Election Les Républicains (LR) : résultat, Laurent Wauquiez élu président

Election Les Républicains (LR) : résultat, Laurent Wauquiez élu président PRESIDENCE LES REPUBLICAINS - Le résultat de l'élection du président des Républicains (LR) a été dévoilé ce dimanche vers 20h20. Laurent Wauquiez est élu dès le premier tour à la tête du parti avec 74% des voix...

L'ESSENTIEL


Les Républicains (LR) se choisissaient un nouveau président ce dimanche, avec l'enjeu de redonner un second souffle au parti, miné par les lourdes défaites électorales du printemps et une affaire Fillon qui aura dégoûté une grande partie des militants. Maël de Calan, proche d'Alain Juppé, Florence Portelli, ancienne porte-parole de François Fillon et Laurent Wauquiez, qui a reçu le soutien de Nicolas Sarkozy et d'une partie des ténors du parti, étaient candidats. Près de 100 000 votants ont participé au scrutin par Internet qui s'est terminé à 20 heures. Vingt minutes plus tard, Bernard Accoyer, le président par interim des Républicains, dévoilait les résultats : Laurent Wauquiez est élu avec 74% des suffrages dès le premier tour. Découvrez le détail du résultat de l'élection du nouveau président des Républicains et les premières réactions.

EN DIRECT


21:35 - Les résultats détaillés de l'élection chez Les Républicains (LR)

C'est la fin de ce direct. Pour rappel, Laurent Wauquiez a été élu ce dimanche président des républicains (LR), avec 74,64% des suffrages, obtenant la majorité dès le premier tour, devant Florence Portelli (16,11%) et Maël de Calan (9,25%). La participation est très faible, à moins de 43% des inscrits, mais moins catastrophique qu'annoncée. En avoisinant 100 000 votants sur Internet, Les Républicains parviennent à éviter l'humiliation, mais tout reste à faire pour leur nouveau chef, critiqué pour sa ligne très à droite dans un parti divisé et plus que jamais en crise. Voici les résultats détaillés du scrutin publiés sur le site des Républicains.

  • Electeurs inscrits : 234 556
  • Votants : 99 597 (42,46%)
  • Bulletins blancs : 1 054
  • Suffrages exprimés : 98 543
  • Majorité absolue : 49 272
  • Laurent WAUQUIEZ : 73 554 (74,64%)
  • Florence PORTELLI : 15 876 (16,11%)
  • Maël de CALAN : 9 113 (9,25%)

21:28 - L'élection de Laurent Wauquiez à la tête de LR moins marquante que l'élection en Corse

C'étaient les deux scrutins marquants de ce dimanche. L'élection de Laurent Wauquiez à la tête de LR semble cependant occuper beaucoup moins les esprits (en tout cas médiatiques) que l'élection en Corse. Ce dimanche, les nationalistes, incarnés par le duo Simeoni-Talamoni, ont écrasé le second tour de l’élection territoriale, sur l'île de Beauté. A cette heure, les nationalistes se dirigent vers une victoire historique. Sur 90% des bureaux de vote, ils obtiendraient plus de 56% des voix alors que quatre listes s'étaient maintenues au second tour. Alors que la fusion des trois assemblées corses (la collectivité territoriale et des deux départements) est programmée au 1er janvier 2018, c'est bien la question d'une autonomie accrue voire de l'indépendance qui va se poser.

21:17 - Christophe Castaner, lui, a félicite le président de LR

Le nouveau dirigeant de la République en Marche a du avoir les oreilles qui sifflent ce soir. Bernard Accoyer s'est vanté des près de 100 000 électeurs de cette élection des Républicains, quand Christophe Castaner a été élu à la tête du parti macroniste "avec quelques centaines de mains levées" il y a quelques jours. Sur Twitter, ce dernier s'est néanmoins montré fair play : "Félicitations à @laurentwauquiez. Il est important pour la vitalité du débat démocratique que ceux qui, à #LR, ou au #PS, veulent incarner l'opposition puissent avoir une ligne claire. @enmarchefr continuera à rassembler au-delà du vieux clivage gauche-droite", a écrit le ministre.

21:01 - Pas de réaction chez Juppé, Bertrand ou Pécresse.

Alain Juppé, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse... Pour l'instant, plus d'une demi-heure après l'annonce du résultat, aucun des grands ténors de la droite incarnant une potentielle alternative à Laurent Wauquiez ne s'est exprimé sur la victoire du président de la région Auvergne, Rhône-Alpes. Sur Twitter, aucun d'entre-eux n'a pris la peine de saluer la victoire du nouveau président des Républicains, ni même la participation, loin de la barre 50 000 votants, qui aurait été perçue comme un échec. Même silence chez François Fillon, certes moins prolixe depuis sa défaite à la présidentielle. 

20:48 - L'appel du pied de Wauquiez à ses vrais ennemis

Laurent Wauquiez a brièvement salué ses adversaires, Florence Portelli et Maël de Calan, arrivés derrière lui ce dimanche soir. Mais on remarquera les propos en direction de ses vrais adversaires politiques chez Les Républicains, des ténors comme Xavier Bertrand et Valérie Pécresse qui auraient pu le faire vaciller, mais n'ont pas pris part à l'élection. "Des personnalités n'ont pas voulu s'engager, je respecte leur choix", a lancé le nouveau patron de la droite, accompagnant ces propos par un tranchant : "Quand on a du talent, il faut s'engager. Personne ne doit rester spectateur".

20:44 - Le discours du nouveau président de LR Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez a pris la parole brièvement après l'annonce du résultat de l'élection. Le président des Républicains a estimé que "le début d'une nouvelle ère pour la droite" commençait ce soir. Il a d'abord vanté la participation, estimant qu'elle "a été bien au-delà de toutes nos attentes". "Ce soir, vous avez envoyé un message sans ambiguïté. Oui, ce soir, nous pouvons dire la droite est de retour", a-t-il ajouté, en référence à son slogan de campagne.

20:32 - Florence Portelli est bien en seconde position

Selon les premiers résultats dévoilés par Les Républicains, Florence Portelli a recueilli 16,11% des suffrages, et Maël de Calan obtient 9,25% des voix. L'ancienne porte-parole de François Fillon est donc parvenue à passer la barre des 15%, ce qui devrait lui permettre de compter dans le nouvel organigramme, alors que le juppéiste Maël de Calan resterait sous la barre des 10%. Mais Florence Portelli ne devrait pas pour autant collaborer avec Laurent Wauquiez. Récemment, elle a déclaré que travailler avec ce dernier lui donnerait "l'impression de [se] prostituer"...

20:23 - Laurent Wauquiez vainqueur avec 74% des suffrages

Les pronostics ont été confirmés. Bernard Accoyer vient de dévoiler le résultat de l'élection du président des Républicains (LR). Laurent Wauquiez remporte ce premier tour avec 74,64% des voix. Il est donc élu dès ce soir président des républicains, obtenant largement la majorité qualifiée des suffrages. Il n'y aura pas de second tour la semaine prochaine. Maël de Calan et Florence Portelli sont, comme prévu, balayés dès ce premier tour.

20:21 - Jean-François Copé n'a pas voté à l'élection LR

Ancien président de l'UMP, Jean-François Copé n'a pas voté à l'élection du président de LR ce dimanche. "Non je n'ai pas voté, tout simplement parce que j'ai considéré que cette élection n'avait aucun enjeu, et on va voter quand il y a un enjeu", a-t-il indiqué sur BFM-TV. Le maire de Meaux avboue qu'il a eu la flemme de voter pour l'élection. "En vérité, il n'y a pas eu de débat de fond. Et le nombre de militants est très faible..."

20:20 - Les dirigeants de LR et de la Haute Autorité prennent la parole

Anne Levade, présidente de la Haute Autorité vient de prendre la parole dans une vidéo diffusée en direct sur Facebook. Elle annonce des résultats imminents et a rappelé quelques chiffres : près de 100 000 votants et une majorité qualifiée à environ 42 000 voix. Bernard Accoyer, président par interim de LR, s'est ensuite félicité de ce scrutin, indiquant que Les Républicains étaient la première force militante de France et la première force d'opposition.

20:12 - Les Républicains donnent rendez-vous à leurs électeurs sur Facebook pour les résultats

LR promet des résultats dans quelques minutes. "C'est fini : le scrutin est désormais clos ! Merci pour votre participation. RDV dans quelques minutes pour l'annonce des résultats en direct sur notre page Facebook. #electionLR2017", écrit le parti sur son compte Twitter. La page sur Facebook à consulter est la suivante : https://www.facebook.com/les.Republicains.FR/

20:10 - Les conseil de Nicolas Sarkozy à Laurent Wauquiez

Selon les dernières confidences avant l'élection, Nicolas Sarkozy aurait conseillé à Laurent Wauquiez de jouer l'union à l'issue de sa très probable élection, en nommant Valérie Pécresse la tête du Conseil national des Républicains, l'organe le plus important du parti. Laurent Wauquiez, accusé chez Les Républicains d'être "clivant" et de flirter avec le FN, a plusieurs fois insisté lui-même sur sa volonté de "tendre la main inlassablement pour tourner la page des divisions". "Je veux que nous retrouvions le plaisir du compagnonnage qui était la marque du gaullisme", écrivait-il récemment. "Il faut le rassemblement de la droite et du centre", plaidait aussi le candidat à la présidence LR "avec l'appui des centristes de l'UDI et du MoDem". Il ambitionne de refaire de LR "un parti populaire", celui d'une "droite vraiment de droite".

20:02 - Le scrutin est terminé chez les Républicains

C'est terminé. Depuis 20 heures très exactement, les militants LR ne peuvent plus se prononcer pour élire le président de leur formation politique. Les électeurs pouvaient voter à distance depuis l'ordinateur de leur choix, y compris en connexion 3G par le biais d'un téléphone portable ou d'une tablette. Sous réserve que la sécurité des électeurs soit garantie, ils pouvaient aussi opter pour le vote depuis un ordinateur mis à disposition dans les bureaux de vote établis dans chacune des fédérations départementales.

20:01 - Chez Les républicains, la lassitude semble dominer

Les électeurs et sympathisants des républicains ont-ils encore envie de voter et de s'engager pour leur parti ? "Ils en ont marre. Il ne faut pas oublier qu'ils ont voté sept fois depuis 2014. Ils ont juste hâte que ça se termine et qu'on passe à une autre étape", confiait un député LR au Monde récemment. "Pour beaucoup d'adhérents, l'élection paraît jouée d'avance et il y a une déconnexion avec des enjeux importants comme la prochaine présidentielle", surenchérissait un cadre du parti. Et Geoffroy Didier, le directeur de campagne de Laurent Wauquiez, de relativiser la proportion des électeurs qui se seront mobilisés ce soir : "Le chiffre de 234 908 adhérents est un trompe-l'œil puisqu'ils ne sont pas tous actifs en ce moment. Si l'on arrive à la moitié du chiffre de 2014, ce sera vraiment bien [l'élection de Nicolas Sarkozy à la tête de LR face à Bruno Le Maire - NDLR] Ce sera de toute façon mieux que les 300 personnes qui ont levé la main pour élire Christophe Castaner à la tête du parti d'Emmanuel Macron".

19:56 - Wauquiez, clivant, peu rassembleur et sans doute "mal élu", face à un challenge de taille

Une victoire décrochée avec une mobilisation historiquement faible n'est pas la meilleure manière de commencer un mandat pour Laurent Wauquiez. Alors que les Républicains ambitionnent de redevenir la première grande force d'opposition, capable de préparer l'alternance en 2022, la faiblesse de la participation lui vaudra nombre de commentaires sur la légitimité de son leadership à la tête de sa famille politique. S'il est élu ce soir, Laurent Wauquiez aura la difficile tâche de remettre en ordre de marche sa famille politique dans la perspective d'une victoire de la droite à la présidentielle dans cinq ans. Tenant d'une "droite assumée", il va devoir rassembler un parti fortement divisé et déboussolé par ses échecs électoraux.

Laurent Wauquiez

Annonces Google