Départementales dans le Vaucluse : tensions entre le FN et la Ligue du Sud

Départementales dans le Vaucluse : tensions entre le FN et la Ligue du Sud Le FN semble en mesure de s'imposer dans le département du Vaucluse le 29 mars. Mais même porté par la députée Marion Maréchal Le Pen, le parti doit composer avec un obstacle : la Ligue du Sud.

Le Front national ne craint pas de le clamer haut et fort : il a de très grandes ambitions dans le Vaucluse pour les élections départementales 2015. Mais le parti frontiste doit composer avec un paramètre bien propre à ce département : l'ancrage local de la Ligue du Sud, le parti des époux Bompard. Idéologiquement assez proche du Front national, la Ligue du Sud est présente dans 6 cantons sur les 17 que compte le Vaucluse. Et le FN, qui doit en remporter 9 pour faire basculer le département dans son camp, devra sûrement convaincre le parti de Jacques Bompard d'un rapprochement ou d'une alliance cordiale pour ne pas tout perdre.

L'ennui, c'est que les deux partis entretiennent des relations exécrables. Marie-Claude Bompard, maire de Bollène et conseillère départementale, "s'enferme dans une haine irrationnelle vis-à-vis du FN" nous confiait récemment Rémy Rayé, assistant de Marion Maréchal Le Pen dans le Vaucluse et candidat aux départementales, peu confiant sur les chances d'arriver à un accord électoral. "On va faire notre campagne courtoisement, mais ils ont commencé à s'en prendre à nos candidats...". Marion Maréchal Le Pen, elle, assure que la Ligue du Sud sera "balayée au premier tour", mais si elle se place en première position dans un ou plusieurs cantons le 22 mars, le FN local devra se poser des questions d'ordre stratégique.

Un désistement du FN "pour faire bloc" ne semble pas exclu en cas d'espèce, même s'il n'est pas publiquement abordé. Car pour les candidats frontiste du Vaucluse, la priorité, c'est bel et bien de faire battre le PS. "On ne jouera pas la politique du pire" explique Philippe Lottiaux, figure montante du FN dans le département depuis sa candidature aux municipales à Avignon. "C'est sûr qu'entre la Ligue du Sud et le PS, on est plus proche des premiers", ajoute-t-il, même s'il ne croit pas "aux consignes de vote".

Au fond, le FN espère dépasser les rancoeurs d'ordre personnel. Lors des dernières sénatoriales, Philippe Lottiaux était très près de faire son entrée au Palais du Luxembourg, mais la liste conduite par Marie-Clause Bompard lui en a barré la route. Une entente cordiale est-elle de nouveau possible pour ces départementales dans le Vaucluse entre les deux formations de la droite de la droite, comme ce fut le cas lors des législatives 2012 ? A l'Assemblée nationale, Jacques Bombard, député-maire d'Orange, et Marion Maréchal-Le Pen ne se saluent plus. Reste à voir s'ils seront prêts à faire un effort sur les marchés de Provence.

EN VIDEO - Figure locale du FN dans le Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen est une star dans son parti.

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google