Election UMP : Sarkozy, Le Maire, Mariton, leur programme pour le mariage gay

Election UMP : Sarkozy, Le Maire, Mariton, leur programme pour le mariage gay Quelle est la position voire le programme de Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Mariton sur le mariage homosexuel ? Le point à l'occasion de l'élection à l'UMP ce samedi.

A chaque campagne, sa thématique. A chaque élection, un sujet cristallise particulièrement les tensions et passionne à la fois les foules et les médias. Et l'élection interne d'un parti politique ne déroge pas à la règle. Le mariage pour tous aura indéniablement constitué le principal débat de la campagne de l'UMP. L'élection du président du parti et en particulier les programmes des candidats à la présidence de l'UMP ont été l'occasion de montrer que la droite a des positions bien différentes sur l'avenir de la loi Taubira, qui ouvre le mariage aux couples de même sexe. Et sur ce mariage homo, qui a divisé l'opinion en France pendant des mois, Bruno Le Maire, Hervé Mariton et Nicolas Sarkozy présentent chacun une feuille de route différente aux adhérents UMP qui votent ce samedi 29 novembre.

Bruno Le Maire est le seul qui annonce vouloir maintenir le mariage homosexuel. Mais le député de l'Eure n'entend pas pour autant garder la loi en l'état. Bruno Le Maire préconise une réécriture du texte qui maintiendrait le mariage pour les personnes du même sexe, mais qui serait plus précis sur la PMA et la GPA. L'ancien ministre estime en effet que des "ambiguïtés" doivent être levées sur ces deux sujets. A l'opposée de cette position, Hervé Mariton semble s'afficher comme l'opposant le plus radical au mariage pour tous. Le député de la Drôme, qui a plusieurs fois défilé contre la loi Taubira avec la Manif pour tous, veut abroger purement et simplement cette loi. Quid des couples déjà mariés ? Ceux-ci le resteraient affirme le candidat qui veut pourtant mettre un coup d'arrêt au texte car il "redoute l'enchaînement mariage, filiation et ensuite revendication de la PMA et de la GPA". Une position partagée par Sens Commun, lbby de droite qui a mis en avant cette thématique tout au long de la campagne.
VIDÉO - Le mouvement "Sens commun" derrière le lobbying anti mariage pour tous
Mariton en profite pour vanter une position claire à l'opposée du flou entretenu selon lui par ses rivaux et notamment par Nicolas Sarkozy lors de ses meetings. Lors d'une réunion publique à l'automne devant Sens commun, un mouvement issu de la manif pour tous et affilié à l'UMP, l'ancien président a d'abord parlé de "réécriture" du texte. Mais il finira par lâcher le mot "abrogation", scandé par le public. Interrogé plus en détail par le Figaro, Nicolas Sarkozy se défend : "Pour réécrire une loi, il faut bien abroger la précédente", selon lui. Il dit vouloir "remplacer cette loi par une autre qui reconnaîtra le droit à un mariage pour les homosexuels" mais pas le "droit à l'enfant", porte ouverte selon lui à la GPA et donc aux mères porteuses.
VIDÉO - Lors du meeting de Sens Commun, en pleine campagne, Nicolas Sarkozy a été malmené sur la mariage pour tous.

Article le plus lu - Un acteur accuse Asia Argento d'agression sexuelle › Voir les actualités

Annonces Google