Retraite de Hollande : combien va toucher l'ex-Président ?

RETRAITE DE HOLLANDE - François Hollande n'est officiellement plus Président de la République. Mais que va faire maintenant l'ancien Président et surtout quelle retraite va-t-il toucher ?

[Mis à jour le 15 mai 2017 à 17h42] François Hollande a donc quitté officiellement sa fonction de Président de la République ce dimanche et est parti "à la retraite" . Une retraite qui fait beaucoup parler, quant à son coût élevé. Selon des chiffres fournis par le cabinet de l'Élysée, François Hollande devrait toucher, suite à la cérémonie de passation de pouvoirs, une pension mensuelle de 15 000 euros net, soit à peu près comme Nicolas Sarkozy. Le Président sortant cumule quatre indemnités distinctes, à savoir : celle d'ancien président de la République (5184 euros net), celle d'ex-député de Corrèze (6208 net), celle d'ancien conseiller de la Cour des comptes (3473 euros net) et finalement celle d'ancien président du conseil général de Corrèze (235 euros). Si François Hollande émet le souhait de siéger au Conseil constitutionnel, il touchera, en plus de sa retraite, 14 000 euros bruts mensuels.

Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy.... Le club des anciens Présidents, dont François Hollande fera bientôt partie, coûte en effet un certain prix à la République, jugé trop élevé pour beaucoup. René Dosière, député PS spécialiste des comptes publics, a publié sur son blog certains chiffres sur le coût pour l'État des trois anciens Présidents français. Selon l'IFRAP, institut indépendant consacré à l'analyse des politiques publiques, Valéry Giscard d'Estaing touche 30 000 euros de retraite mensuelle (la mention "brut" ou net" n'est pas indiquée, NDLR), et Jacques Chirac 19 000 euros brut (depuis qu'il ne peut plus siéger au Conseil constitutionnel pour des raisons de santé).

Retraite de François Hollande : les avantages en nature

Un ancien Président bénéficie également, après son mandat, de beaucoup d'autres avantages en nature. Il peut conserver, jusqu'à la fin de sa vie, un appartement de fonction meublé et équipé, deux personnes affectées à son service, une voiture de fonction avec deux chauffeurs, deux policiers assurant en permanence sa protection rapprochée et sept collaborateurs, destinés à l'assister dans ses affaires courantes.

Cette situation devrait néanmoins être temporaire pour François Hollande. Le décret paru au Journal officiel le 4 octobre 2016 prévoit désormais une dégressivité des moyens accordés aux anciens présidents de la République, avec une réduction du nombre de collaborateurs au-delà de la cinquième année suivant leur départ de l'Elysée. Le nombre des "collaborateurs permanents" passera alors, pour le Président sortant, de sept à trois, celui des agents de service de deux à un. Autre "mauvaise nouvelle" pour François Hollande : il ne bénéficiera plus de l'accès gratuit et illimité à la SNCF.

La retraite de François Hollande, un sujet sensible

La retraite de François Hollande suscite l'attention de la presse depuis longtemps. BFMTV, qui se basait sur "l'article 19 de la loi du 3 avril 1955", indiquait récemment que la "dotation annuelle" accordée aux anciens Présidents devait correspondre au "traitement indiciaire brut d'un conseiller d'Etat en service ordinaire". La chaîne en concluait que la retraite de François Hollande serait de 65 000 euros bruts par an, soit un peu plus de 5 400 euros bruts par mois. Dès 2014, l'hebdomadaire Marianne affichait une somme de 36 000 euros, comparables aux 31 000 euros que toucherait Jacques Chirac (à l'époque où il siégeait encore au Conseil constitutionnel) ou aux 30 000 euros que toucherait Valéry Giscard d'Estaing, mais en revanche bien loin des 5 400 annoncés ci-dessus. L'hebdomadaire citait lui aussi la loi de 1995, évoquant cette fois 63 000 euros brut par an. 

L'Elysée s'était empressé de réagir pour indiquer que la retraite de François Hollande s'élèverait à moins de 20 000 euros... D'après Gaspard Gantzer, chargé de la communication de la présidence de la République, François Hollande renoncera en effet aux indemnités du Conseil constitutionnel où il ne siégera pas. L'Elysée avait par ailleurs indiqué que la pension au titre des mandats locaux serait inférieure aux 6 000 euros annoncés. La directrice de cabinet du Président, Sylvie Hubac, précisera dans un droit de réponse que François Hollande toucherait 235 euros nets au titre d'élu local, auxquels elle ajoutait 545 euros pour ses anciennes fonctions d'enseignant à Sciences Po, 168 euros nets pour sa retraite d'avocat (il a exercé quelques temps avec Jean-Pierre Mignard) et surtout 6 200 euros de retraite parlementaire et quelque 5200 euros de retraite d'ancien président de la République. Le total communiqué par l'Elysée à l'époque : 15 114 euros nets.

Article le plus lu : Mélenchon et Castaner ciblés par un projet d'attentat ? : voir les actualités

Présidentielles / Retraite