Corrida : où est-elle interdite dans le monde ?

Le Conseil constitutionnel vient de décider que la corrida était conforme à la Constitution française. Les anti-corridas souhaitaient la faire interdire sur le territoire. Et ailleurs, que dit la loi ?

En France, la corrida est donc conforme à la Constitution : c'est ce que vient de trancher le Conseil constitutionnel. Les opposants à cette pratique estimaient que la dérogation à la loi Grammont -qui interdit tout sévice sur les animaux- accordée à la corrida, instaurait une "rupture du principe d'égalité" devant la loi. Si cet argument avait été jugé recevable, alors effectivement, la corrida aurait été jugée inconstitutionnelle et sa pratique interdite.

Que dit la réglementation en France ? La loi Grammont, qui condamne les sévices réalisés sur les animaux date de 1850. En 1951, l'Assemblée nationale vote un texte précisant que "les dispositions [de la loi Grammont] ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition ininterrompue a été invoquée". En 1959, un alinéa venant compléter la loi précise que la tradition doit être "locale et ininterrompue". Le conseil des sages a décidé que cette dérogation accordée en vertu de la tradition locale était constitutionnelle. Pour interdire la corrida, il faudrait donc que le législateur change la loi. 

Où la corrida est-elle interdite ?  En Amérique latine, les interdictions à la pratique de la corrida correspondent à la volonté politique et culturelle de se démarquer de l'occupant espagnol. Ainsi, au Chili, en Argentine, à Cuba et en Uruguay, elle est interdite et a disparu. Au Venezuela, malgré l'interdiction de 1894, elle est encore pratiquée. 

En Espagne, c'est un décret royal qui met en place un règlement encadrant la corrida en 1917, qui sera refondu en 1962 puis en 1991. La Constitution espagnole stipule que c'est l'Etat qui détient la compétence exclusive en matière de défense du patrimoine culturel, artistique et monumental. Mais dans la pratique, ce sont les communautés autonomes qui décident de la réglementation. En juillet 2010, la Catalogne a ainsi voté l'interdiction de la corrida dans la province

Au Portugal, la mise à mort est interdite depuis une loi de 1928. Mais cela n'a pas suffi à abolir la pratique de la corrida. En 2000, une loi introduit le droit de la mise à mort dans les communes où la pratique culturelle est encore forte et justifiée.

  En France, qui est pour ? qui est contre ?

EN VIDEO : Les anti-corridas étaient confiants avant la décision rendue ce matin par le Conseil Constitutionnel :

Article le plus lu : Remaniement : du nouveau dans le staff gouvernemental : voir les actualités

Portugal / Espagne

Annonces Google