Porno en Grande-Bretagne : une liste de pratiques sexuelles interdites

Porno en Grande-Bretagne : une liste de pratiques sexuelles interdites Un amendement britannique, voté début décembre, interdit la diffusion de certaines pratiques sexuelles outre-Manche. Comme le fist-fucking, la fessée ou l'ondinisme.

Les Britanniques privés de fist-fucking. Les sujets de sa très gracieuse Majesté ne pourront plus observer cette pratique sexuelle dans les vidéos porno à la demande. Un amendement, entré en vigueur le 1er décembre dernier, modifie en effet les règles en matière de productions pornographiques. Outre le fist, les nouvelles productions britanniques devront bannir de leurs scénarios d'autres pratiques, comme la fessée, les coups de fouet jugés "agressifs", les coups de canne, mais aussi la pénétration à l'aide de tout objet "associé à la violence". Ce n'est pas tout : l'ondinisme (uriner sur son/sa partenaire), l'éjaculation féminine, l'étranglement et le facesitting (s'asseoir nu sur le visage de son/sa partenaire) sont également concernés. Le législateur complète en fait une loi votée en 2003, qui limitait cette interdiction aux seuls DVD vendus dans les sex shop. Désormais la VoD est donc elle aussi concernée.

Outre-Manche, le caractère arbitraire, que d'aucuns estiment en plus sexiste, de cette liste suscite la polémique. "Cette nouvelle loi va transformer les films érotiques en des fantasmes masculins ennuyeux", estime la féministe Erika Lust, dans une tribune publiée dans The Independant. "Pourquoi donc interdire le facesitting, se demande quant à elle la réalisatrice X Itziar Bilbao Urrutia dans Vice. Qu'est-ce qu'il y a de si dangereux là-dedans ?" Pour elle, c'est "une histoire de pouvoir symbolique : la femme est au-dessus de l'homme." D'autres s'interrogent sur le fait que l'éjaculation féminine soit proscrite alors que la masculine, elle, ne fait l'objet d'aucune restriction. De toute façon, la portée de cette mesure est assez limitée : la consommation de porno passe désormais par des sites qui agrègent des films du monde entier, et les productions internationales diffusées dans le Royaume ne sont pas concernées par la mesure. Bref, fessées et autres facesitting ont encore de beaux jours devant eux.

En vidéo - L'Allemagne semble moins puritaine que la Grande-Bretagne : à Berlin, fin octobre, avait lieu le plus grand salon érotique au monde.

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google