La Oroya au Pérou, cité minière contaminée par le plomb © Matthew Burpee / Blacksmith Institute
 
» Nombre de personnes menacées : environ 35 000
» Types de pollution : produits chimiques et métaux lourds provenant de l'industrie

Triste record
Cité minière dans les Andes péruviennes, la Oroya expose des milliers d'enfants et d'adultes à une importante pollution aux métaux lourds comme le plomb. Avec 99 % de contamination au plomb, la ville détient le record absolu de saturnisme chez les enfants. La dispersion dans l'atmosphère de polluants (comme le dioxyde de soufre et les oxydes d'azote) provoque des pluies acides qui rongent la végétation de la région. Principale accusée : une filiale de la firme américaine Doe Run Company, sévèrement attaquée par le Blacksmith Institute dans son rapport de 2007.
Bras de fer
Depuis des année, la compagnie américaine affirme avoir pris les dispositions nécessaires afin de remédier à la crise environnementale. Lorsqu'en 2006, le Blacksmith Institute fait déjà figurer La Oroya dans son "Top 10", Doe Run envoie une lettre pour se défendre en affirmant avoir réduit les émissions de polluants et avoir aidé le ministère de la Santé péruvien dans sa lutte contre le saturnisme en y investissant chaque année 1 million de dollars. En août, les autorités nationales ont adopté un plan d'urgence dont l'objectif est de protéger la population lorsque les conditions météorologiques augmentent le niveau de pollution de l'air (forte chaleur, pluie).
Sumgaït, AzerbaïdjanLinfen, Chine Tianjin, ChineSukinda, Inde Vapi, IndeLa Oroya, PérouDzerjinsk, RussieNorilsk, Russie Tchernobyl, UkraineKabwe, Zambie
Chaine ActualitéEnvoyerImprimerHaut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Avez-vous effectué vos achats de Noël ?

Tous les sondages

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters