Dieudonné : sa vidéo Youtube sur Foley fait scandale, le polémiste risque gros

Dieudonné : sa vidéo Youtube sur Foley fait scandale, le polémiste risque gros La vidéo Youtube "Feu Foley" de Dieudonné est dans le viseur de la justice. L'humoriste est accusé d'apologie d'actes de terrorisme pour un commentaire sur la décapitation de James Foley par l'Etat islamique.

Dieudonné est la cible d'une nouvelle enquête judiciaire pour une vidéo postée sur Youtube. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "apologie d'actes de terrorisme" pour des propos tenus dans une vidéo intitulée "Feu Foley", dans laquelle il commente la décapitation de l'otage américain James Foley par l'Etat islamique à la fin du mois d'août. L'humoriste se moque avec ironie de l'"indignation générale des pays occidentaux". "Ils en ont gros sur la patate. Atroce..." dit-il avec sarcasme, raillant l'émotion mondiale. "Moi, ce que je trouve étrange, c'est que la décapitation, ça symbolise avant tout le progrès, l'accès à la civilisation" dit-il, faisant un parallèle avec la Révolution française et la guillotine. "A chaque époque ses pratiques" poursuit-il. "Avant c'était la pendaison aux Etats-Unis. On pendait des nègres un peu partout dans la rue".

Dieudonné pourrait être poursuivi pour "apologie d'actes de terrorisme" et risque 5 ans d'emprisonnement. La vidéo a été supprimée par Youtube. Le polémiste a publié une nouvelle vidéo dans laquelle il revient sur la précédente. "Beaucoup de gens ont été choqués par la dernière vidéo" dit-il. "Beaucoup de gens ont dit 'Dieudo, là c'est non... c'était une vidéo violente...' Oui, c'est vrai que la décapitation est un mode de décapitation relativement brutal, je vous l'accorde". Avant de poursuivre avec le sarcasme qui lui est propre : "Moi je dis, il faut rigoler. Je suis contre la décapitation. Ne décapitez pas les gens, hein. Si possible. Si c'est pas possible, bon... Hein, vous serez pas les premiers ni les derniers à décapiter, mais essayez de vous reprendre. Ne vous laissez pas envahir par la violence".

En février, Dieudonné avait été condamné à retirer des séquences d'une autre vidéo postée sur Youtube, la justice considérant qu'elles constituait une contestation de crime contre l'Humanité.

EN VIDEO - Dieudonné a "fait l'objet d'une mesure d'exclusion" du territoire britannique en février :

Article le plus lu - Aïd el-Kébir : les larmes de Brigitte Bardot › Voir les actualités

Annonces Google