Le "selfisoloir" : quand le selfie s'invite dans les bureaux de vote

Le "selfisoloir" : quand le selfie s'invite dans les bureaux de vote Tout droit venue des Pays-Bas, la tendance du "selfisoloir" a gagné la France et ses municipales du dimanche 23 mars.

Alors que les résultats tant attendus du premier tour des municipales 2014 tombent, les citoyens modèles font parler d'eux grâce au phénomène "selfisoloir". Ce dimanche 23 mars, les votants ont sorti leur smartphones afin d'immortaliser leur geste citoyen de la journée. Ponctué du hashtag #selfisoloir, les clichés fleurissent sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, Twitter ou Facebook, c'est la déferlante des selfies, bulletin de vote et carte d'électeur à la main.

Le phénomène a débuté le 19 mars dernier aux Pays-Bas lors des élections municipales du pays. Le gouvernement a alors délibéré pour autoriser la pratique dans l'isoloir. En France, le sujet n'a pas encore été évoqué. Le "selfisoloir" est autorisé pour le moment : si le vote doit rester secret, se photographier enveloppe à la main n'est pas interdit.

A défaut de faire baisser le taux d'abstention, le phénomène "selfisoloir" a crée un petit buzz autour des municipales, rendant les Français fières de leur action citoyenne.

Et aussi sur Linternaute.com :

Annonces Google