Résultats départementales : UMP/UDI, FN, PS, tous les chiffres

Résultats départementales : UMP/UDI, FN, PS, tous les chiffres Déception au FN ? Les résultats des départementales sont tombés, donnant le FN plus bas qu'annoncés.Voici les première tendances nationales.

[Mise à jour le 22 mars 2015 à 20h04]En tête ce soir sur l'ensemble de la France, l'UMP/UDI (31%) devant le Front national (24,5) et le PS(19,70) selon CSA pour BFM TV. Les élections départementales 2015 battent leur plein ce dimanche à l'occasion du premier tour. Mais il va falloir patienter pour les premières estimations et prendre son mal en patience pour les chiffres définitifs dans tous les départements de l'Hexagone. Les résultats des départementales 2015 seront en effet connus dans la soirée, à 20 heures, avec les premières estimations des instituts de sondages. A partir de cette heure, les médias seront en outre autorisés à communiquer sur les résultats partiels des cantons, remontant des préfectures ou recueillies au ministère de l'Intérieur. 

Sur le réseau social Twitter, via le hashtag #RadioLondres, certains internautes livrent quelques messages codés, le plus souvent humoristiques, dans lesquels on peut déchiffrer les premiers résultats et les premières tendances. Mais ces données sont à prendre avec beaucoup de précaution car rien, bien sûr, n'est officiel. Et il pourrait très bien s'agir de message uniquement humoristiques, dénués de la moindre valeur informative. Les sites de médias belges et suisses livrent eux aussi quelques informations. Si elles sont moins nombreuses que sur Twitter, elles restent nettement plus fiables. 

Pour autant, une première tendance se dégage : le taux de participation à 17 heures est meilleur que ce que laisser espérer les données des instituts de sondage. 42,98 % des électeurs avaient voté à cette heure. Mais il reste encore un peu de temps pour les habitants des grandes villes, dont les bureaux à 20 heures. Il s'agit déjà d'une information importante, car le niveau de la participation aura un effet mécaniques sur les résultats. D'abord par ce que le seuil des 12,5% des inscrits pour se maintenir au second tour sera plus facile à franchir, et puis parce que certaines formations politiques profitent d'une propension plus importante de son électorat à se mobiliser lorsque l'abstention est élevée. Les experts de la sociologie électorale considèrent que c'est le cas du Front national, davantage que les autres partis politiques.

Selon le CSA pour BFM TV, l'abstention se chiffrerait à 49 % Un score qui seront donc moins élevé que prévu. Au premier tour des élections cantonales de 2011, l'abstention était de 55,68 %. Selon les chiffres communiqués à 17 heures, la Corse-du-Sud est le département qui a le plus voté (57 % de taux de participation), tandis que la Seine-Saint-Denis est celui qui s'est le plus abstenu (28 %)

Une participation aux départementales plus élevée qu'en 2011 ?

Autre indice : le taux de participation à 20 heures est estimé à 51,5 % (soit 48,5 % d'abstention) par l'institut CSA pour BFMTV. Si cela est confirmé, la mobilisation des Français pour ces départementales serait plus importante qu'en 2011 (55,68 %). Localement, les premières observations font état d'une participation plus élevée dans le sud (avec des champions de la participation en Corse du Sud, en Corrèze et dans les Landes) que dans le nord, et particulièrement en région parisienne (72 % d'abstention en Sein-Saint-Denis par exemple à 17 heures).

Attention, les premiers résultats des candidats livrés dans un premier temps ne sont que des résultats "partiels" et ne sauraient être considérés comme officiels ou définitifs. Le ministère de l'Intérieur a décidé de ne livrer les résultats officiels que par département. En d'autres termes, pour obtenir des chiffres fiables sur ce premier tour des départementales dans un canton, il faudra attendre que tous les résultats de tous les cantons du même département soient validés par la place Beauvau.

Un processus qui peut prendre du temps. Avec un nouveau mode de scrutin inédit et des candidatures en binôme pour la première fois de l'histoire électorale française, certains s'attendent en outre à une explosion des délais et des réclamations dans les bureaux de votes. De quoi retarder la publication des résultats définitifs tard dans la soirée, au mieux vers 22 heures, au pire une, deux voire trois heures plus tard.

Le PS n'a pas le coeur à la fête

Autre information intéressante livrée par BFM TV : au QG du Parti socialiste, rue de Solférino, les militants ne sont pas conviés à suivre la soirée électorale avec les cadres. Officiellement, le PS considère que puisqu'il s'agit d'un scrutin local, il n'est pas utile d'organiser un événement au siège du parti. Le Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, qui a dit craindre il y a quelques semaines "un suicide de la gauche", ne semble pas d'humeur à faire la fête ce soir. Le Premier ministre, Manuel Valls, prendra la parole vers 20h15. Ségolène Royal, Marisol Touraine, Fleur Pellerin et Thierry Mandon sont arrivés aux alentours de 19h30 au siège du PS. La chef du Front national, Marine Le Pen devrait quant à elle s'exprimer peu après, aux alentours de 20h25. Selon i>Télé, cette dernière serait retranchée au premier étage du siège du FN avec le numéro 2 du parti, Florian Philippot.

EN VIDEO - Quel sera le rôle des assemblées élues ? 

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google