Des indemnités non imposables

'j'ai toujours pensé qu'en matière de fiscalité, les élus devraient tous montrer
"J'ai toujours pensé qu'en matière de fiscalité, les élus devraient tous montrer l'exemple..." © andrewgenn, Fotolia

Si l'indemnité parlementaire mensuelle est bel et bien soumise à l'impôt sur le revenu à hauteur de 7 100 euros brut par mois, ce n'est pas le cas de l'indemnité de frais de mandat perçue par chaque député (IRFM). L'IRFM, qui s'élève à 6 412 euros, est versée on le rappelle dans le but d'indemniser les élus pour leurs frais divers. Jérôme Guedj, député PS de l'Essonne, propose de "mettre fin à cette hypocrisie en versant l'IRFM dans l'indemnité parlementaire", de manière a soumettre à l'impôt sur le revenu les deux sommes. Cette mesure permettrait notamment de rendre plus nette la nuance entre frais de mandat et frais personnels, une limite souvent floutée par les députés.