Hervé Gourdel : qui sont les assassins de l'otage français ?

Hervé Gourdel : qui sont les assassins de l'otage français ? Certains ravisseurs d'Hervé Gourdel sont identifiés, a affirmé le ministre de la Justice algérien. Les jihadistes qui ont décapité l'otage français sont désormais traqués.

L'enquête progresse en Algérie pour déterminer les circonstances de l'enlèvement et de l'assassinat d'Hervé Gourdel. La justice algérienne a fait savoir que les premières recherches ont permis "d'identifier certains des membres du groupe terroriste auteurs de ce crime". C'est le ministre algérien de la Justice en personne qui a annoncé la nouvelle à la télévision, preuve que le pays prend très au sérieux la volonté française de tout faire pour ne pas laisser les jihadistes fanatiques dans la nature. Les membres du groupe Jund al-Khilafa, qui ont revendiqué l'enlèvement, sont désormais traqués par les forces armées algériennes, mais semblent pourtant ne pas craindre d'être identifiés. Hier soir, comme provocation à l'enquête en cours et aux poursuites officielles, les terroristes ont eux-mêmes posté une vidéo où bon nombre d'entre-eux apparaissent à visages découverts (voir vidéo) :

Le parquet a requis a exigé une commission rogatoire pour "déterminer le lieu d'où a été postée la vidéo" sur laquelle les ravisseurs exécutent Hervé Gourdel. Des mandats d'arrêt à l'encontre des jihadistes identifiés ont été requis. Les forces armées algériennes poursuivent leur recherches dans les montagnes du parc national du Djurdjura, une zone réputée pour abriter des repaires de groupes armés islamiste. Ceux qu'ils traquent ne sont pas vraiment inconnus. Les jihadistes auteurs de l'enlèvement d'Hervé Gourdel revendiquent leur allégeance à Daesh (Dowlat al-Islamiyah f'al-Iraq wa Belaad al-sham), autre nom pour l'Etat Islamique (EI), appelé aussi EIIL. Ce groupuscule d'extrémistes est dirigé par Khaled Abou Souleïmane, un fanatique connu des services anti-terroristes pour avoir été le chef d'Al-Qaïda au Magreb isalamique (Aqmi) avant qu'il ne prennent la tête d'un groupes d'hommes au service du "calife" auto-déterminé de l'Etat islamique en Irak, Abou Bakr al-Baghadi.

Crédit vignette : Page hommage Facebook à Hervé Gourdel

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google