Nicolas Sarkozy : ses conférences à 100 000 euros plus importantes que l'UMP ?

Nicolas Sarkozy : ses conférences à 100 000 euros plus importantes que l'UMP ? Selon Marianne, Nicolas Sarkozy s'est envolé pour Abou Dhabi ce lundi 2 février pour une conférence rémunérée alors que l'UMP sombrait dans la cacophonie après la législative partielle dans le Doubs.

Lundi 2 février 2015. L'UMP se réveille groggy après le premier tour de la législative partielle dans le Doubs. Eliminé, le parti doit désormais choisir (et vite) une ligne et, le cas échéant, livrer une consigne de vote à ses électeurs. D'un côté, les tenants du front républicain, et donc d'un vote PS pour faire barrage au front national, prennent la parole. De l'autre, les tenants du "ni-ni" critiquent une vision "archaïque" de la politique et estiment qu'il ne faut pas soutenir les socialistes. Pendant deux jours, l'UMP va sombrer dans la plus grande cacophonie. Et le bruit peinera encore à baisser après le bureau politique du mardi 3 février en fin de journée.

Alors qu'on s'interroge sur l'autorité du nouveau président de l'UMP dans une telle confusion, l'hebdomadaire Marianne révèle que Nicolas Sarkozy était tout simplement absent. L'ancien président s'est envolé pour Abou Dhabi pour y donner une conférence privée. Invité par le Cheikh Mansour et le fonds souverain IPIC, l'ancien chef de l'Etat s'est rendu aux Emirats Arabes unis pour livrer ses oracles à "une quinzaine de personnes triées sur le volet". Il s'est aussi entretenu avec le prince héritier avant de se rendre au Parlement local. Nicolas Sarkozy a plusieurs fois défrayé la chronique pour ce type de conférences grassement rémunérées depuis qu'il a quitté l'Elysée. Il faut dire que la "pige", estimée habituellement à environ 100 000 euros, est alléchante. Plusieurs anciens chefs d'Etat ou de gouvernement, comme Tony Blair ou Bill Clinton, s'y sont d'ailleurs essayé eux aussi avec des salaires beaucoup plus élevés. Mais en reprenant une activité politique et en visant clairement un retour à la Présidence de la République, cette activité professionnelle et ces montants passent de plus en plus mal.

Nicolas Sarkozy a-t-il abandonné l'UMP dans une période extrêmement cruciale pour aller remplir son portefeuille aux Emirats ? Marianne n'est pas loin de l'affirmer. Et certains commentateurs de lier cette absence du chef déterminante dans le désordre qui a envahi l'UMP en ce début de semaine.

EN VIDÉO - Nicolas Sarkozy a donné une conférence le lendemain de la défaite de l'UMP à Abou Dhabi :

Article le plus lu - Aïd el-Kébir : les larmes de Brigitte Bardot › Voir les actualités

Annonces Google