www.linternaute.com Savoir
L'Internaute > Savoir
> Europe, terre d'immigration > Italie
Grande-Bretagne

L'Europe, terre d'immigration > 5. Italie

Pays-Bas
Les grandes vagues d'immigration
Italie
Jusqu'aux années 1960

L'Italie était historiquement un pays d'émigration : les Italiens quittaient notamment le Sud du pays pour aller travailler en France, en Belgique ou s'exilaient aux Etats-Unis...

Années 1960-1980 Avec le fort développement économique du pays dans les années 1960, l'Italie devient progressivement un pays d'immigration, en particulier pour des travailleurs d'anciennes colonies italiennes (Somalie, Ethiopie, Erythrée).
Depuis les années 1990

L'Italie devient une terre d'accueil pour de nombreux réfugiés : 80 000 réfugiés d'ex-Yougoslavie, entre 1992 et 1996, 14 000 réfugiés somaliens en 1992, 30 000 Kossovars en 1999.
L'immigration clandestine devient significative à partir de 1991 avec l'arrivée de plus de 40 000 Albanais sur les côtes des Pouilles (sud-est du pays). A partir de 1992, le sud de la Sicile devient une zone sensible pour l'immigration clandestine : des milliers d'immigrés originaires d'Afrique font naufrage au large de l'île de Lampedusa. En 2004, l'Italie comptait 2,6 millions d'immigrés, soit 4,5 % de la population.

La loi Fini-Bossi
Adoptée en 2002, la loi Fini-Bossi encadre très strictement l'entrée des étrangers en Italie : elle instaure un fichier d'empreintes génétiques pour les demandeurs de visas, et facilite l'expulsion des immigrés.

L'immigration clandestine ciblée
Depuis les années 1990, l'Italie doit faire face à l'arrivée, par la mer, de milliers de clandestins. Le gouvernement de Berlusconi a mis en place des vols charters vers les pays d'origine. 690 000 clandestins ont été régularisés en 2003. Mais entre novembre et décembre 2005, le flux de clandestins à néanmoins doublé par rapport à 2004, poussant le ministre de l'Intérieur à renoncer aux régularisations massives.

Vers un droit du sol italien ?
La nouvelle majorité de gauche élue en avril propose d'abroger la loi Bossi-Fini et de donner le droit de vote aux immigrés aux élections locales. Elle envisage aussi l'instauration de nouvelles règles de naturalisation pour les enfants d'immigrés nés en Italie, fondées sur le "droit du sol".

Grande-Bretagne Sommaire l Vers une législation européenne commune ? Pays-Bas
7 pays : Allemagne | Danemark | Espagne | France | Grande-Bretagne | Italie | Pays-Bas
Magazine Savoir
Envoyer | Imprimer
Haut de page