Taux d'abstention législatives 2017 : 82,25% à midi (2e tour)

ABSTENTION 12 H - On se dirige vers un record d'abstention ce dimanche 18 juin 2017. Le taux d'abstention à midi aux législatives est bien supérieur à 80% au 2e tour. Première estimation : bien plus de 50% d'abstention à la clôture du scrutin.

[Mis à jour le 18 juin 2017 à 16h16] Le taux d'abstention pour le 2e tour des législatives à midi est de 82,25%. C'est le tout premier chiffre issu directement de la participation, communiqué par le ministère de l'Intérieur au sujet de ces législatives qui touchent à leur fin. Une abstention forte qui laisse présager, comme la semaine dernière, un niveau de non-votants très élevé au moment où sera annoncé le résultat des législatives ce soir. Le taux d'abstention en France à 12 h pour le premier tour des élections législatives 2017 était de 80,76%. Et cette abstention dépassait les 51% à 20 heures, quand tous les bureaux de vote avaient fermé leurs portes.

Avec un taux d'abstention très élevé, il est fort à parier que les adversaires politiques de la majorité présidentielle qui se dessine considéreront que le résultat de ces élections législatives ne donnent pas la légitimité nécessaire au gouvernement pour réformer le pays - et le Code du Travail - comme il l'entend. Ce qui est certain, c'est que le renouvellement politique créé par Emmanuel Macron n'a pas entraîné de regain de la mobilisation...

Lors de la dernière présidentielle, il y a un peu plus d'un mois, la participation était jugée faible. 77,77% des inscrits s'étaient rendus aux urnes lors du premier tour le 23 avril et 74,56% au second tour le 7 mai. Des chiffres inférieurs à la participation de 2012 qui étaient déjà eux-mêmes très en dessous des chiffres de 2007. Seul lot de consolation: la présidentielle 2017 aura fait mieux que celle de 2002, notamment au premier tour tandis qu'au second elle affichait une participation moins élevée que 15 ans auparavant. Ce dimanche 18 juin, Yves-Marie Cann, directeur des études de l'institut de sondages Elabe s'interroge, et se projette, compte tenu des chiffres historiquement bas de la participation nationale : "Vers une participation finale à 45% ?".

L'abstention aux législatives devrait atteindre 53 à 54%

L'abstention attendue pour ce 2e tour des législatives est particulièrement élevée. A quelques jours du scrutin un sondage Odoxa pour France Info la situait à 53 % des inscrits, soit le pire score enregistré depuis 1958. Le calendrier, qui fait suivre à quelques semaines près la présidentielle et les législatives n'y est pas totalement étranger, les sondeurs ayant plusieurs fois souligné la " lassitude " des Français après un an ou presque de campagne. Certains abstentionnistes, sans vouloir voter Macron, refusent pour autant le blocage qui plongerait le pays dans 5 années d'immobilisme. Ils ne vont pas voter pour cette raison. La principale cohorte d'abstentionnistes est apportée par les jeunes, 65 % des 18-24 ans ayant indiqué qu'ils n'iraient pas voter ce dimanche.

L'abstention attendue pour ce 2e tour des élections législatives est de toutes manières encore plus forte que celle du premier tour, certains instituts de sondages l'ayant mesurée entre 50 et 55%, 53% selon un des derniers sondages Odoxa diffusé vendredi. Un nouveau record serait battu si elle atteignait de telles proportions ce soir. Le calendrier, qui fait suivre à quelques semaines près la présidentielle et les législatives n'y est pas totalement étranger, les sondeurs ayant plusieurs fois souligné la " lassitude " des Français après un an ou presque de campagne. Certains abstentionnistes, sans vouloir voter Macron, refusent pour autant le blocage qui plongerait le pays dans 5 années d'immobilisme. Ils ne vont pas voter pour cette raison. La principale cohorte d'abstentionnistes est apportée par les jeunes, 65 % des 18-24 ans ayant indiqué qu'ils n'iraient pas voter ce dimanche.

Les précédents taux d'abstention aux législatives

Pour rappel, le taux d'abstention évalué par le ministère de l'Intérieur à midi lors des législatives de 2002 était de 80,3%. Le chiffre s'était sensiblement réduit lors des élections législatives suivantes, en 2007, avec 77,44% d'inscrits ne s'étant pas encore déplacés aux urnes à la mi-journée. En 2012, le taux d'abstention repartait à la hausse avec, à midi, 78,94% d'électeurs ayant boudé les isoloirs. Pour la présidentielle, le taux d'abstention à midi lors du premier tour était de 71,46%. Il était monté légèrement, à 71,77% lors du second tour de cette élection qui avait sacré Emmanuel Macron. Le taux d''abstention définitif sera connu ce soir, en même temps que les premiers résultats des législatives. C'est à 20 heures que les premiers chiffres seront communiqués, sous forme d'estimations des instituts de sondages au niveau national.

Article le plus lu : Réforme du travail : bientôt la fin du CDI ? : voir les actualités

Elections législatives