Départementales 2015 : "bricoles", "esthétiques", comment Jean-Marie Le Pen voit les dérapages FN

Départementales 2015 : "bricoles", "esthétiques", comment Jean-Marie Le Pen voit les dérapages FN Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, a condamné du bout des lèvres, ce mardi matin, les dizaines de dérapages des candidats FN aux élections départementales.

Il condamne. Mais pas trop non plus. Invité de France Inter ce mardi matin, Jean-Marie Le Pen a été interrogé sur les nombreux dérapages racistes, islamophobes, antisémites ou homophobes de candidats FN aux élections départementales. Des dérapages qu'il a qualifiés "d'esthétiques". Le président d'honneur du Front national a assuré qu'il ne fallait pas mettre dans le même sac tous les moutons noirs. "Ça dépend des cas ! Chaque cas est différent, a plaidé Jean-Marie Le Pen. Ne faisons pas de justice globale et n'établissons pas une règle générale dictée par la pensée unique." Et de poursuivre : "Je pense que les risques de la liberté sont moins grands que ceux de la censure et de la contrainte". Il a fini par lâcher que les candidats ne s'étant "pas conduits conformément aux engagements qu'ils ont pris vis-à-vis du FN" seront jugés par les instances du parti.

Interrogé à propos d'Anne-Sophie Leclerc, ex-tête de liste du FN aux municipales qui avait comparé la ministre de la Justice Christiane Taubira à un singe, Jean-Marie Le Pen a estimé qu'elle ne méritait pas la prison ferme (condamnation de 9 mois). Jean-Marie Le Pen a ensuite dénoncé, selon lui, "la différence de traitement entre les militants, parfois violents, de l'extrême gauche et les dérapages, si on peut dire, politiques ou esthétiques de candidats du Front national." Invité à préciser à sa pensée à propos de l'utilisation du terme "esthétique", Jean-Marie Le Pen ne répondra pas. Préférant orienter, non sans s'énerver, le débat sur une autre thématique : "Ne me pinaillez pas là-dessus ! Les problèmes des Français sont autrement plus importants que ces bricoles dont vous essayez de saturer le débat. La France est un pays qui va droit dans le mur dans à un peu près tous les domaines".

 

En vidéo - Fin novembre, lors du congrès du FN à Lyon, Jean-Marie Le Pen a assuré que sa fille deviendrait présidente en 2017.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google