Élections départementales 2015 : l'UMP vise 60 départements

Élections départementales 2015 : l'UMP vise 60 départements Le parti de Nicolas Sarkozy va-t-il se retrouver à la tête de 60 départements. Le scénario n'est pas improbable et signerait une victoire nette de l'UMP.

Jusqu'à quel point la droite peut-elle s'imposer à l'issue des élections départementales 2015 ? Les espoirs de l'UMP sont très importants, d'autant que le parti de Nicolas Sarkozy ne détient encore, et jusqu'à la semaine prochaine, que 25 conseils généraux. Ce qui lui laisse une solide marge de progression face à un PS impopulaire depuis qu'il est aux responsabilités. L'UMP vise clairement 20 à 30 départements nouveaux et croit à une vague bleue qui pourrait encore s'étendre à quelques-autres. Cela signifierait un effondrement du PS, qui est à la tête d'une soixantaine de départements. Selon les chercheurs du site ElectionsScope.fr annoncent des chiffres encore plus élevées : selon eux, l'UMP/UDI pourrait contrôler jusqu'à 80 % des départements. Pour rappel, la gauche en détenait 60 %.

L'UMP et ses alliés, notamment l'UDI, ont leur chance dans quelques territoires déjà bien identifiés : le Finistère, l'Ile-et-Villaine, la Loire Atlantique, l'Eure, l'Essonne, la Seine-et-Marne, le Val de Marne, l'Indre-et-Loire, la Somme, l'Oise, l'Allier, l'Ain, l'Isère, la Drôme, le Gard, l'Hérault, les Pyrénées Orientales, les Pyrénées Atlantiques, le Tarn, le Lot et Garonne, les Desu-Sèvres, la Haute-Vienne. Quelques départements pourraient par ailleurs basculer aux mains du FN, comme l'Aisne, le Pas-de-Calais, le Vaucluse et le Var. Réponse définitive la semaine prochaine avec les résultats des départementales du second tour. En attendant, l'UMP compte se qualifier ce soir dans la très grande majorité des 2000 cantons. Les triangulaire étant mathématiquement peu probables (il faut 12,5% des inscrits au troisième pour se qualifier), le chargé des élections à l'UMP Eric Doligé anticipe 50% de duels avec le PS et environ 40% avec le FN dimanche prochain.

EN VIDEO - Dès dimanche, "le débat sera entre le FN et l'UMP"

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google