Nadia Copé : une femme d'image et de secrets pour Jean-François Copé

Mariée à Jean-François Copé depuis la fin de l'année 2011, Nadia Copé, née Hamama, était omniprésente à ses côtés lorsqu'il assurait la présidence de l'UMP. Portrait d'une femme au visage aussi visible dans le décorum que son rôle est mystérieux en coulisses.

[Mis à jour le 10 juillet 2014 à 09h43] On avait pu l'observer dans les photos, les reportages et autres comptes-rendus dans la presse des divers déplacements de l'ancien président de l'UMP. En meeting, en visite dans les fédérations ou encore en campagne, Jean-François Copé ne sortait jamais ou presque sans son épouse, Nadia Copé, quand il était encore président de l'UMP. Et le maire de Meaux ne s'en est jamais caché : sa compagne assurait un rôle de "représentation" au sein du parti. C'est d'ailleurs en substance la justification avancée aujourd'hui par l'entourage de l'ex-président pour expliquer les luxueuses dépenses en billets d'avion qui, selon le JDD, auraient coûté 24 000 euros à l'UMP. Les proches de Jean-François Copé ont fait savoir au Figaro que le maire de Meaux "assumait" ces frais, engagés de la même manière selon eux par Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand ou Alain Juppé lorsqu'ils étaient les patrons de l'UMP. Reste que dans le contexte de crise de la formation de droite, et alors que le montant de la dette du parti est désormais estimée à 74 millions d'euros, la facture a du mal à passer.

Nul doute que le clan Fillon appuiera dans les prochaines semaines là où ça fait mal. Il faut dire que lorsque son mari était encore le locataire de Matignon, le visage de Pénélope Fillon était assez rare, ses apparitions limitées aux strictes nécessités du protocole. Elle est depuis retombée dans l'anonymat le plus total. Mais Jean-François Copé, le grand rival de François Fillon, a au contraire semblé mettre en avant sans retenue son épouse ces dernières années. Nadia Copé était par exemple aux côtés de son mari fin 2012, pour son premier discours de président de l'UMP, au milieu de ses soutiens politiques Luc Chatel, futur vice-président délégué de l'UMP, Michèle Tabarot, future secrétaire générale, mais aussi Roger Karoutchi, Rachida Dati et Nadine Morano. Lors de ses réunions publiques, lors des journées d'élection et durant les campagnes municipale et européenne, Nadia Copé était encore en première ligne. "Certains cloisonnent vies professionnelle et privée, c'est mon cas. Mais je suis très heureux qu'elle me suive. Elle est devenue militante. Elle me soutient", expliquait Jean-François Copé en février 2013 dans Paris-Match.

nadia cope 02
PHOTO : Nadia Copé et Jean-François Copé posent pour Paris Match en février 2013. © Capture Parismatch.com

Nadia Copé : femme de représentation et conseillère politique

Le soutien de Nadia Copé semble en effet sans borne. En octobre 2012, quand son mari a lancé la polémique du "pain au chocolat", Nadia Copé était comme il se doit présente à Hyères, au milieu des militants UMP. Un moment fondateur pour le duo politico-médiatique. Sans broncher, Nadia Copé a ainsi écouté la longue tirade de son mari sur le "racisme anti-blanc", sur ces "voyous qui expliquent qu'on ne mange pas pendant le ramadan", cette "bande de jeunes qui se prenait pour une brigade iranienne de promotion de la vertu". Elle, Nadia Copé, née Hamama, d'origines kabyles comme l'indique sa biographie, a tout entendu sans rien dire, en gardant secret son sentiment sur cette saillie très critiquée. Un silence qui en fera une "caution antiraciste" selon certains...

Droitisation du discours de Jean-François Copé ou pas, son épouse aura en tout cas été de plus en plus présente à ses côtés depuis. Elle s'est aussi montrée admirative devant les objectifs le 22 septembre 2012 à Meaux, lors des Muzik'Elles. Un festival au cours duquel Monsieur le maire a montré ses talents de... pianiste. A l'automne de cette même année, Nadia Copé a suivi son mari dans tous ses déplacements pour la présidence de l'UMP ou presque. A Meaux, elle tenait même dans ses bras la petite Faustine, née en 2010 de leur relation. "Pendant la campagne de la présidence de l'UMP, j'ai fait 110 meetings. Elle en a suivi facilement 80" ajoutait-Jean-François Copé à Paris Match. Jamais en revanche Nadia Copé ne s'est exprimée sur la politique, entretenant autour d'elle un certain mystère. Un mystère qui, bien souvent, fait partie du "plan ce com'".

nadia cope
Photo de Nadia Copé derrière son mari lors des universités d'été de l'UMP en 2012. © VILLALONGA KARINE/SIPA
Pourtant, en ce mois de juillet 2014, alors que les soupçons et les accusations accablent l'ancien patron de l'UMP, Mediapart révèle que Nadia Copé, psychologue pour enfant dans le civil, a touché pendant six ans un salaire de l'Assemblée nationale pour un rôle de conseillère auprès du député-maire de Meaux. Pour Jean-François Copé comme pour les autres parlementaires, embaucher sa femme à ses côtés n'a rien d'illégal. La pratique est même encadrée par le Palais Bourbon. Mais cette révélation du site d'investigations donne un éclairage nouveau sur cette femme qui n'était jusqu'à présent qu'une femme d'image, cantonnée à un rôle d'épouse aimante sur les photographies de presse. Nadia Copé serait en effet, toujours selon Mediapart, la "principale conseillère" politique de son mari. Dans l'ombre, elle livre ses analyses sur de nombreux dossiers, relis les discours, bref, influence celui qui avait clairement 2017 en ligne de mire.

Nadia Copé : un amour de lycée

De Cécilia Sarkozy à Carla Bruni, d'Audrey Pulvar et de Anne Gravoin à Valérie Trierweiler en passant par Julie Gayet, les Français se passionnent pour les compagnes et épouses des politiques (quand il ne s'agit pas des époux comme Jean-Louis Brochen, le compagnon de Martine Aubry). Sujettes à polémiques, les femmes de dirigeants peuvent aussi devenir de formidables arguments électoraux quand il s'agit "d'humaniser" l'animal politique, de dévoiler sa vie de famille, son amour paternel. Jean-François Copé s'est-il lui aussi plié à cette règle ? En février 2013, il a posé avec sa compagne chez eux, pour les pages de Paris Match. Et donné plus de détails sur la relation très forte qui l'unit à Nadia.

Nadia et Jean-François Copé se connaissent en effet depuis le lycée. Ils étaient sur les mêmes bancs de l'établissement parisien Victor Duruy, dans les années 1970. Y a-t-il déjà eu une aventure entre les deux futurs mariés à l'époque ? Leurs chemins vont en tout cas se séparer un temps, la première choisissant des études de psychologie tandis que l'autre va se consacrer à la politique. Nadia Hamama épousera le comte Eric de l'Orne d'Alincourt puis deviendra veuve en 2008, après le décès brutal de ce dernier. Jean-François Copé, lui, passera une partie de sa vie avec Valérie Ducoing, avec qui il a eu un fils et une fille, avant de divorcer en 2007. Les deux amis (amours ?) de lycée se retrouveront sentimentalement, mais aussi politiquement. La veuve du comte Eric de l'Orne d'Alincourt a épousé Jean-François Copé en secondes noces le 3 décembre 2011, en sa mairie de Meaux. Depuis sa démission dans le sillage de l'affaire Bygmalion, Jean-François Copé bénéficierait d'un soutien sans faille de son épouse.

François Fillon / Jean-François Copé

Dernière minute