Nadia Copé : un visage souvent présent dans le sillage de son mari

Mariée à Jean-François Copé depuis la fin de l'année 2011, Nadia Copé, née Hamama, est apparue de plus en plus souvent à ses côtés. Une stratégie payante ?

[Mis à jour le 27 février 2014 à 15h27] Quand son mari était encore le locataire de Matignon, le visage de Pénélope Fillon était rare, ses apparitions limitées aux strictes nécessités du protocole. Elle est depuis retombée dans l'anonymat le plus total. Mais Jean-François Copé, le rival de François Fillon pour la présidence de l'UMP et finalement vainqueur, a au contraire semblé mettre en avant son épouse ces dernières semaines. Nadia Copé était par exemple aux côtés de son mari, pour son premier discours de président de l'UMP au milieu de ses soutiens politiques Luc Chatel, futur vice-président délégué de l'UMP, Michèle Tabarot, future secrétaire générale, mais aussi Roger Karoutchi, Rachida Dati et Nadine Morano.

En octobre 2012, quand son mari a lancé la polémique du "pain au chocolat", Nadia Copé était aussi à Hyères. Elle a écouté la longue tirade de Copé sur le "racisme anti-blanc", sur ces "voyous qui expliquent qu'on ne mange pas pendant le ramadan", cette "bande de jeunes qui se prenait pour une brigade iranienne de promotion de la vertu". Une caution antiraciste diront certains... Nadia Copé est en effet née Nadia Hamama et a des origines kabyles. Veuve du comte Eric de l'Orne d'Alincourt, elle a épousé Jean-François Copé en secondes noces le 3 décembre 2011, en sa mairie de Meaux.

Droitisation du discours de Jean-François Copé ou pas, son épouse aura en tout cas été de plus en plus présente à ses côtés dans la campagne interne qui l'opposait à François Fillon. Elle s'était aussi montrée admirative devant les objectifs le 22 septembre 2012 à Meaux, lors des Muzik'Elles. Un festival au cours duquel Monsieur le maire a montré ses talents de pianiste. De fait, à l'automne de cette même année, Nadia Copé avait suivi son mari dans tous ses déplacements ou presque. A Meaux, elle tenait dans ses bras la petite Faustine, née en 2010 de leur relation. Jean-François Copé est déjà le père d'un fils et une fille, nés de son union avec Valérie Ducoing, dont il a divorcé en 2007.

De Cécilia Sarkozy à Carla Bruni, d'Audrey Pulvar et de Anne Gravoin à Valérie Trierweiler, les Français se passionnent pour les compagnes et épouses des politiques (quand il ne s'agit pas des époux comme Jean-Louis Brochen, le compagnon de Martine Aubry). Sujettes à polémiques, les femmes de dirigeants peuvent aussi devenir de formidables arguments électoraux quand il s'agit "d'humaniser" l'animal politique, de dévoiler sa vie de famille, son amour paternel. Jean-François Copé s'est-il lui aussi plié à cette règle ? En février 2013, il a posé avec sa compagne chez eux, pour les pages de Paris Match.

EN VIDEO -  Sans surprise, la bataille pour la présidence de l'UMP s'est résumée à un duel entre François Fillon et Jean-François Copé.

Jean-François Copé

Dernière minute