Résultat de Jean-Luc Mélenchon : élu à Marseille avec près de 60%

RÉSULTAT LÉGISLATIVES - Jean-Luc Mélenchon termine en tête du 2e tour des législatives à Marseille, dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône.

Consultez les résultats dans votre ville ou dans votre département en saisissant leur nom ci-dessous :

[Mis à jour le 19 juin 2017 à 00h38] D'après des résultats définitifs transmis par le ministère de l'Intérieur, Jean-Luc Mélenchon obtient 59,85% des suffrages, devant la candidate LREM Corinne Versini avec 40,15% dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le leader de la France Insoumise sera donc député de la cité phocéenne à l'Assemblée nationale pour les 5 prochaines années. Dans la soirée, Mélenchon s'est exprimé dans les médias, déclarant notamment à propos du fort taux d'abstention : "Je vois dans cette abstention une énergie disponible pour peu que nous sachions l'appeler au combat." Il a aussi affirmé que son parti bénéficierait d'un groupe à l'Assemblée Nationale (donc au moins 15 députés).

Arrivé en tête du premier tour à Marseille dimanche dernier, Jean-Luc Mélenchon avait appelé à la mobilisation des électeurs pour le 2e tour des élections législatives : "Au deuxième tour, ne donnez pas et ne permettez pas que soient donnés les pleins pouvoirs au parti du président, ni à ceux qui s'en réclament directement parce qu'ils ont l'étiquette LRM, ni à ceux qui ayant d'autres étiquettes – Les Républicains, les socialistes – qui se préparent au lendemain de l'élection à changer de camp", tonnait le leader de La France insoumise qui exhortait les votants de gauche, "partout" où ils pouvaient le faire, d'élire les députés de son mouvement. "C'est autour d'eux que va se constituer l'opposition écologique et sociétale. Elisez nos députés."

Car au delà de son résultat personnel, Jean-Luc Mélenchon est préoccupé par celui de ses troupes, sans doute moins élevé que ce qu'il pouvait en attendre à l'issue de la campagne de la présidentielle. Alors qu'il s'est pris, un court moment, à rêver du statut de premier opposant à Emmanuel Macron, l'ancien socialiste espérait désormais avoir un groupe à l'Assemblée, et, si possible, éviter de passer par une alliance avec les communistes qui pourrait s'avérer compliquée tant il a snobé Pierre Laurent et les siens ces derniers mois.

Jean-Luc Mélenchon, premier à Marseille le 11 juin

Le duel aura été celui de deux poids lourds. Jean-Luc Mélenchon, fort d'un excellent résultat à l'élection présidentielle, avait décidé d'aller défier Patrick Mennucci à Marseille, dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, où le socialiste règnait en maître depuis 2012. Et le résultat des élections législatives à Marseille est observé à plus d'un titre. D'abord, le score de Mélenchon, surprise de la présidentielle, est un marqueur de cette élection. Mais le résultat de cette législative devait déterminer également si Jean-Luc Mélenchon foulera la moquette rouge du palais Bourbon pour la première fois, à 65 ans. Jean-Luc Mélenchon a été sénateur de l'Essonne puis député européen, mais jamais il n'avait encore siégé à l'Assemblée nationale.

Ce n'est pourtant pas la première fois qu'il est candidat aux législatives. Mais cette fois, Jean-Luc Mélenchon a voulu soigner son résultat. En 2012, il était allé avec panache dans le Pas-de-Calais, ferrailler contre Marine Le Pen. La candidate du FN n'avait pas été élue, mais le leader du Front de gauche de l'époque avait été éliminé dès le premier tour. A Marseille, le contexte est différent. Il s'agit de la plus grande ville remportée par le leader de La France Insoumise lors du premier tour de la présidentielle, le 23 avril, avec 24,82% des suffrages. Jean-Luc Mélenchon y devançait à la fois Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Et le candidat de gauche a fait ses plus gros scores dans les 7e et 4e circonscriptions, dans les quartiers nord et dans une portion du centre-ville, avec 38 et 39%., toutes deux détenues par des députés socialistes.

Son score à la présidentielle

A quelques jours du premier tour de la présidentielle, en avril dernier, Jean-Luc Mélenchon s'était senti pousser des ailes. Porté par les sondages, il venait disputer la troisième place à François Fillon et, pourquoi pas, dans un mouchoir de poche, s'installer dans la position d'un potentiel qualifié pour le second tour. Les électeurs en auront décidé autrement. Jean-Luc Mélenchon terminera quatrième le 23 avril avec 19,58% des suffrages, juste derrière François Fillon, troisième à 20,01%, et le duo de tête.

Article le plus lu : Johnny Hallyday : son cancer et la rumeur contre-attaquent : voir les actualités

Jean-Luc Mélenchon / Elections législatives