Morgan Simon : accusé d'agression, il invoque son "orientation sexuelle"

MORGAN SIMON - Accusé d'agression sexuelle par une militante de La République en Marche, Morgan Simon dément cette accusation, qu'il juge impossible "au regard de son orientation sexuelle bien connue".

[Mis à jour le 26 octobre 2017 à 17h28] Il était "homme à la casquette" à la célébrité éphémère due à sa montée sur scène remarquée lors du discours de victoire d'Emmanuel Macron, en mai dernier. Morgan Simon est aujourd'hui de nouveau sur la scène médiatique mais pour de mauvaises raisons... Il est accusé d'agression sexuelle et fait l'objet d'une plainte depuis le week-end dernier. Devenu attaché parlementaire auprès de Valérie Oppelt, députée LREM de la 2e circonscription de Loire-Atlantique, il est accusé d'avoir eu "des gestes plus que déplacés" envers une militante lors d'une réunion organisée par les Jeunes avec Macron (JAM), en décembre 2016. Plusieurs médias indiquent qu'il a quitté son poste d'attaché parlementaire pour se défendre, mais Morgan Simon a tenu à "démentir formellement avoir présenté sa démission (...) n'ayant absolument rien à se reprocher", via un communiqué rédigé par son avocat.

Son orientation sexuelle "bien connue"

Mais dans ce communiqué qu'il a lui-même publié sur Twitter, Morgan Simon avance un argument quelque peu surprenant pour sa défense. S'il "s'étonne de l'atteinte intolérable qui est faite en son honneur", il évoque ensuite "les soutiens qu'il a reçus, de la part d'amis comme d'intimes, qui savent à quel point, au regard de son orientation sexuelle bien connue, toute cette prétendue affaire n'est que pure invention". Reste à savoir si cet élément de défense sera pris en compte par les des juges qui seront en charge de l'affaire.

Et "l'homme à la casquette" apparut...

Morgan Simon avait éveillé pas mal d'interrogations concernant sa présence sur la scène du Louvre, lors de la soirée d'élection d'Emmanuel Macron le 8 mai dernier. Apparu de façon très décontracté, en pull et casquette, il avait pris place juste derrière le président élu et les réseaux sociaux n'avaient pas manqué de faire remarquer sa présence. A l'époque, le HuffPost avait réussi à l'interroger sur cette soirée de rêve pour lui : "L'équipe de Macron cherchait des personnes pour aller sur scène et chanter la Marseillaise. Je me suis placé derrière lui sans me rendre compte que j'étais dans le champ des caméras", expliquait Morgan Simon, avant de justifier sa présence : "J'étais bénévole dans les meetings d'En Marche! au niveau de la logistique. Rien de bien fou mais j'étais là depuis le début du projet"

Article le plus lu : Edouard Philippe : les petits secrets d'un Premier ministre : voir les actualités

Présidentielles / Musée du Louvre

Annonces Google