Grève des contrôleurs aériens : combien de vols annulés mercredi 8 avril

La Direction générale de l'aviation civile fait savoir que 40 % des vols censés décoller des aéroports français seront annulés le mercredi 8 avril. En cause, une grève des contrôleurs aériens.

[Dernière mise à jour le 07/04/2015 à 18h50] Tous les aéroports français sont concernés. 40 % des vols au départ du territoire seront annulés demain mercredi 8 avril. Et de nombreux retards sont en outre à prévoir. La raison : les contrôleurs aériens ont décidé de se mettre en grève jusqu'à jeudi matin, à l'appel du principal syndicat de la profession, le SNCTA. La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) "invite les passagers à s'informer auprès de leur compagnie aérienne" pour éviter les mauvaises surprises. La DGAC a d'ores et déjà demandé aux compagnies aériennes de réduire la voilure pour la journée de mercredi afin d'éviter un trop grand désordre

Air France assure que "la quasi-totalité du programme long-courrier" sera assuré. Plus de 60 % des vols moyen-courrier décolleront de/vers Roissy. Et 60 % des vols au départ à l'arrivée des aéroports de province seront maintenus. En revanche, l'aéroport d'Orly devrait être fortement impacté puisque seuls 30 % des vols de/vers cette plateforme seront assurés. Sur un vol court ou moyen-courrier, Air France recommande de reporter son départ du 10 a 15 avril inclus (sans frais, dans la limite des places disponibles). Pour un report au-delà du 15 avril, ou d'une annulation du voyage, Air France fait savoir qu'il est possible de bénéficier d'un avoir non remboursable, valable pendant un an. Il convient alors de contacter son agent de voyage.

Outre la journée du 8 avril, d'autres jours de galère sont à prévoir dans les aéroports français. Le SNCTA a également déposé un préavis de grève du 16 au 18 avril et du 29 avril au 2 mai. Le syndicat réclame notamment des négociations sur l'organisation du travail et l'âge limite de départ à la retraite des contrôleurs aériens, aujourd'hui fixé à 59 ans. Il craint, à terme, une surcharge de travail pouvant nuire à leur efficacité, voire à la sécurité. Il faut savoir que les contrôleurs aériens, comme le rappelle l'AFP, sont soumis au service minimum. Une partie des effectifs peut donc être réquisitionné pour assurer au moins la moitié du trafic. 

Plus d'infos à venir...

En vidéo - Depuis les attentats de Charlie Hebdo, le plan Vigipirate est passé au niveau "alerte attentat". Parmi les sites archi-surveillés, l'aéroport de Roissy, près de Paris.

Article le plus lu : Attentats de Barcelone et Cambrils : ce que l'on sait : voir les actualités

Aviation / Air France