Halloween : chasse aux clowns, mesures de sécurité, ce qu'il va se passer ce week-end

Halloween : chasse aux clowns, mesures de sécurité, ce qu'il va se passer ce week-end Paranoïa ou lucidité ? Pour Halloween, des mesures spéciales ont été prises par les pouvoirs publics pour lutter contre les "clowns tueurs".

Les faux clowns qui terrorisent - et attaquent parfois - les passants ne font plus rire la police. Ce week-end d'Halloween, le risque de débordements et d'incidents provoqués par des hommes déguisés est tel que de nombreuses initiatives ont été prises par les pouvoirs publics. De manière générale, la police redoublera d'efforts et de vigilance à l'égard de toute personne grimée en clown. Dans certaines villes, il est même interdit de choisir ce déguisement, si un arrêté a été déposé en ce sens. C'est le cas à Vendargues, petite ville près de Montpellier, où le maire a décidé de prohiber tout costume de faux clown aux plus de 13 ans lors des festivités organisées.

Un peu partout en France, la psychose est telle que tout déguisement de clown sera suspect. Le Parisien relève par exemple qu'à Arras, les commerçants de farces et attrapes ont été sensibilisés par les autorités et qu'ils demandent des pièces d'identité aux clients mineurs. La police multiplie les messages officiels sur les réseaux sociaux, notamment à l'échelle municipale. La police nationale a mis en ligne un long message d'avertissement sur sa page Facebook pour faire le point. "La Police nationale a été saisie de nombreux signalements de clowns effrayant les passants, mais beaucoup sont fantaisistes et de la part d'enfants. La rumeur qui se diffuse autour de ce phénomène peut permettre à certains délinquants de commettre de vraies agressions, comme ce fût le cas à Montpellier dans la nuit du 26 octobre. [...] En revanche des initiatives sont apparues sur les réseaux sociaux pour promouvoir la chasse aux clowns. À Bordeaux et Mérignac, les policiers de la Sécurité Publique ont interpellé 4 adolescents qui cherchaient à en découdre avec des clowns suite à la diffusion de ce phénomène sur les réseaux sociaux".

Chasse aux clowns, engrenage de la violence

Sur les réseaux sociaux, Facebbok et Twitter principalement, les appels à s'organiser contre les "clowns tueurs" sont en cette fin de semaine très nombreux, notamment dans les petites villes de province. Des initiatives condamnées par les forces de l'ordre qui rappellent que les comportements de justiciers multiplient les risques de dérapages et d'emballement. La police conseille d'avertir plutôt qu'intervenir de manière irraisonnée : "Soyez responsables, ne relayez pas ce phénomène sur les réseaux sociaux ( parents, sensibilisez vos enfants aux risques que cela comporte). En cas de doute, composez immédiatement le 17 ou le 112". explique la police nationale.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google