Taux d'abstention législatives 2017 à 17 h : 64,67%, vers un record

ABTENTION 2e TOUR - L'abstention à 17 heures, soit une heure avant la fermeture de la majorité des bureaux de vote, est énorme pour ce 2e tour des élections législatives 2017...

[Mis à jour le 18 juin 2017 à 17h54] A 17 heures, le taux d'abstention aux législatives 2017 est estimé à 64,67% des électeurs inscrits sur les listes électorales. Un chiffre très élevé à une heure à peine de la fermeture de la majorité des bureaux de vote, soit 18 heures. A titre de comparaison, la semaine dernière, à la même heure, l'abstention était de 59,25% des inscrits. D'ores et déjà, sur les réseaux sociaux, des observateurs, citoyens ou responsables politiques regrettent ce terrible niveau de la mobilisation, certains considérant que les Français ont refusé d'aller voter au second tour des législatives car perdus dans cette recomposition politique qui a lieu depuis la victoire d'Emmanuel Macron à cette élection présidentielle.

Le taux de participation final, à 20 heures, s'annonce donc très faible, offrant sans doute à ces élections législatives le triste record de la plus forte abstention depuis 1958 et l'instauration de la Ve République. Selon les sondages publiés avant ce 2e tour, elle pourrait grimper jusqu'à 53% à 54% ce soir, soit une dizaine de points de plus qu'en 2012 (44,6% au second tour). Le 11 juin, celle-ci avait déjà atteint un niveau record depuis 1958, à 51,29%, signe d'une démobilisation des électeurs après la présidentielle.

Selon l'institut de sondage Elabe, on se dirige vers un taux historiquement élevé de l'abstention. Elle devrait attendre 58% des inscrits. L'ensemble des députés français devraient donc être élus avec les voix d'une petite minorité des habitants de leur circonscription...

Abstention des législatives 2017 : tellement inférieure par rapport à mai

De manière générale, hors présidentielle, plus l'élection se déroule dans un territoire resserré et donc proche des électeurs, plus la participation est élevée. En témoignent les municipales qui ont toujours oscillé entre 20 et 35% d'abstention (36,5 % et 38% lors des dernières municipales), les départementales qui montent entre un quart et la moitié des électeurs abstentionnistes (environ 50% aux deux tours de mars 2015), les régionales qui peuvent parfois dépasser les 50% d'abstentionnistes (41,5% et 50,09% aux régionales 2015, mais jusqu'à 53,7% aux régionales 2010) et enfin les européennes, entre 40 et 60% (57,57%  aux européennes de 2014).

Lors de la dernière présidentielle, il y a un peu plus d'un mois, la participation était déjà jugée faible. 77,77% des inscrits s'étaient rendus aux urnes lors du premier tour le 23 avril et 74,56% au second tour le 7 mai. Des chiffres inférieurs à la participation de 2012 qui étaient déjà eux-mêmes très en dessous des chiffres de 2007. Seul lot de consolation: la présidentielle 2017 aura fait mieux que celle de 2002, notamment au premier tour tandis qu'au second elle affichait une participation moins élevée que 15 ans auparavant.

Article le plus lu : Les nouvelles perles du bac, édition 2017 : voir les actualités

Présidentielles / Bureau de vote