Rikers Island : les images de la prison de DSK

Images Rikers Island Depuis le 15 mai 2011, Dominique Strauss-Kahn est détenu à la prison de Rikers Island, à New-York. L'un des plus grands établissements pénitentiaires au monde. Mais aussi l'un des plus dangereux...

 Procès de DSK : dossier spécial

Construite en 1930, la prison de Rikers Island, où Dominique Strauss-Kahn est emprisonné, compte aujourd'hui près de 15 000 détenus. Un record mondial ou presque. Mais ce gigantesque complexe pénitentiaire d'une dizaine de bâtiments, situé sur une île entre le Bronx et le Queens, est aussi "un lieu de désolation" selon plusieurs témoins et anciens détenus. Bien qu'en baisse depuis la fin des années 1990, la criminalité serait constante et les agressions monnaie courante à Rikers Island. Et ce malgré ses 7 000 gardiens et 1 500 employés civils. C'est la raison pour laquelle DSK a été placé dans un quartier spécial de la prison, le West Facility, où sont d'ordinaire isolés les malades et les célébrités.

Des images choc de la prison

La chaîne américaine MSNBC a réalisé il y a quelques années un documentaire à la prison de Rikers Island. Voici un extrait de la série "Lockup" ("Huis clos"), diffusée en 2004 :

DSK dans un quartier spécial

Dans le West Facility, Dominique Strauss-Kahn dispose d'une cellule individuelle de 12 m² selon les informations rapportées par les medias français et américains. Il est aussi totalement isolé des autres détenus, "afin de prévenir un éventuel risque d'agression du fait de sa renommée". Pour le reste, il est traité comme n'importe quel détenu. Le directeur du FMI a notamment subi une fouille au corps à son arrivée en prison, a été photographié nu et devra composer avec un droit de visite limité. Il aurait enfin été placé sous "surveillance antisuicide" au sein de la prison, avec une surveillance régulière et une obligation de porter une combinaison carcérale et des chaussures sans lacets.

prison 01
L'ensemble du complexe de Rikers Island. © Bing Maps
prison 03
Une vue aérienne du quartier où se trouve DSK. © Bing Maps

Un "grand jury", c'est à dire une chambre d'accusation de 16 à 23 jurés populaires, doit se réunir "dans les trois jours" (soit d'ici le jeudi 19 mai) pour entendre les preuves de l'accusation, en secret et en l'absence d'un juge. Il décidera d'une éventuelle inculpation de DSK. Si celle-ci est prononcée, Dominique Strauss-Kahn devra comparaître devant un magistrat de première instance de la "New York Supreme Court" pour se faire signifier officiellement son inculpation. Cette audience a déjà été fixée à vendredi.

New York / Dominique Strauss-Kahn

Dernière minute