Cheminade :  un "gaulliste de gauche proche de Mélenchon"

Au cours de son dernier meeting de campagne tenu à Montpellier dans l'Hérault, le candidat Jacques Cheminade (Solidarité et progrès) s'est défini comme étant un "gaulliste de gauche", finalement pas très éloigné des idées politiques de Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise). Il a ainsi expliqué être, selon lui, comme le leader de la France Insoumise, très progressiste, et ce dans tous les domaines. Une seule question importante opposerait les programmes présidentiels des deux candidats pour lui : le nucléaire. "Moi, je pense que le nucléaire est nécessaire, comme toute une partie de la CGT et du parti communiste", a ainsi expliqué Jacques Cheminade. Tandis que "Mélenchon, un peu par démagogie, a décidé qu'il serait écolo", a-t-il précisé.

Le candidat à l'élection présidentielle 2017 Jacques Cheminade a également affirmé que Jean-Luc Mélenchon appartenait à "l'entre-soi de la politique", estimant ainsi qu'il était le plus anti-système des 11 candidats de l'élection présidentielle. "Mélenchon, un homme nouveau, laissez-moi rire. On présente de vieux clients en les repeignant de couleur différente pour dire qu'ils sont nouveaux, c'est ridicule", a-t-il ainsi ironisé. 

Biographie de Jacques Cheminade

Fantasque, mystérieux, voire sulfureux : Jacques Cheminade, né le 20 août 1946 à Buenos Aires en Argentine où son père, représentant de sociétés françaises, était arrivé vingt ans plus tôt, est candidat pour la troisième fois à l'élection présidentielle, sous les couleurs de son parti Solidarité et Progrès (épinglé par l'organisme de lutte contre les sectes Miviludes comme "jouant sur la fibre idéaliste et engagée des étudiants"). Une performance qui en fait, à 75 ans, le doyen des 11 prétendants à l'Elysée. Ce "petit candidat", arrivé en France à 18 ans et possédant la double nationalité française et argentine, se déclare célibataire et sans enfant. Malgré des propositions fantasques copieusement moquées par l'opinion, telle que "l'industrialisation de la Lune", Jacques Cheminade est une "grosse tête" si l'on en croit sa biographie : détenteur d'une licence de droit en 1965, il est diplômé de HEC en 1963 et de l'ENA en 1969.

Jacques Cheminade intègre, en sortant de l'ENA, la direction des relations économiques extérieures, au ministère de l'Economie, qu'il quitte en 1981. Il se lance en politique à la fin des années 1970, après avoir rencontré son mentor, Lyndon LaRouche, un économiste américain qualifié au mieux "d'atypique" au pire "de dangereux escroc intellectuel" dans certains médias (il s'est fait remarquer récemment en comparant Barack Obama à Hitler). Candidat en 1978 aux élections législatives à Paris, Jacques Cheminade obtient alors 0,12 % des voix. En 1982, il est secrétaire général du Parti ouvrier européen (POE) qui deviendra la Fédération pour une nouvelle solidarité (FNS) en 1991. Depuis 1996, il est président du parti politique Solidarité et Progrès, dont il est le fondateur. Après plusieurs échecs, Jacques Cheminade réussit en 1995 à réunir les 500 parrainages d'élus nécessaires à une candidature à l'élection suprême. Il se présente et  obtient 0,27 % des voix. Rebelote en 2012, où il recueille cette fois 0,25 % des suffrages exprimés. Un résultat à la présidentielle plus qu'anecdotique. Jacques Cheminade a par ailleurs eu des démêlés avec la justice. En 1995, ses comptes de campagne ont été invalidés, entraînant le non-remboursement de ses frais.

    Article le plus lu : Black Friday : sélection des meilleures affaires : voir les actualités

    Présidentielles

    Annonces Google