Nouvelles régions : ce à quoi vous avez échappé

Nouvelles régions : ce à quoi vous avez échappé La nouvelle carte des régions de France révélée par François Hollande est déjà critiquée. D'autres possibilités de découpage et de fusion étaient pourtant à l'étude... sur les réseaux sociaux.

La réforme territoriale est bien sur les rails. François Hollande a fait parvenir à la presse régionale, lundi 2 juin, la nouvelle carte des régions françaises qu'il entend faire reconnaître par les sénateurs et les députés dans les prochaines semaines. Quelques surprises, au premier desquelles la fusion entre les régions Poitou-Charentes, Centre et Limousin, qui deviendra la région la plus vaste de France. Autre surprise, la fusion de la Champagne-Ardenne et de la Picardie. Mais la réforme territoriale aurait pu être bien plus extravagante ou bien suivre des logiques démographiques et économiques bien plus étonnantes. Sur Twitter, les rédactions de plusieurs journaux (comme celle de Libération, très inspirée) ou des internautes manifestement concernés publient des cartes alternatives, qui laissent songeurs (voir ci-dessous).

Le redécoupage des régions ne touche pas tous les territoires : l'Ile-de-France, l'Aquitaine, le Pas-de-Calais, la Corse et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur demeurent inchangées. Au total, la carte dessinée par le président de la République compte 14 régions "de taille européenne et capables de bâtir des stratégies territoriales" explique le chef de l'Etat. Manuel Valls a fait savoir dans la matinée du 3 juin que cette proposition pouvait "évoluer" durant l'examen du projet de réforme territoriale.

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google